Fonds de la Marine [document textuel (surtout des microformes)] [France]

  • Notice descriptive – Brève
    Niveau hiérarchique :
    Fonds
    Date :
    1400-1893.
    Référence :
    R11570-0-4-F
    Genre de documents :
    Documents textuels
    Trouvé dans :
    Archives / Collections et fonds
    No d’identification :
    156004
    Lien vers cette page :
    Le lien correspond à la page Web qui décrit ce document en particulier. Contrairement au lien temporaire de votre navigateur, celui-ci vous permettra à l’avenir d’accéder à cette page et de la citer comme référence.
    Pour établir un lien avec cette notice, copier-coller l’adresse URL à l’endroit désiré (dans un wiki, un blogue ou un document).
    http://central.bac-lac.gc.ca/.redirect?app=fonandcol&id=156004&lang=fra
    Contexte de cette notice :
    • Fonds de la Marine
      Fonds de la Marine
  • Fonds comprend :
    13 description(s) de niveau inférieur
    Voir description(s) de niveau inférieur
    Date(s) :
    1400-1893.
    Lieu de création :
    Lieux divers
    Étendue :
    428 bobines de microfilm 35 mm.
    13,278 m de documents textuels : transcriptions.
    0,01 m de documents textuels (43 p.) : photocopies.
    Langue du document :
    français
    Portée et contenu :
    Les documents contenus dans le Fonds de la Marine furent créés ou reçus par le ministère de la Marine de France. Ils ajoutent à notre connaissance de la présence française dans le monde puisqu'ils documentent les opérations navales, les découvertes et l'expansion française Outre-mer. Les archives anciennes de la marine ne remontent guère avant le ministère de Colbert (1669), qui en organisa et réglementa la conservation, et débordent quelque peu la Révolution (1789). Le Fonds comprend sept grandes subdivisions auxquelles correspondent les séries A à G. Les Archives nationales du Canada ont copié ou acquis des reproductions des documents portant particulièrement sur le Canada et l'Amérique du Nord. Ceux-ci se retrouvent dans quatre séries. La série A regroupe les actes du pouvoir souverain, ainsi que des textes législatifs et réglementaires concernant la marine; la série B, intitulée Service général, renferme des documents provenant de sources distinctes dont le Conseil de Marine et les bureaux du Ponant et du Levant, des ordres du roi et dépêches provenant des bureaux de la Marine, des lettres reçues ainsi que des journaux et relations de voyages; la série C renferme les documents concernant le personnel du ministère de la marine (listes et dossiers individuels pour les officiers militaires et civils) et la série G, celle des documents divers, regroupe comme son titre l'indique plusieurs catégories de documents hétérogènes. D'autres séries de documents sont inclus dans ce fonds: il y a ceux du Service hydrographique de la Marine, contenus dans les sous-séries 2 à 4JJ, qui touchent à l'étude des océans, à la navigation, aux découvertes géographiques, à la cartographie ou à l'astronomie; et ceux contenus dans les séries BB4 et CC5 qui concernent la pêche à Terre-Neuve. Les lieux sur lesquels portent les documents copiés par les Archives nationales du Canada sont variés. Il y a d'abord les différentes régions ayant fait partie de la colonie de la Nouvelle-France: Canada, Ile Royale et Ile Saint-Jean, Acadie, Terre-Neuve et Louisiane. D'autres séries de documents portent sur des colonies françaises ayant des liens occasionnels avec le Canada: Martinique, St-Pierre et Miquelon, Iles du Vent et Guyane française. Les documents contenus dans le Fonds de la Marine sont tous des copies des documents conservés en France et les chercheurs peuvent noter que le classement des documents en séries a été respecté. Tous les documents n'ont cependant pas été reproduits, puisqu'une sélection des documents portant sur le Canada et l'Amérique du Nord en général a été effectuée. Des transcriptions manuelles furent d'abord faites par des employés des Archives nationales du Canada à partir de 1912. Après 1955, les ANC ont entrepris de produire des copies microfilmées de documents originaux sélectionnés ou encore de séries entières. De plus, entre 1978 et 1981, les Archives nationales du Canada ont acquis des copies de microfilms effectués dans le Fonds de la Marine par la Library of Congress de Washington. En général, la copie microfilmée d'un volume original est plus complète que sa transcription. Dans la plupart des instruments de recherche, le chercheur pourra remarquer que les ANC ont conservé les références aux articles (volumes) des documents originaux français.
    Provenance :
    Nom(s) additionnel(s) :
    Biographie/Histoire administrative :
    France. Ministère de la Marine: Jusqu'à une époque récente, les attributions du ministère de la Marine français étaient très vastes: le personnel du ministère était impliqué dans la guerre, mais aussi dans la navigation marchande, les pêches maritimes, le commerce extérieur et la colonisation de nouveaux territoires. La Marine a été pendant plusieurs siècles la plus grosse entreprise industrielle de France avec tout ce que cela comporte de répercussions économiques, financières, sociales, humaines, scientifiques et techniques.
    Instrument de recherche :
    Documents textuels (Papier) Les instruments de recherche qui sont décrits au niveau du fonds sont ceux qui couvrent plusieurs séries de documents. Les instruments de recherche qui portent sur une série particulière de documents sont décrits au niveau de chacune des séries. (90 90: Ouvert)

