Foire aux questions pour les bibliothèques canadiennes à la lumière du contrat de BAC avec OCLC

Sur cette page

Bibliothèque et Archives Canada est heureux d'annoncer qu'il a signé un contrat avec Online Computer Library Center (OCLC) pour le remplacement d'AMICUS et pour la gestion des notices descriptives de fonds des bibliothèques canadiennes.

Des renseignements plus généraux sur le contrat de BAC avec OCLC sont fournis à Un nouveau système de gestion de bibliothèque pour diffuser le patrimoine documentaire publié du Canada.

La foire aux questions ci-dessous est destinée à toutes les bibliothèques canadiennes, y compris à celles qui contribuent actuellement au Catalogue collectif d'AMICUS et à celles qui y ont déjà contribué.

Questions générales

  • Quand devrais-je utiliser Voilà?

    Voilà est le nouveau catalogue collectif national. Vous devriez l’utiliser pour faire vos recherches dans les catalogues combinés des bibliothèques canadiennes, à l’exception de ceux de Bibliothèque et Archives Canada et des bibliothèques canadiennes spécialisées dans les services aux personnes incapables de lire les imprimés.

  • Quand devrais-je utiliser AMICUS?

    La migration des notices de Bibliothèque et Archives Canada est en cours et s’achèvera en octobre 2018. D’ici là, utilisez AMICUS pour repérer les notices les plus à jour de notre collection (y compris les notices CIP créées par Bibliothèque et Archives Canada et les fonds des bibliothèques spécialisées dans les médias substituts).

  • Quel est le nom du nouveau Catalogue collectif national?

    Le nouveau catalogue s’appelle Voilà. Pourquoi Voilà? Parce qu’il s’agit d’un nom court et facile à retenir, qui évoque la facilité d’effectuer une recherche et de récupérer de l’information dans le nouveau catalogue.

  • Avec la transition vers OCLC, quelles seront les prochaines étapes pour les bibliothèques?

    Les bibliothèques canadiennes doivent devenir membres de la coopérative pour pouvoir utiliser ses services.

    Les scénarios d'avenir varient en fonction du type de bibliothèque :

    • Celles qui sont déjà abonnées aux services de catalogage dérivé et de prêt entre bibliothèques d'OCLC n'auront aucuns frais supplémentaires à débourser
    • BAC paiera les frais d'abonnement des petites bibliothèques publiques et des petites bibliothèques d'établissements d'enseignement postsecondaire (cégeps, collègues communautaires et universités). Celles-ci pourront ainsi profiter des services de catalogage dérivé, de diffusion des fonds documentaires et de prêt entre bibliothèques. Le premier cycle de demandes de financement est maintenant terminé. BAC devrait amorcer un nouveau cycle de financement en octobre 2018. D’autres détails suivront dans les mois à venir. Les bibliothèques admissibles sont :
      • les bibliothèques publiques desservant une population de 50 000 habitants ou moins;
      • les bibliothèques d'établissements d'enseignement postsecondaire avec une collection de 60 000 documents ou moins (livres imprimés, fichiers rétrospectifs, livres électroniques, enregistrements audiovisuels, publications en série et sources de référence électroniques)
    • Cette aide financière n'est pas offerte aux bibliothèques des écoles primaires et secondaires (ni à celles des arrondissements et des conseils scolaires), pas plus qu'aux réseaux de bibliothèques régionales, aux bibliothèques spécialisées ou aux autres bibliothèques gouvernementales
    • Les bibliothèques canadiennes non admissibles à l'aide financière devront communiquer directement avec OCLC pour déterminer le coût des services de catalogage dérivé et de prêt entre bibliothèques. Pour obtenir plus de précisions, communiquer avec canada@oclc.org
    • BAC s'engage aussi à travailler étroitement avec les bibliothèques canadiennes, qui ne sont pas encore membres d'OCLC, afin de trouver des solutions durables à leurs besoins de services de prêt entre bibliothèques et de catalogage dérivé
  • Que deviendront les données actuellement entreposées dans AMICUS?

    Le transfert des données d’AMICUS à OCLC a commencé à l’été de 2017. À cette époque, il y avait environ 65 millions mentions de fonds dans AMICUS.

    • BAC a envoyé toutes les notices bibliographiques d'AMICUS à OCLC
    • Il n’a pas envoyé à OCLC les mentions de fonds des bibliothèques s’il n’avait pasobtenu leur accord
    • Il n’a pas envoyé les mentions de fonds des bibliothèques pour lesquelles OCLC possède déjà des données plus récentes
  • De quels services les bibliothèques peuvent-elles profiter en s'abonnant à OCLC?

