Notices biographiques et autres contenus historiques sur le site Web de BAC — une déclaration de la bibliothécaire et archiviste du Canada

Une bonne partie du contenu sur le site Web de Bibliothèque et Archives Canada (BAC) est le reflet de l’époque à laquelle il a été écrit. La haute direction et le personnel de BAC sont conscients depuis un certain temps que ce contenu historique désuet n’est pas représentatif du contexte actuel et peut offenser de nombreuses personnes.

Bien déterminés à corriger cette situation, nous avons lancé l’automne dernier un projet visant à modifier ou supprimer ce contenu. Il s’agit d’un projet d’envergure : plus de 7 000 pages Web et 100 applications doivent être révisées. Ce projet pluriannuel à phases multiples est mené par des professionnels de BAC, en consultation avec une vaste gamme d’experts et de conseillers, notamment des membres des Premières Nations, des Inuit et de la Nation métisse. BAC a également réservé des fonds pour un projet visant à garantir l’usage d’un langage culturellement adapté sur son site Web.

BAC tient à remercier ses usagers et tous les Canadiens, qui font preuve d’une grande patience pendant que notre personnel relativement restreint s’emploie à créer un nouveau site Web pour notre patrimoine documentaire national, dont l’organisation et l’ensemble du pays pourront être fiers.

En ce qui concerne les pages sur la Confédération canadienne et les notices biographiques des premiers ministres, ce contenu a été archivé dès que des problèmes ont été soulevés, en octobre 2020. Chaque page était clairement marquée d’un avertissement indiquant qu’elle ne correspondait pas aux normes du gouvernement du Canada et qu’elle n’avait pas été mise à jour.

Les pages archivées devaient être supprimées à la fin du mois de juin 2021. Cette date a cependant été devancée en raison de la récente couverture médiatique qui a suscité de nouvelles préoccupations chez les Canadiens. Ce travail est maintenant terminé.

BAC est sincèrement désolé que des usagers aient été offensés par le contenu de son site Web. L’organisation reconnaît qu’une partie de sa présence en ligne peut être offensante et prend des mesures pour corriger la situation.

Nous sommes bien au fait qu’il y aura toujours du travail à faire sur ce front. Soyez assurés que BAC tient cette responsabilité à cœur et en fait une de ses priorités permanentes.

Leslie Weir
Bibliothécaire et archiviste du Canada

Date de modification :