Le Programme francophone des autorités de noms : une avancée pour le milieu des bibliothèques francophones

À​ l’occasion du Mois de la francophonie, Bibliothèque et Archives Canada (BAC), Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) et le Partenariat des bibliothèques universitaires Québéc (PBUQ) sont heureux de souligner leur collaboration au Programme francophone des autorités de noms (PFAN). Le PFAN régit la façon dont les notices d’autorité en langue française sont créées dans le fichier Canadiana.

Plus de deux millions de notices dans le fichier Canadiana

Grâce au PFAN, le milieu de la bibliothéconomie s’est doté d’un puissant outil collaboratif pour faciliter la mise en valeur du patrimoine documentaire en français ainsi que sa découvrabilité. Aujourd’hui, grâce au regroupement des notices des 17 partenaires, le fichier Canadiana en contient plus de 2 millions : celles des bibliothèques des 15 universités francophones du Québec et des deux bibliothèques nationales.

La création du PFAN autour du fichier Canadiana est un projet majeur dans la communauté bibliothéconomique. Elle vise à réduire le nombre d’étapes de normalisation entre les institutions, à faciliter les échanges entre elles, à enrichir les données disponibles et à décentraliser l’entretien du fichier.

Un projet pour toute la francophonie?

La fructueuse collaboration autour du PFAN favorise l’émergence d’initiatives de mutualisation plus larges. En effet, la participation d’autres partenaires pourrait mener à un grand projet fédérateur au sein de la francophonie, au même titre que le Name Authority Cooperative Program, le pendant anglophone du PFAN.

Citations

« BAC est heureux de partager son fichier d’autorité avec ses partenaires du Québec dans le but de fournir une meilleure visibilité au patrimoine documentaire canadien francophone, ici au Canada et à l’international. »  

Caitlin Horrall, directrice, Division de la description, BAC

« C’est un privilège de pouvoir partager nos autorités de noms pour le patrimoine québécois avec les partenaires du PFAN. Nous espérons qu’elles pourront ainsi profiter à toute la francophonie. »

Danielle Poirier, directrice des métadonnées et de la normalisation bibliographiques, BAnQ

« Le consensus sur l’importance d’avoir un fichier unique d’autorités francophone ainsi que la volonté de travailler en collaboration à son maintien est ressorti dès les premières rencontres entre BAC, les bibliothèques universitaires québécoises francophones et BAnQ. Ce fichier d’autorité unique facilite la recherche documentaire pour les usagers. »

Julie Cardinal, directrice du traitement documentaire et des métadonnées à la Direction des bibliothèques, l’Université de Montréal

Date de modification :