    Téléchargement des notices en format MARC 21 : le fait de s'abonner à OCLC donne un bien meilleur taux de correspondance qu'avec AMICUS lors des recherches de publications en catalogage dérivé. De plus, cela réduit la nécessité d'avoir un autre système de catalogage et, par conséquent, cela diminue la charge de travail des bibliothèques membres

    Prêt entre bibliothèques : l'utilisation du plus grand catalogue électronique du monde, qui est accessible au public (il comprend les fonds documentaires de centaines de bibliothèques canadiennes et de dizaines de milliers de bibliothèques étrangères), permettra aux bibliothèques abonnées d'emprunter, au nom de leurs clients, des documents qu'elles ne possèdent pas dans leur collection

    Chargement des fonds documentaires dans WorldCat : les fonds documentaires des bibliothèques étant chargés dans WorldCat, les bibliothèques peuvent ainsi partager leurs propres notices bibliographiques et leurs fonds documentaires avec les autres bibliothèques

    Améliorations continues : les bibliothèques membres d'OCLC font partie d'une coopérative internationale de bibliothèques. Elles profitent donc de tous les avantages d'OCLC, comme l'accès à ses recherches, ses améliorations continues et l'élaboration de nouveaux services

  • Quelles options s'offrent aux bibliothèques qui préfèrent ne pas se joindre à OCLC?

    Les bibliothèques qui ne sont pas admissibles à l'aide financière de BAC (accordée aux petites bibliothèques publiques et aux petites bibliothèques d'établissements d'enseignement postsecondaire) et qui choisissent de ne pas s'abonner à OCLC peuvent se tourner vers d'autres options.

    • Elles pourront encore consulter sans frais des notices de catalogage dérivé provenant des bibliothèques au Canada et dans le monde qui offrent un accès libre Z39.50 à leurs catalogues. (Le protocole Z39.50 est un protocole de communication informatique spécifique aux bibliothèques.) Utilisez le formulaire en ligne d’OCLC pour demander les autorisations Z39.5 de recherche aux fins de PEB. L’obtention de ces identifiants est gratuite. Vous devrez fournir les adresses IP de votre établissement.
    • BAC continuera d'appuyer les services de prêt entre bibliothèques canadiennes en maintenant à jour le Répertoire des sigles et politiques de prêt entre bibliothèques au Canada
    • Les bibliothèques pourront profiter du service de prêts entre bibliothèques offert par BAC même si elles ne sont pas inscrites au service de prêts entre bibliothèques offert par OCLC
    • Les bibliothèques peuvent faire une recherche dans Voilà, le nouveau Catalogue collectif national, pour trouver d'autres bibliothèques canadiennes possédant les documents qui les intéressent. Elles pourront ensuite consulter le Répertoire des sigles et politiques de prêt entre bibliothèques au Canada pour trouver les coordonnées des bibliothèques à contacter et se renseigner sur leurs politiques de prêt
  • BAC conservera-t-il les Autorités Canadiana en français et en anglais?

    BAC s'est joint au Programme coopératif des autorités de nom (NACO; site en anglais seulement). Les bibliothèques participantes normalisent les formes anglaises des noms de créateurs qu'elles utilisent dans leurs notices bibliographiques. Pour les notices d'autorité en anglais, le NACO remplacera les Autorités Canadiana.

    Ce programme est avantageux pour les bibliothèques canadiennes, car les notices bibliographiques anglaises créées par BAC comporteront les mêmes vedettes que celles des autres bibliothèques anglophones au Canada, aux États-Unis et au Royaume-Uni. Cette uniformité des « points d'accès », ou formes de nom, constitue un élément clé pour diffuser efficacement des notices de catalogage dérivé à l'ensemble des bibliothèques.

    Les notices d'autorité en langue anglaise du NACO sont offertes gratuitement sur la page Web de la Bibliothèque du Congrès et sur viaf.org. Il sera également possible d'accéder sans frais aux vedettes que BAC utilise en faisant des recherches dans le catalogue de BAC qui sera versé dans la base de données d'OCLC.

    Des discussions sur le passage au NACO sont en cours. Lorsqu'elles seront achevées et que BAC commencera le catalogage dans la base de données d'OCLC, aucun fichier d'autorité réunissant les autorités de nom anglophones de Canadiana ne sera mis à jour. D'ici là, les autorités de nom de BAC resteront accessibles dans la base de données des Autorités Canadiana et dans AMICUS.

    Plus de 750 bibliothèques participent au NACO, notamment des bibliothèques nationales comme la Bibliothèque du Congrès (États-Unis), la Bibliothèque britannique et les bibliothèques nationales de l'Australie, de la Nouvelle-Zélande et de l'Afrique du Sud. Au Canada, plusieurs bibliothèques publiques, gouvernementales et universitaires en sont membres.

