Louis-Joseph Papineau (October 7, 1786 - September 23, 1871)

Portrait : Louis-Joseph Papineau

Louis-Joseph Papineau
© Domaine public
Bibliothèque et Archives Canada/No d'acquisition 1986-36-1

Né le 7 octobre 1786, Louis-Joseph Papineau est admis au barreau du Bas-Canada le 3 mai 1810. Il est déjà député de Kent (Chambly) depuis juin 1808. En 1814, il se fait élire dans le comté de Montréal-Est en remplacement de son père. Il représentera ce comté à la Chambre d'assemblée jusqu'en mars 1832.

Il est président de la Chambre d'assemblée de 1815 à 1823 et de 1825 à 1832. Avec ses interventions musclées en Chambre et sa grande qualité de tribun populaire, Louis-Joseph Papineau est l'âme du mouvement nationaliste.

À la tête du Parti canadien, devenu le Parti patriote, il prononce un important discours à la Chambre d'assemblée le 28 février 1834 sur les 92 résolutions. Londres répond à ces demandes par les résolutions Russell, qui arrivent au Canada trois ans plus tard. Le mécontentement s'intensifie et la rébellion prend forme. Des soulèvements armés éclatent.

En 1836, des mandats d'arrestation sont émis contre Louis-Joseph Papineau et les principaux chefs du mouvement patriote. Le 12 décembre, une proclamation offre une récompense de 4 000 dollars à quiconque appréhende Papineau et le livre à la justice. Il se réfugie donc deux ans à Albany (États-Unis).

En 1839, Papineau se rend à Paris pour un séjour de près de quatre ans. À son retour dans la colonie, il est amnistié grâce à l'influence de Sir Louis-Hippolyte La Fontaine et est réélu au Parlement du Canada-Uni, dans le comté de Saint-Maurice, en janvier 1848. En 1852, il est élu député des Deux-Montagnes et se retire de la politique en 1854. Il meurt le 23 septembre 1871 à l'âge de 85 ans.

Date de modification :