Programme d'archivage Web

Contexte

  • L’archivage Web se fait en vertu du paragraphe 8(2) de la Loi sur la Bibliothèque et les Archives du Canada (réalisation d’échantillons à partir d’Internet à des fins de préservation). Les instruments de politique les plus récents de Bibliothèque et Archives Canada (BAC) reconnaissent que les ressources Web constituent un patrimoine documentaire né numérique unique. La collecte et la préservation de ressources Web garantissent l’accès futur à ces ressources et leur disponibilité aux fins de recherche.
  • Le Programme d’archivage Web a été lancé à BAC en décembre 2005 et constitue une activité opérationnelle continue depuis 2013.
  • L’archivage Web est une discipline de préservation numérique pratiquée par plus de 50 institutions de mémoire du monde entier, en particulier des bibliothèques nationales. Les progrès dans le domaine se font principalement par l’entremise du Consortium international pour la préservation de l’Internet (CIPI), dont BAC est un membre fondateur. En 2019, Sylvain Bélanger est le trésorier du CIPI et un des membres de son comité directeur.
  • BAC emploie une méthode efficace pour l’archivage des ressources Web et des médias sociaux : archivage exhaustif de la présence Web du gouvernement du Canada; conservation de collections de recherche thématique (p. ex. centenaire de la Première Guerre mondiale, 150e anniversaire du Canada, élections fédérales, Jeux olympiques et paralympiques); documentation d’événements importants de l’histoire du Canada au moment où ils se produisent (p. ex. accident de l’autobus de l’équipe de hockey junior des Broncos de Humboldt, feux de forêt dans l’Ouest du Canada); participation au «?sauvetage?» ou à la préservation de ressources à risque (p. ex. site Web de la Commission nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées); ajout d’autres collections de bibliothèque et d’archives contenant des fonds sur le Web en collaboration avec d’autres experts à l’interne et à l’externe (p. ex. archives Web de la Commission de vérité et réconciliation).

Considérations

  • À l’heure actuelle, le public n’a pas accès aux fonds Web non gouvernementaux de BAC, lesquels comptent pour 50 % de la collection totale (30 téraoctets). Par l’entremise de la demande de financement pour l’optimisation du contenu Web à l’intention des organismes centraux, on propose de demander des fonds qui permettraient d’offrir des services supplémentaires et de créer un portail d’accès complet.

Messages clés

  • La méthode d’archivage Web de BAC inclut cinq activités principales : 1. Collecte des domaines du gouvernement du Canada. 2. Conservation de collections Web thématiques et de collections de médias sociaux. 3. Collecte de l’information liée à des événements donnés. 4. Préservation de ressources d’archives à risque. 5. Ajout de collections de bibliothèque ou de fonds d’archives comprenant un contenu Web.
  • La collection comporte actuellement près de 1,5 milliard d’objets numériques et 60 téraoctets de données. En 2016, les fonds d’archives Web s’accroissaient d’au moins 13 téraoctets par exercice.

Personne-ressource :

Tom Smyth, gestionnaire, Division de la préservation numérique et de la migration
Courriel : tom.smyth@canada.ca
Tél. : 613-668-0674

Date de modification :