    Bien que de nombreuses organisations dans le monde tiennent à jour des fichiers d'autorité en français, il n'existe actuellement aucun programme international comparable à ce qui est offert en anglais par le NACO. BAC conservera donc son fichier d'autorités de nom en français. Lorsque ces notices d'autorité présentement conservées dans AMICUS seront transférées dans la base de données d'OCLC, BAC se servira du système d'OCLC pour créer et mettre à jour les autorités de nom en français. Celles ci demeureront accessibles gratuitement à viaf.org. Il sera aussi possible d'accéder gratuitement aux vedettes que BAC utilise en faisant des recherches dans le nouveau catalogue de BAC offert dans OCLC. De plus, BAC consignera probablement les notices d'autorité françaises dans des fichiers qui seront offerts gratuitement aux bibliothèques intéressées. La manière de diffuser ces fichiers reste à déterminer; BAC fournira cette information dès que possible.

  • BAC prévoit-il de continuer à tenir à jour les Canadian Subject Headings (vedettes-matières canadiennes)?

    BAC continuera de s’occuper des Canadian Subject Headings (CSH). Les mises à jour et les ajouts aux CSH apparaîtront sous la section des Canadian Subject Headings du site Web de BAC jusqu’à environ mars 2019. À ce moment-là, BAC gérera les CSH à partir du système intégré de gestion de bibliothèque d’OCLC : les Services de gestion WorldShare. BAC n’aura plus de site de recherche distinct pour les CSH. L’institution fera plutôt des copies de l’ensemble des fichiers des CSH en format MARC 21; ces copies pourront être téléchargées gratuitement par les bibliothèques et les autres organismes, puis être intégrées dans leurs propres systèmes. La méthode de partage de ces fichiers n’a pas encore été déterminée. BAC communiquera cette information dès que possible.

  • Qu'arrivera-t-il aux notices descriptives de fonds et aux notices bibliographiques du Catalogue collectif lorsqu'AMICUS sera mis hors service?

    Quand AMICUS sera mis hors service, le public n'aura plus accès aux notices du Catalogue collectif qu'il contient (sauf à partir du catalogue de la bibliothèque ou de celui de tout réseau de bibliothèques auquel vous participez). Au besoin, à des fins historiques ou de référence interne, BAC conservera, dans ses locaux/sur ses serveurs, des copies des notices descriptives de fonds et des notices bibliographiques du Catalogue collectif emmagasinées actuellement dans AMICUS. Il ne sera pas possible d'y accéder de l'externe.

  • Quelles sont les étapes de la transition du Catalogue collectif?
    • Voilà, le nouveau Catalogue collectif national a été lancé le 1er février 2018.
    • Les bibliothèques contribuant au Catalogue collectif communiquent avec OCLC pour s'inscrire à son service de catalogage, si elles ne sont pas déjà membres
    • Les bibliothèques contribuant au Catalogue collectif enverront leurs futures notices descriptives de fonds à OCLC
    • BAC met en place d'autres modules du système intégré de gestion de bibliothèque d'OCLC
    • BAC lancera son nouveau catalogue de bibliothèque à l’automne de 2018
    • AMICUS est mis hors service

Questions sur la migration de données d'AMICUS à OCLC

  • Quelles notices d'AMICUS sont incluses dans Voilà?

    Les notices des bibliothèques suivantes sont incluses :

    • Les notices bibliographiques de BAC, mais pas les mentions de fonds détaillées. Ces dernières seront ajoutées à l'automne de 2018, soit au même moment que se fera le lancement du nouveau catalogue de BAC pour ses propres fonds
    • Les bibliothèques inscrites au Catalogue collectif qui ont fait des contributions à AMICUS au cours des trois dernières années et qui ont accepté que leurs données de fonds soient transférées à OCLC. 
    • Les bibliothèques canadiennes qui étaient déjà membres d'OCLC dans WorldCat et qui ont accepté d'être ajoutées au nouveau catalogue de BAC des fonds des bibliothèques canadiennes

    Certaines données de fonds n’apparaissent pas dans Voilà, le nouveau Catalogue collectif national, soit parce que la bibliothèque détentrice en a fait la demande ou parce que les mentions de fonds étaient périmées.

  • Quand BAC prévoit-il cesser de mettre à jour ses propres données de fonds dans AMICUS?

    BAC cessera de mettre à jour ses propres données de fonds dans AMICUS une fois qu'il commencera à utiliser la nouvelle fonction de catalogage. Cette étape est prévue pour l'automne 2018.