    (Électronique) Tous les documents contenus dans les séries B3 et C7 de ce fonds sont décrits à la pièce et les descriptions sont accessibles dans l'outil de recherche de BAC. (90 90: Ouvert)

    (Papier) Cet instrument de recherche (répertoire topographique des microfilms) donne la liste des bobines de microfilms avec une description plus ou moins détaillée des documents qu'ils contiennent. Il peut être utilisé tant pour connaître le contenu des bobines de microfilm "F" reproduisant les documents originaux que pour les bobines "C" reproduisant les transcriptions. MSS2001 (90 90: Ouvert)

    (Papier) Cet instrument de recherche comprend deux parties. La première partie a été préparée par W.G. Leland vers 1943. On y retrouve des descriptions détaillées de documents concernant les colonies d'Amérique et les États-Unis dans diverses séries du Fonds de la Marine. Cet inventaire est inédit mais devait être publié à la suite de deux volumes parus en 1932 et 1943 et intitulés: "Guide to materials for American history in the libraries and archives of Paris" (Washington, Carnegie institution of Washington; réédité en 1965 à New York, Kraus Reprint). La deuxième partie consiste en une liste des documents microfilmés par la Library of Congress de Washington mais qui n'ont pas été acquis par les Archives nationales du Canada (séries B5, B8, E et G-volumes 1-63 uniquement). Elle a été préparée par Ulane Bonnel en 1973 et 1976-1977. Les documents qui sont inventoriés concernent l'histoire des États-Unis. En ce qui concerne les séries pour lesquelles les Archives nationales du Canada ont acquis des copies des microfilms de la Library of Congress (séries B1, B2, B4 et G sauf les volumes 1 à 63), les listes de documents ont été intégrées aux instruments de recherche des séries correspondantes. Même s'il ne décrit pas les documents copiés par les Archives nationales du Canada, l'instrument de recherche permet d'avoir un aperçu des documents conservés en France et concernant les colonies américaines. MSS2246 (90 90: Ouvert)

