Plan d'action pour le patrimoine autochtone

Contexte

  • Le Plan d’action pour le patrimoine autochtone, un plan quinquennal, établit 28 engagements pris par Bibliothèque et Archives Canada (BAC) envers les Autochtones dans quatre catégories : changements institutionnels, mobilisation et collaboration, gestion des collections, et promotion et soutien. Il a été publié en avril 2019.
  • Le Plan a été élaboré en consultation avec le Cercle consultatif autochtone de BAC.
    • Le Cercle est un comité formé de professionnels et d’experts autochtones de tout le Canada représentant divers organismes et communautés autochtones.
    • Le Cercle se réunit à quelques mois d’intervalle. Il guide BAC dans la réalisation de ses principales initiatives de numérisation liées aux Autochtones, mais aussi dans le cadre d’activités plus générales touchant ces derniers, par exemple l’élaboration du Plan d’action.
  • Le Plan tient compte de la rétroaction d’une vaste gamme d’intervenants internes et externes.
  • Le Plan est diffusé auprès des trois organisations autochtones nationales : l’Assemblée des Premières Nations, Inuit Tapiriit Kanatami et le Ralliement national des Métis.
  • Le Plan répond aux appels à l’action de la Commission de vérité et réconciliation de 2015, en particulier les appels no 69 et 57, mais va encore plus loin.
  • Le Plan met en œuvre des éléments clés de la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones et des Principes Joinet-Orentlicher des Nations Unies. Il fait explicitement référence aux articles et aux principes de ces documents.
  • Le Plan vise à prendre des engagements transparents pouvant être mesurés et faire l’objet de rapports.

Considérations

  • BAC a invité les communautés autochtones à lire le Plan d’action et à nous demander des comptes quant à sa mise en œuvre. Nous nous attendons donc à ce que les progrès réalisés et les résultats obtenus soient examinés de près.
  • La version provisoire du Plan d’action a été largement diffusée au sein de BAC et à l’extérieur de l’institution afin d’obtenir une vaste rétroaction. BAC n’a pas pu intégrer toutes les suggestions, ce qui pourrait offenser certaines des personnes consultées.
  • Les ministères fédéraux ont fait des commentaires très positifs sur le Plan d’action. BAC est vu comme un chef de file pour sa façon de répondre aux appels à l’action de la Commission sans se contenter de « cocher des cases ».
  • Les commentaires des communautés autochtones sur le Plan d’action ont été positifs.
  • BAC a promis de produire et de diffuser un rapport d’étape (deux fois l’an) coordonné par le bureau du bibliothécaire et archiviste du Canada adjoint. Celui-ci en est actuellement à coordonner le premier rapport, qui sera publié à la fin de l’exercice 2019–2020.
  • Exemples d’engagements :
    • Programme de sensibilisation et d’apprentissage pour tous les employés de BAC
    • Création de lignes directrices sur la mobilisation et le protocole pour toutes les activités qui touchent les Autochtones
    • Consultation des communautés autochtones sur la conception de la nouvelle installation partagée entre BAC et la Bibliothèque publique d’Ottawa
    • Création d’un programme de visites des Aînés
    • Préparation d’expositions et d’activités liées aux récits des Autochtones, notamment sur les répercussions des pensionnats

Messages clés

  • Pour arriver à une réconciliation, les gestes comptent encore plus que les mots. Le Plan d’action pour le patrimoine autochtone de BAC établit les mesures concrètes que prendra l’institution pour respecter ses engagements envers les peuples autochtones.
  • Les documents et les publications de la collection de BAC qui ont trait aux Premières Nations, aux Inuits et à la Nation métisse revêtent une importance inestimable pour les communautés autochtones et pour l’ensemble des Canadiens. Ils montrent la richesse et la diversité des cultures et des langues autochtones, constituent des preuves dans les dossiers de revendications territoriales et les litiges, et aident des particuliers, des familles et des communautés à refaire le chemin parcouru depuis quatre siècles. Le Plan d’action pour le patrimoine autochtone mettra l’accent sur la mise en valeur de ces aspects de la collection d’une manière appropriée, exacte et porteuse de sens pour les Autochtones.
  • BAC a préparé le Plan d’action en collaboration avec les peuples autochtones et pour ces derniers. Si de nombreux engagements seront avantageux autant pour les chercheurs autochtones que non autochtones, notre but était surtout d’aider les Autochtones dans leurs efforts visant à retracer leurs propres histoires.

Personne-ressource :

Benjamin Ellis, analyste stratégique, Direction générale des services au public
Courriel : benjamin.ellis@canada.ca
Tél. : 613-482-9507

Date de modification :