    L'accès aux données de fonds dans AMICUS au moyen de Z39.50 restera actif jusqu'à là.

  • Quand BAC prévoit-il cesser de télécharger dans AMICUS les mentions de fonds des bibliothèques spécialisées dans les services aux personnes incapables de lire les imprimés?

    Pour l'instant, BAC ajoute manuellement les notices bibliographiques et les mentions de fonds dans AMICUS pour le compte des petites bibliothèques qui n'utilisent pas le format MARC et qui se spécialisent dans la collecte et l'offre de ressources pour les personnes incapables de lire les imprimés. Les publications en formats de remplacement comprennent celles en braille, en gros caractères et en texte audio et électronique à l'intention des personnes qui sont incapables de lire les imprimés standard en raison d'un handicap visuel, de troubles d'apprentissage ou d'une invalidité physique qui les empêchent de tenir un livre.

    BAC continuera d'ajouter des notices sur les fonds documentaires en formats de remplacement dans AMICUS jusqu'à l'automne 2018. Pour maintenir l'accès à ces notices, cette pratique se poursuivra jusqu'à ce que BAC commence à utiliser la fonction de catalogage d'OCLC. BAC enverra ensuite à OCLC les notices qui auront été versées à AMICUS depuis le chargement initial de données en août 2017.

    Les données de fonds des bibliothèques canadiennes participantes, y compris celles des bibliothèques spécialisées dans les services aux personnes incapables de lire les imprimés, pourront être consultées au moyen de Voilà, le Catalogue collectif national. Cependant, nous conseillons aux bibliothèques spécialisées dans les services aux personnes incapables de lire les imprimés de continuer d'utiliser AMICUS comme principale source d'information d'ici à ce que BAC commence à créer, pour leur compte, des notices dans WorldCat d'OCLC.

    BAC communiquera avec les bibliothèques spécialisées dans les services aux personnes incapables de lire les imprimés en 2018 afin de les renseigner sur la transition vers la création de notices pour leurs fonds dans WorldCat d'OCLC.

  • Est-ce que certains éléments de données seront ajoutés ou déplacés vers d’autres zones dans le cadre de la migration des notices bibliographiques d’AMICUS vers OCLC?

    Dans le nouveau catalogue, le numéro OCLC sera affiché dans la zone 001 ; ainsi, quand les notices d’AMICUS seront migrées vers OCLC, le numéro de notice d’AMICUS sera compris dans la zone 016 (numéro de contrôle de l'agence bibliographique nationale), alors que le numéro Canadiana sera affiché dans la 015 (numéro de bibliographie nationale). Ces modifications ont été effectuées afin que BAC puisse assurer la fonction de recherche non seulement avec les numéros Canadiana, mais aussi avec ceux d’AMICUS dans WorldCat d’OCLC. La pratique visant à inclure notre numéro Canadiana dans la zone 015 concorde en outre avec la pratique d’autres bibliothèques nationales comme la Bibliothèque nationale allemande. Aucun nouveau numéro AMICUS ne sera créé après que BAC commencera le catalogage dans WorldCat à la fin de 2018.

    Concernant les notices de BAC, un autre changement apparaîtra dans OCLC : les codes de collection qui sont actuellement en usage dans AMICUS afin de rechercher et d’identifier certaines parties de la collection de BAC telles que les thèses, les collections de référence et les livres rares, seront affichés dans la zone 084 du MARC, une zone définie comme champ de recherche dans OCLC. Ces codes sont actuellement stockés dans AMICUS dans des zones non-MARC. Tous ces codes seront migrés vers le nouveau catalogue, et lorsque le catalogage de BAC sera lancé dans le nouveau catalogue seulement quelques-uns d’entre eux continueront d’être utilisés, OCLC offrant d’autres moyens de rechercher et d’identifier la plupart de ces documents.

Questions sur le catalogage dérivé et la mise à jour des données de fonds

  • Les détails des fonds détaillés de ma bibliothèque, comme les mentions de fonds pour les périodiques, sont-ils affichés dans Voilà?

    Votre bibliothèque doit obtenir un abonnement à OCLC pour que ses mentions de fonds détaillées soient accessibles au sein de Voilà et d'autres produits d'OCLC.

    L'affichage des détails et de l'emplacement dépendra des décisions en matière de catalogage et de configuration de la bibliothèque détentrice.

    Par exemple, si vous avez un abonnement à OCLC et que vous avez configuré des liens à votre catalogue public en ligne local (OPAC), ces liens apparaîtront dans Voilà et dans le Prêts entre bibliothèques WorldShare (PEB WorldShare). D'autres bibliothèques et utilisateurs pourront cliquer sur ces liens et voir la mention de fonds détaillée dans votre OPAC local.

