Projet d’installation partagée Bibliothèque et Archives Canada (BAC) — Bibliothèque publique d’Ottawa (BPO)

Contexte

  • En novembre 2015, BAC a répondu à la demande d’expression d’intérêt de la ville d’Ottawa au sujet d’une collaboration novatrice pour la nouvelle bibliothèque centrale de la Bibliothèque publique d’Ottawa. En janvier 2016, BAC et la BPO ont signé une lettre d’intérêt pour étudier les modalités d’un projet de collaboration.
  • Une fois le projet réalisé, tous les services publics que BAC offre actuellement au 395, rue Wellington, seront alors offerts dans la nouvelle installation partagée. La collection du Service du patrimoine publié de BAC restera au 395, rue Wellington.
  • La Ville d’Ottawa est responsable de la réalisation du projet. L’installation partagée appartiendra à 61 p. 100 à la Ville d’Ottawa et à 39 p. 100 à BAC.
  • Le lieu de l’installation partagée – 555, rue Albert à Ottawa – a été choisi à l’issue d’un des processus d’évaluation de site les plus rigoureux jamais organisés pour une bibliothèque publique canadienne. Des représentants de BAC, de la BPO et de la Ville d’Ottawa, ainsi que des experts externes et un commissaire à l’équité, ont participé au processus d’évaluation. On a consulté le public pour l’élaboration des critères d’évaluation du site.
  • Dans le budget fédéral de 2018, il a été annoncé que le gouvernement avait l’intention de verser 73,3 millions de dollars pour la part de BAC correspondant aux frais de construction de l’installation partagée, ainsi qu’un financement permanent de quatre millions de dollars par an pour le fonctionnement de l’installation. Le financement fédéral ne couvre pas certaines des activités de transition ou le coût de programmes supplémentaires. Le coût total du projet, y compris la part de la Ville d’Ottawa/de la BPO, est de 192,9 millions de dollars. La Ville d’Ottawa versera 104,2 millions de dollars pour la construction de l’installation, ainsi que 18,1 millions de dollars pour un parc de stationnement de 200 places. La part de BAC sera de 70,6 millions de dollars.
  • En novembre 2018, BAC a reçu l’approbation officielle du financement pour une estimation indicative des coûts de 77,2 millions de dollars (86,6 millions de dollars, dont 9,4 millions de dollars de TVH) et une autorisation de dépenser de 11,1 millions de dollars (12,4 millions de dollars, dont 1,3 million de dollars de TVH) pour l’étape de définition/conception du projet. Le montant de l’approbation de projet de 77,2 millions de dollars comprend des fonds pour la part de BAC correspondant aux coûts en immobilisations pour la conception et la construction de l’installation partagée (70,6 millions de dollars), ainsi que les coûts de projet de BAC (équipe de projet, certains projets de transition).
  • En décembre 2018, BAC, la BPO et la Ville d’Ottawa ont signé une entente contenant les détails relatifs à la gouvernance, au titre de propriété, au partage des coûts, à la prise de décision, au règlement des différends et aux opérations en cours pour le projet et la future installation partagée.
  • En décembre 2018, on a annoncé que Diamond Schmitt Architects (Toronto) et KWC Architects (Ottawa) formeraient le consortium d’architectes pour le projet d’installation partagée. Le processus de sélection, qui a été supervisé par un commissaire à l’équité externe, comprenait une demande de qualifications (mai 2017) pour laquelle on a reçu 33 soumissions et à partir desquelles la ville d’Ottawa a retenu cinq équipes pour répondre à une demande de propositions (mai 2018). L’équipe de Diamond Schmitt Architects et KWC Architects a été la mieux classée.
  • En janvier 2019, l’équipe de la conception a commencé à travailler avec les partenaires (BAC, la BPO et la Ville d’Ottawa) et le public à la conception schématique de l’installation partagée.
  • La construction de l’installation devrait commencer en 2021 et être terminée en 2024.
  • La Direction générale des services au public coordonne la demande de budget interne et dirige une série de projets de transition des services pluriannuels en prévision du déménagement au 555, rue Albert, en 2024. Ces projets de transition comprennent la création d’un nouveau centre d’orientation pour BAC, la numérisation d’instruments de recherche, la création d’une salle de lecture virtuelle, la création d’une collection organisée, l’organisation de la sécurité des collections, le déménagement des collections, et la reprise des services pour répondre aux demandes d’une clientèle plus nombreuse dans l’installation partagée.

Considérations

  • Le public a largement soutenu le projet et la participation de BAC au projet.
  • La couverture médiatique sur le projet a été positive dans l’ensemble.
  • Le projet en est maintenant à l’étape de la conception schématique, laquelle comprend d’importantes consultations auprès du public et des Autochtones. La participation au premier atelier de consultation du public (28 février et 2 mars) a été très bonne et les reportages des médias ont été positifs. La participation à la consultation en ligne a aussi été considérable. La participation sur place et en ligne a augmenté lors du deuxième atelier de consultation (les 1er et 3 juin). Il y aura un troisième atelier les 21 et 22 août, et un quatrième est prévu après l’élection fédérale cet automne (novembre 2019 — à confirmer).
  • On prévoit que la présentation du modèle de l’installation partagée se déroulera pendant l’hiver 2020 (janvier 2020 — à confirmer).

Messages clés

  • Faire découvrir, notamment aux Canadiens, le patrimoine documentaire du Canada est au cœur du mandat de BAC. La nouvelle installation, qui sera superbe et aura une vocation spécialisée, offrira des services d’accès modernes, intégrés et rationalisés pour ses archives et ses collections publiées.
  • On prévoit que cette nouvelle installation de calibre mondial, d’une superficie de 20 060 m2 (216 000 pi2 — environ quatre terrains de football), attirera 1,7 million de visiteurs par an. Elle donnera l’occasion d’accroître la sensibilisation et l’accès à l’histoire, à la culture et aux connaissances du Canada.
  • Les consultations publiques, les discussions précises avec les intervenants et les employés de BAC, ainsi que la participation des Autochtones sont essentielles à l’étape de la conception. Grâce à une consultation utile, l’installation correspondra aux besoins des utilisateurs, des visiteurs et des employés et permettra de respecter le contexte historique et culturel des terres sur lesquelles elle est construite.
  • BAC conservera et améliorera les services qu’il offre actuellement et les normes qu’il suit dans les milieux où les chercheurs s’attendent à les trouver. Néanmoins, grâce à de nouveaux locaux qui sont ouverts, accessibles, interactifs et adaptés à un large public, l’accès aux collections sera plus inclusif et démocratique.
  • Les locaux de BAC comprendront un centre d’orientation pour ses programmes et services, des services de référence, une salle de lecture avec une collection que les visiteurs pourront explorer gratuitement et un accès aux nouvelles salles de lecture, ainsi qu’un laboratoire de préservation fonctionnel où les visiteurs pourront observer les techniques de conservation employées pour préserver et entretenir les fonds de BAC. Les locaux partagés avec la BPO comprendront une galerie d’exposition de qualité muséale, un centre de généalogie et des lieux de rencontre publics, dont un auditorium polyvalent qui servira à améliorer et à accroître davantage les activités de nos programmes publics.
  • Les fonds prévus dans le budget de 2018 serviront à financer l’acquisition ou le fonctionnement et l’entretien de la partie utilisée par BAC dans l’immeuble.

Personnes-ressources :

Date de modification :