Migration du contenu audiovisuel

Contexte

  • Les enregistrements audio et vidéo de même que les films sont rendus inaccessibles par le vieillissement et l’obsolescence de l’équipement de lecture, la perte de l’expertise nécessaire pour réparer l’équipement et la détérioration des supports physiques.
  • En 2009, BAC a entrepris une migration planifiée du contenu audiovisuel vers des formats de fichier standards.
  • La migration se fait en priorité pour les supports physiques risquant le plus d’être perdus en raison de leur obsolescence.

Considérations

  • Environ 95 % de la collection audiovisuelle est assortie de restrictions relatives au droit d’auteur ou imposées par les donateurs. Le contenu ne peut donc pas être mis à la disposition du public.

Messages clés

  • BAC possède quelque 650 000 heures de contenu audio et vidéo et 100 000 films. Sa collection ne cesse de s’accroître.
  • En date de juin 2019, on avait procédé à la migration de 207 171 heures de contenu. Chaque année, on procédera à la migration de 20 000 heures supplémentaires.
  • Sans le programme de migration, le contenu des enregistrements audio et vidéo deviendra entièrement inaccessible.

Personne-ressource :

Tina Harvey, gestionnaire, Section de la migration audiovisuelle
Courriel : tina.harvey2@canada.ca
Tél. : 613-899-2561

Date de modification :