    Voilà n’affiche pas les mentions de fonds détaillées pour les périodiques. Ces liens paraîtront seulement si votre bibliothèque a configuré les liens à votre OPAC local. Pour que les mentions de fonds des périodiques puissent être consultées au sein de certains produits d'OCLC, comme PEB WorldShare, votre bibliothèque devra ajouter ses notices de données locales aux notices bibliographiques. Vous pouvez aussi choisir de produire une mention de fonds sommaire. Ni les données locales ni la mention de fonds sommaire n’apparaissent dans Voilà.

  • Comment faire pour mettre à jour les données de fonds de ma bibliothèque chez OCLC?

    Votre bibliothèque peut envoyer ses données de fonds à OCLC de deux façons :

    1. Un abonnement au service de catalogage d’OCLC vous permettra de lui envoyer vos fonds en utilisant ses outils pour télécharger les notices de catalogage dérivé ou pour téléverser par lots des notices MARC.
    2. Le service de synchronisation des données de collection vous permettra d’envoyer vos fonds en téléversant par lots des notices MARC. Ce service n’offre pas l’accès à la fonction de catalogage dérivé.

    Pour en savoir plus sur l’abonnement à ces services, communiquez avec OCLC à canada@oclc.org.

    Les bibliothèques qui ne sont pas abonnées aux services d’OCLC ont plusieurs autres options pour obtenir des services de prêt entre bibliothèques et de catalogage dérivé. Pour en savoir plus : « Quelles options s’offrent aux bibliothèques qui préfèrent ne pas se joindre à OCLC? ».

  • Est-il possible de télécharger les notices en format MARC21 par l'intermédiaire de Z39.50 à partir de Voilà? Est-ce que j'aurai besoin d'un abonnement à OCLC pour télécharger des notices?

    Pour télécharger des notices en format MARC21 par l'intermédiaire du Z39.50, votre bibliothèque doit acheter un abonnement de catalogage global d'OCLC. Ce type d'abonnement permet un accès Z39.50 aux notices bibliographiques et aux notices d'autorité. Les abonnements de catalogage dérivé financés par BAC utilisent un mécanisme autre que Z39.50 pour le téléchargement des notices.

    Les bibliothèques qui ne sont pas abonnées aux services d'OCLC ont plusieurs options à leur disposition en matière de services de PEB et de catalogage dérivé. Consultez : « Quelles options s'offrent aux bibliothèques qui préfèrent ne pas se joindre à OCLC? »

  • Les champs 055 et 082 (les cotes topographiques de Dewey et de la LC) apparaîtront-ils dans l’interface Web publique de Voilà?

    Non, les champs 055 et 082 n’apparaîtront pas dans l’interface Web publique de Voilà. Ces champs resteront présents dans les notices, et vous pourrez y accéder au moyen d’autres outils d’OCLC disponibles sur abonnement, dont FirstSearch et Discovery.

  • Voilà comprend-il un affichage en format MARC?

    L’interface Web de Voilà ne comprend pas d’affichage en format MARC. Pour y avoir accès, les bibliothèques doivent être abonnées aux services de catalogage d’OCLC. Pour en savoir plus, communiquez avec OCLC.

  • Où puis-je trouver les notices de catalogage avant publication (CIP) de BAC pendant la transition vers le nouveau catalogue?

    BAC envoie habituellement à WorldCat environ 800 notices CIP par mois sur les publications canadiennes à paraître, dès leur création dans AMICUS. Toutefois, depuis la migration des données d’AMICUS à OCLC qui a commencé l’été dernier, BAC a uniquement envoyé les notices liées à des fonds. Les notices sans fonds (p. ex. CIP) feront l’objet d’une migration à OCLC à une date ultérieure. Ainsi, depuis l’été 2017, nos notices CIP apparaissent uniquement dans AMICUS. Cela ne changera pas avant plusieurs mois. Si vous cherchez la notice CIP d’une publication canadienne récente ou à paraître et si vous ne la trouvez pas dans WorldCat, consultez plutôt AMICUS. AMICUS restera la principale source de notices de catalogage de BAC jusqu’en octobre 2018.

Questions sur le prêt entre bibliothèques (PEB)

  • Puis-je faire une demande de prêt entre bibliothèques au moyen de l’interface Web de Voilà?

    Non, Voilà n’offre pas la fonction de prêt entre bibliothèques. Cette fonction est offerte par l’intermédiaire d’autres applications d’OCLC.