    Information additionnelle :
    Note générale :
    Documents transcrits vers 1912-1949; photocopies faites en 1978-1986; microfilms réalisés en 1955-2008.
    Source du titre :
    Titre basé sur celui utilisé en France.
    Historique de la conservation :
    Nous présentons ici un historique sommaire de la conservation des documents originaux de France concernant le ministère de la Marine. Le Dépôt des archives de la Marine fut établi en 1699 dans un pavillon situé au fond du jardin des Petits-Pères, place des Victoires à Paris. En 1720, on inaugurait au même endroit un Dépôt des cartes et plans destiné à réunir toutes les cartes marines, tous les plans, journaux de navigation et mémoires nautiques qui, jusqu'alors, étaient incorporés aux autres séries. Les deux dépôts furent transférés à Versailles en 1763 dans le nouvel immeuble des départements de la Marine et des Affaires étrangères, rue de la Surintendance. Cependant, dès 1775, le Dépôt des cartes et plans retournait à Paris. Le Dépôt des archives demeura à Versailles jusqu'en 1837, avant de rejoindre à Paris le département de la Marine qui, depuis 1789, occupait un immeuble de la rue Royale. Parmi les efforts remarquables accomplis au XVIIIe siècle dans l'administration des Archives, il convient de signaler les suivants. Tout d'abord celui qui organisa ce service et qui le dirigea de 1699 à 1740, Pierre Clairambault, se préoccupa du classement des pièces et de la confection d'instruments de recherche; il chercha aussi à exercer un contrôle sur les archives en formation. Le successeur de Clairambault, François-Maurice Lafillard (1740-1754), écrivit un grand nombre de mémoires sur l'origine des institutions maritimes, sur la biographie des officiers, et dressa des listes et des états de toutes sortes. Laurent Truguet, qui fut chef du Dépôt de 1754 à 1761, adopta un cadre de classement en dix séries dont quelques-unes subsistent encore aujourd'hui. De la Révolution jusqu'au milieu du XIXe siècle, la situation des Archives se détériora. L'insuffisance de locaux convenables et de personnel qualifié entraînèrent des destructions massives et des vols considérables de documents, des démembrements de fonds et des classements aberrants, des versements irréguliers, bref une véritable désorganisation du service. Sous le Second Empire (1852-1870), les autorités supérieures manifestèrent beaucoup plus d'intérêt envers les Archives. En effet, un arrêté du 12 août 1861 les constitua en un service spécial rattaché au Cabinet du ministre et comprenant deux sections: les archives historiques antérieures à 1789 et les archives administratives. La même année, un règlement ministériel édictait des mesures pour le classement et la conservation des pièces, la confection d'inventaires et le mécanisme des versements. Une masse énorme de documents fut classée, reliée et constituée en séries, les locaux furent agrandis et l'on s'efforça de récupérer les documents volés qui passaient dans les ventes publiques. Les réformes entreprises au cours de la décennie 1860-1870 se poursuivirent sous la Troisième République. La Commission supérieure des Archives de la Marine, instituée en 1883, fit adopter un cadre de classement convenant à la fois aux fonds anciens et modernes. Elle patronna la publication d'un Inventaire de la série B et d'un État sommaire des Archives antérieures à la Révolution. En 1899, le manque de place nécessita le transfert aux Archives nationales des séries anciennes du Fonds de la Maritine, antérieurs à 1789.
    Note sur le classement :
    Les classements qui furent opérés dans ce fonds l'ont été dès le XVIIIe siècle et suivent un cadre méthodique sans véritable lien avec les institutions créatrices des documents; ainsi, les séries sont souvent artificielles et les rubriques fabriquées arbitrairement. Les chercheurs doivent donc effectuer des recherches dans diverses séries pour retrouver des documents de même origine et de même nature. Le cadre de classement à l'intérieur même des séries manifeste également disparité et parfois contradiction.
    Note sur l'emplacement des originaux :
    Les documents originaux du Fonds de la Marine pour la période d'avant la Révolution (1789) sont conservés au Centre des Archives nationales (CHAN) à Paris. Pour la période après 1870, les documents sont conservés au Service historique de la Marine au Pavillon de la Reine, Château de Vincennes, Paris. Les documents de la période 1789-1870 sont partagés entre l'un et l'autre dépôt d'archives.
    Note de reproduction :
    Les microfilms contenant des reproductions de documents originaux sont classés sous la cote "F"; les microfilms contenant la copie des transcriptions portent quant à eux la cote "C". La référence aux numéros de bobines est donnée avec la description de chacune des séries.
    Groupes de documents reliés :
    D'autres fonds copiés par les Archives nationales du Canada en France contiennent des documents d'archives portant sur les colonies d'Amérique du Nord. On pourra consulter les fonds suivants: des Colonies [France], des Archives nationales [France], du ministère de la Guerre [France], du ministère des Affaires étrangères [France], de la Bibliothèque nationale [France] et les fonds des archives départementales, municipales ou autres.
    Vedette-matière :
    Variante du titre :
    Archives de la Marine
    Source :
    Privé
    Ancien no de référence archivistique :
    MG2
  • Conditions d'accès :
    Modalités d'utilisation :
    Il n'y a pas de restrictions à la consultation des documents contenus dans ce fonds. Il est aussi possible de faire des photocopies pour des fins de recherche à partir des microfilms des transcriptions et des documents originaux. Les chercheurs qui veulent publier un ou des documents ou acheter des copies de bobines entières de documents originaux (cotes F-) doivent cependant obtenir l'autorisation du Service historique de la Marine, Château de Vincennes (Pavillon de la Reine), 94300 Vincennes, FRANCE. Les chercheurs sont invités à remettre au Service historique de la Marine une copie de leurs publications fondées sur les documents contenus dans ce fonds.

    Vous pouvez réserver des documents à l'avance pour qu'ils soient disponibles lors de votre visite. Vous aurez besoin d'une carte utilisateur pour ce faire.

    Vous ne pouvez pas nous rendre visite ? Vous pouvez acheter une reproduction qui vous sera envoyée. Certaines restrictions peuvent s'appliquer.


​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​

Date de modification :