Stratégie de numérisation du patrimoine documentaire (SNPD)

Contexte

  • La Stratégie lancée en 2016 est gérée par un comité directeur présidé par Paul Takala, bibliothécaire en chef de la Bibliothèque publique de Hamilton.
  • Elle vise à coordonner la numérisation des collections des institutions de mémoire au Canada. Elle porte sur l’accès, la découverte et la préservation, et couvre les documents numérisés, publiés ou non, des collections des archives, des bibliothèques, des musées et des autres institutions de mémoire.
  • Bibliothèque et Archives Canada (BAC) finance le secrétariat de la Stratégie (un employé temps plein) et la création d’un prototype d’outil de recherche.
  • Au total, 67 bibliothèques, archives et musées ont promis leur appui.
  • Financement : 1,1 M$ de dons privés ont été recueillis à ce jour. On a remis 1 M$ à des bibliothèques, des archives et des musées pour soutenir 21 projets de numérisation.
  • Projets : numérisation de journaux autochtones; élaboration de normes; outil de recherche; stratégie sur le contenu; numérisation pour la Compagnie de la Baie d’Hudson; ateliers.
  • La Stratégie assure la vice-présidence du comité directeur de Rights Statements, un consortium dirigé par la Digital Public Library of America (Bibliothèque numérique publique des États-Unis) et Europeana.
  • Patrimoine mondial : la Stratégie s’inscrit dans un mouvement international de plus en plus important visant à protéger et à promouvoir le patrimoine pour en faire profiter le monde entier.

Considérations

  • Financement : on étudie des possibilités pour obtenir des fonds supplémentaires, y compris des dons privés, des contributions en nature et un financement gouvernemental. Bien que le soutien théorique à l’égard de la Stratégie soit généralisé, de nombreuses tentatives de trouver un financement à long terme se sont avérées vaines.
  • Leadership : la Stratégie est un travail de collaboration. Les organisations peuvent se joindre au comité directeur et aux groupes de travail. BAC est membre du comité directeur, mais ne le dirige pas.
  • Organisations complémentaires : d’autres organisations mènent des travaux sur des sujets connexes, par exemple le Réseau canadien de documentation pour la recherche et l’Association des bibliothèques de recherche du Canada. Tous deux sont membres du comité directeur de la Stratégie et contribuent à la réalisation de ses objectifs.
  • Normes : la Stratégie ne vise pas à imposer des priorités ou des processus, mais à compléter les stratégies existantes.

Messages clés

  • L’objectif de la Stratégie est de numériser le patrimoine culturel et intellectuel du Canada pour le protéger. En éliminant les obstacles à l’information, la Stratégie améliorera l’accès au patrimoine du Canada, ce qui favorisera la croissance sociale, économique, juridique et culturelle.
  • Grâce à la Stratégie, le Canada se joindra à un mouvement mondial visant à protéger le patrimoine et à faire connaître celui-ci aux gens du monde entier afin de renforcer l’identité et l’unité canadiennes grâce à la culture.
  • Les projets de la Stratégie se poursuivent. Les institutions souhaitant participer sont les bienvenues, et les recherches de financement se poursuivent.

Personne-ressource :

Caitlin Horrall, secrétaire générale de la Stratégie de numérisation du patrimoine documentaire, bureau du bibliothécaire et archiviste du Canada adjoint
Courriel : caitlin.horrall@canada.ca
Tél. : 613-404-5032

Date de modification :