  • Ma bibliothèque doit-elle se procurer un abonnement au service de prêts entre bibliothèques d'OCLC afin de pouvoir utiliser le service de prêts entre bibliothèques d'OCLC?

    Oui. Un abonnement au service de PEB d'OCLC est nécessaire pour utiliser ce service. Il y a un coût associé à cet abonnement. Communiquez avec OCLC à canada@oclc.org pour obtenir d'autres renseignements. Cet abonnement vous donne accès à l'interface PEB d'OCLC lequel vous permet d'emprunter des ressources d'autres bibliothèques membres d'OCLC qui ont aussi un abonnement au service de PEB d'OCLC. On ne peut remplir une demande de PEB au moyen de l'interface PEB d'OCLC que si les deux parties ont un abonnement au service de PEB d'OCLC.

  • Si ma bibliothèque ne se procure pas un abonnement au service de PEB d'OCLC, comment peut-elle présenter une demande de PEB à d'autres bibliothèques?

    Deux options s'offrent aux bibliothèques qui n'ont pas un abonnement au service de PEB d'OCLC :

    1. La bibliothèque peut se procurer un logiciel de PEB auprès d'un fournisseur de son choix. Ce logiciel peut ensuite être configuré pour permettre une recherche dans le nouveau catalogue au moyen de Z39.50
    2. La bibliothèque peut faire une recherche dans Voilà au moyen de l'interface Web et déterminer les bibliothèques dans lesquelles se trouve la ressource. Vous trouverez les coordonnées et des renseignements sur les politiques en matière de prêt sur le répertoire « Sigles et politiques de prêt entre bibliothèques au Canada » qui se trouve sur le site Web de BAC. La bibliothèque peut ensuite s'informer sur la possibilité d'emprunter la ressource directement auprès de la bibliothèque prêteuse
  • Les bibliothèques doivent-elles payer pour voir mes données de fonds? Les bibliothèques doivent-elles payer pour voir les mentions de fonds détaillées de ma bibliothèque?

    Les bibliothèques et les utilisateurs peuvent tous voir, sans frais, la liste des bibliothèques détentrices liées à toute notice dans Voilà.

    Votre bibliothèque devra se procurer un abonnement à OCLC afin que les détails de vos données de fonds puissent être consultés au sein de Voilà et chez le Prêts entre bibliothèques Worldshare (PEB WorldShare).

    L'affichage des détails dépendra des décisions en matière de catalogage et de configuration des bibliothèques détentrices.

    Par exemple, si vous avez un abonnement à OCLC et que vous avez configuré des liens à votre OPAC local, ces liens paraîtront dans Voilà et chez PEB WorldShare. D'autres bibliothèques pourront cliquer sur ces liens et voir les détails de votre notice locale dans votre OPAC.

    Voilà n'affichera pas de mentions de fonds détaillées pour les périodiques. Si votre bibliothèque a configuré les liens à votre OPAC local, ces liens paraîtront dans Voilà.

    Pour que les mentions de fonds détaillées des périodiques puissent être consultées au sein du PEB WorldShare, votre bibliothèque doit ajouter ses notices de données locales aux notices bibliographiques. Vous pouvez aussi choisir de produire une mention de fonds sommaire. La mention de données sommaire sera affichée dans la liste des bibliothèques au sein du PEB WorldShare.

  • Comment procéder lorsque ma bibliothèque désire présenter une demande de PEB auprès d'une bibliothèque qui n'est pas abonnée au service de PEB d'OCLC?

    Votre bibliothèque peut faire une recherche dans Voilà, soit par l'intermédiaire de Z39.50 ou au moyen de l'interface Web et déterminer les bibliothèques dans lesquelles se trouve la ressource. Vous trouverez les coordonnées et des renseignements sur les politiques en matière de prêt sur le répertoire « Sigles et politiques de prêt entre bibliothèques au Canada » qui se trouve sur le site Web de BAC. La bibliothèque peut ensuite s'informer sur la possibilité d'emprunter la ressource directement auprès de la bibliothèque prêteuse.

  • Ma bibliothèque utilise AMICUS pour présenter des demandes à d'autres bibliothèques canadiennes. Quand prévoit-on désactiver la fonction PEB dans AMICUS?

    BAC prévoit désactiver la fonction PEB dans AMICUS à l'automne 2018.

  • L'entente entre BAC et OCLC modifiera-t-elle le service de prêts à d'autres institutions offert par BAC?

    Non. Les règles du service de prêts à d'autres institutions demeurent inchangées. BAC continuera de prêter des documents à d'autres bibliothèques canadiennes à l'extérieur de la région de la capitale nationale, afin d'aider les chercheurs souhaitant consulter des documents qui se trouvent uniquement dans sa collection.

