Collections et fonds – 3070841

  • Des travaux sur cette notice sont en cours. Pour cette raison, certains éléments pourraient manquer ou ne pas être fonctionnels.
  • Notice descriptive – Brève
    Titre :
    ["Paroles des Iroquois, Onontagués, Onneiouts, Goyogouins et Cachékarorins députés de ...].
    Niveau hiérarchique :
    Pièce
    Référence :
    MG1-C11A. Numéro de microfilm : C-2396, F-87.
    Genre de documents :
    Documents textuels
    Trouvé dans :
    Archives / Collections et Fonds
    No d’identification :
    3070841
    Lien vers cette page :
    Le lien correspond à la page Web qui décrit ce document en particulier. Contrairement au lien temporaire de votre navigateur, celui-ci vous permettra à l’avenir d’accéder à cette page et de la citer comme référence.
    Pour établir un lien avec cette notice, copier-coller l’adresse URL à l’endroit désiré (dans un wiki, un blogue ou un document).
    http://central.bac-lac.gc.ca/.redirect?app=fonandcol&id=3070841&lang=fra
    Contexte de cette notice :
  • Date(s) :
    1747, août
    Lieu de création :
    Sans lieu, inconnu ou indéterminé
    Étendue :
    fol. 305-310v sur microfilm
    p. 253-282 : transcription
    Langue du document :
    Francais
    Portée et contenu :
    "Paroles des Iroquois, Onontagués, Onneiouts, Goyogouins et Cachékarorins députés de leurs villages parlant aussi au nom des Tsonnontouans absents" - ont appris au fort Frontenac que Delisle avait été enlevé (par les Agniers); n'ont eu aucune part aux mauvais coups faits par certains de leurs frères qui ont cédé aux sollicitations des Anglais: certains de ces étourdis ont été pris et mis en prison (n'exigent pas leur mise en liberté); feront tous leurs efforts pour que le chemin entre les établissements français et les cantons iroquois reste libre; promettent, malgré les sollicitations des Anglais, de rester neutres et de ne jamais prendre les armes contre les Français (promesses déjà faites au commandant du fort Frontenac); promettent aussi de défendre et soutenir les forts Frontenac et Niagara; Longueuil, Noyan, Joncaire et La Chauvignerie peuvent venir chez eux sans crainte; sont heureux de voir arriver les vaisseaux français à Québec: les Anglais leur avaient dit que "le chemin était bouché"; les Indiens du lac (des Deux-Montagnes) leur avaient dit d'écouter la parole du sulpicien Picquet: ont pris la résolution d'embrasser le christianisme; même si la guerre empêche actuellement l'implantation de missions chez eux, ont tout de même réservé un endroit pour, après la paix, "y bâtir une cabane au maître de la vie". Réponses de (Beauharnois) - "c'est l'Agnier avec l'Anglais" qui a "ensanglanté" le chemin qui mène à leurs villages; accorde la vie à ceux de leurs frères qui ont attaqué des Français et qui ont été pris: retient ces gens chez lui jusqu'à la paix; prie d'inciter leurs jeunes gens à mieux se conduire à l'avenir: il leur faudra travailler à ramener dans le droit chemin ceux de leurs frères qui manifesteront de mauvaises dispositions; les exhorte à rester neutres; les Anglais, qui les sollicitent pour la guerre, ne cherchent qu'à les détruire: il ne faut jamais écouter leurs mauvais discours; sait que Longueuil, Payen de Noyan, Joncaire et La Chauvignerie peuvent aller chez eux en toute sécurité; a muni les forts Frontenac et Niagara de marchandises.
    No d'instrument de recherche :
    MSS0856
    Information additionnelle :
    Note sur l'emplacement des originaux :
    Centre des archives d'outre-mer (France) vol. 87
    Source :
    Privé
    Numéro de contrôle d'autres systèmes :
    PIAF53245
  • Conditions d'accès :
    Bobine de microfilm
    MG1 C11A
    Volume
    MG1 C11A
    Bobine de microfilm

    Vous pouvez réserver des documents à l'avance pour qu'ils soient disponibles lors de votre visite. Vous aurez besoin d'une carte utilisateur pour ce faire.

    Vous ne pouvez pas nous rendre visite ? Vous pouvez acheter une reproduction qui vous sera envoyée. Certaines restrictions peuvent s'appliquer.


Date de modification :