    Cependant, les mécanismes de prêts changeront lorsqu'OCLC aura remplacé AMICUS. Ces mécanismes restent encore à déterminer; BAC partagera l'information à ce sujet au fur et à mesure qu'elle sera disponible. Il ne sera pas nécessaire d'être inscrit au service de prêts entre bibliothèques offert par OCLC pour pouvoir profiter du service de prêts entre bibliothèques offert par BAC.

  • Si les fonds de notre bibliothèque se trouvent dans le système d’OCLC, recevrons-nous un plus grand nombre de demandes de prêt entre bibliothèques? Qu’arrivera-t-il si nous n’acceptons pas de prêter nos ressources à l’étranger?

    L’un des avantages des services d’OCLC est la visibilité accrue qu’il confère aux fonds canadiens. Toutefois, les fonds affichés dans WorldCat ne sont pas nécessairement visés par les demandes de prêt entre bibliothèques.

    Prenez note qu’il faut être abonné aux prêts entre bibliothèques WorldShare d’OCLC pour être inscrit sur la liste des bibliothèques offrant des prêts. Si votre bibliothèque n’est pas abonnée à ce service, les autres institutions ne pourront pas vous envoyer une demande de prêt par l’intermédiaire de WorldShare.

    Si vous souhaitez mettre à jour vos renseignements dans le Répertoire des sigles de bibliothèque et des politiques de prêt entre bibliothèques au Canada pour y ajouter de l’information sur vos politiques de prêt, remplissez le formulaire de mise à jour du Répertoire des prêts entre bibliothèques.

    Si votre institution est abonnée au service de prêt entre bibliothèques WorldShare, vous pouvez définir et tenir à jour des politiques de prêt dont tiendra compte le système pour déterminer si vous pouvez répondre à une éventuelle demande de prêt.

Questions sur l'aide financière pour les petites bibliothèques publiques et les petites bibliothèques d'établissements d'enseignement postsecondaire

  • Quand ma bibliothèque peut-elle présenter une demande pour le prochain cycle de financement de BAC?

    BAC devrait amorcer un nouveau cycle de financement en octobre 2018. D’autres détails suivront dans les mois à venir.

  • Quelles sont les bibliothèques admissibles au financement?

    L’objectif de Bibliothèque et Archives Canada (BAC) en ce qui concerne le Catalogue collectif national, hébergé par Online Computer Library Centre (OCLC), est de représenter globalement les collections des bibliothèques canadiennes qui appuient le travail de la communauté des bibliothèques canadiennes et qui facilitent l’accès des utilisateurs. À cette fin, BAC a prévu un budget visant à offrir une aide financière aux petites bibliothèques publiques et aux petites bibliothèques d’établissements d’enseignement postsecondaire (cégeps, collèges communautaires et universités) qui désirent faire partie du projet d’enrichissement du catalogue national canadien en devenant membres d’OCLC.

    Bon nombre de provinces offrent déjà des services dans ce domaine, et BAC n’offrira ni une aide en double, ni un remplacement des services déjà en place. Toutefois, là où les modèles de financement provincial ou territorial ne couvrent pas le prêt entre bibliothèques (PEB), les petites bibliothèques admissibles pourront faire une demande pour les services de PEB. Là où les modèles de financement provincial ou territorial ne couvrent pas le catalogage dérivé et le signalement de mentions de fonds, les petites bibliothèques admissibles pourront demander à BAC d’obtenir les services de catalogage dérivé.

    La priorité de BAC est d’appuyer les petites bibliothèques qui, sans cette aide financière, ne seraient pas en mesure de participer à ce projet national, tout en utilisant son budget et l’argent des contribuables de façon efficace.

    Si elles ne sont pas déjà couvertes par un financement provincial ou territorial en ce qui concerne les services de catalogage dérivé, de signalement de mention de fonds et de PEB, les petites bibliothèques pourront faire une demande d’aide financière de BAC, s’il s’agit de :

    • bibliothèques publiques desservant une population de 50 000 personnes ou moins;
    • bibliothèques d’établissements d’enseignement postsecondaire ayant une collection de 60 000 documents ou moins (livres imprimés, fichiers rétrospectifs, livres électroniques, enregistrements audiovisuels, publications en série et sources de référence électroniques)

    L’aide financière n’est pas disponible pour :

    • les bibliothèques d’écoles primaires et secondaires (y compris les districts scolaires et les conseils scolaires);
    • les réseaux de bibliothèques régionales desservant une population de 50 000 personnes ou plus;
    • les bibliothèques qui profitent des services de catalogage dérivé ou de PEB d’une autre bibliothèque ou d’un bureau provincial;
    • les bibliothèques spécialisées;
    • les autres bibliothèques gouvernementales
  • Pourquoi le soutien financier de BAC est-il offert uniquement aux petites bibliothèques publiques et aux bibliothèques des établissements d’enseignement? Pourquoi ce financement n’est-il pas offert à d’autres types de bibliothèques?

    Le financement est déterminé par les conditions du contrat actuel signé entre BAC et l’OCLC. L’objectif de BAC consiste à faciliter le plus possible l’accès par toute la population canadienne selon les ressources à sa disposition.

  • L’abonnement de catalogage dérivé et d’affichage des fonds donne accès à quel produit d’OCLC?

    Les abonnements financés donnent accès à CatExpress. CatExpress est une interface en ligne conviviale qui permet le catalogage dérivé et la mise à jour des fonds dans OCLC. À mesure qu’une bibliothèque procède au catalogage dérivé, ses fonds sont ajoutés à WorldCat. La page d’assistance technique de CatExpress contient plus de renseignements au sujet de CatExpress.

  • L’abonnement aux Services de prêts entre bibliothèques donne accès à quel produit d’OCLC?

    L’abonnement financé donne accès à WorldShare ILL, un service en ligne convivial, facile à utiliser, qui permet la gestion des prêts entre bibliothèques. Il vous connecte aux bibliothèques canadiennes et aux autres bibliothèques du monde, vous permet de connaître les fonds d’une bibliothèque, ses politiques et les frais exigés avant de transmettre une demande, et vous permet d’automatiser les activités. La page WorldShare Interlibrary Loan [en anglais] du site Web d’OCLC contient plus de renseignements à ce sujet

  • Combien de temps faut-il à BAC pour prendre une décision sur la demande et envoyer une réponse à la bibliothèque?

    Veuillez prévoir jusqu’à six semaines avant d’obtenir une réponse sur l’acceptation de votre demande de financement. Remarque : vous recevrez un avis de réception automatique lorsque nous aurons reçu votre demande.

  • Quelle est la durée d’un abonnement financé?

    Lors de la première année de financement, les abonnements financés seront en vigueur jusqu’au 31 mars 2019. À compter du 1er avril 2019, ils seront en vigueur pendant une période d’un an qui correspondra à un exercice financier, soit du 1er avril au 31 mars.

  • Ma bibliothèque devra-t-elle présenter une nouvelle demande de financement chaque année?

    Oui. Les bibliothèques devront présenter une nouvelle demande de financement chaque année. Il se peut que BAC réévalue ce calendrier dans l’avenir.

  • Ma bibliothèque utilise le logiciel de PEB fourni par un consortium ou une agence de services de bibliothèques qui est financé par la province. Ma bibliothèque est-elle admissible?

    Non. Les bibliothèques qui ont accès au logiciel PEB financé par la province ne sont pas admissibles aux services de PEB.

  • Les demandes de PEB de ma bibliothèque sont traitées par notre administration régionale. Ma bibliothèque est-elle admissible à un abonnement aux services de PEB?

    Non. Pour être admissibles à un financement, les bibliothèques doivent être sous le seuil de population et ne peuvent dépendre d’une autre bibliothèque afin d’obtenir le service qui fait l’objet de leur demande de financement.

  • Ma bibliothèque présente à la fois une demande d’abonnements financés pour catalogage dérivé et pour service de PEB. Est-il possible que je reçoive un financement pour un service, mais non pour l’autre?

    Oui. Il se peut que nous n’acceptions qu’une seule des deux demandes présentées par une bibliothèque.

  • Si la demande de financement de ma bibliothèque est approuvée, comment dois-je procéder avec OCLC?

    Les bibliothèques dont la demande de financement a été approuvée recevront un courriel de BAC. Ce dernier enverra les coordonnées de la personne-ressource à OCLC qui communiquera ensuite directement avec la bibliothèque afin de mettre en œuvre l’abonnement à OCLC. Les bibliothèques dont la demande d’aide financière a été approuvée doivent attendre qu’OCLC communique avec elles.

  • Si la demande de financement de ma bibliothèque est rejetée, m’en indiquera-t-on les raisons?

    Oui. En cas de rejet, BAC fournira une explication.

  • Existe-t-il un moyen de porter la décision de financement en appel?

    Il n’y a aucun processus d’appel.

Pour nous joindre ou pour s'abonner à la liste d'envoi

Pour de plus amples renseignements ou pour vous abonner à notre liste d'envoi concernant les mises à jour sur la transition, veuillez contacter bac.servicesauxbibliothèques-libraryservices.lac@canada.ca.

Date de modification :