John Sandfield Macdonald (12 décembre 1812 - 1er juin 1872)

Reçu au barreau du Haut-Canada en 1840, John Sandfield Macdonald s'établit à Cornwall pour y pratiquer le droit. Il est élu à l'Assemblée législative du Haut-Canada et il y siège jusqu'en 1867. Dès le début de sa carrière politique, il s'associe aux réformistes et à leur programme. De 1849 à 1851, il occupe le poste de solliciteur général dans le cabinet de Robert Baldwin et, en 1852, il est nommé président de l'Assemblée législative.

Critiquant fortement les politiques de lord Elgin, il se rapproche de George Brown comme porte-parole des réformistes du Haut-Canada. Leur rapprochement est de très courte durée, car George Brown est en faveur de la rep. by pop. et d'une union législative fortement centralisée, tandis que lui préconise plutôt le principe de la double majorité qui permettrait de sauvegarder plus adéquatement les particularités des deux parties du Canada-Uni. Dans ce sens, il entrevoit une autorité centrale plus souple et moins centralisée.

Sandfield Macdonald est appelé à former le gouvernement de 1862 à 1864. Alors que sa tentative d'appliquer le principe de la double majorité échoue, il propose une coalition des diverses tendances idéologiques au sein d'un même gouvernement afin de contrer l'instabilité politique qui règne au Canada. Mais cette Grande Coalition sera l'œuvre de George Brown, de John A. Macdonald et de George-Étienne Cartier. Sandfield Macdonald en est tenu à l'écart en raison de son opposition au principe d'un fédéralisme centralisateur et à l'inclusion des provinces maritimes dans l'Union. Malgré cela, et malgré son désaccord avec les Résolutions de Québec, il accepte la confédération comme un événement inévitable.

Reconnaissant la forte popularité, l'intégrité et le savoir-faire politique de Sandfield Macdonald, John A. Macdonald le nomme premier ministre de la nouvelle province de l'Ontario en 1867. Il occupe ce poste jusqu'en 1871, année où des résultats électoraux insatisfaisants et la maladie le contraignent à démissionner.

Sources

  • Hodgins, Bruce W. John Sandfield Macdonald, 1812-1872. Toronto : University of Toronto Press, 1971. 131 p.

  • Hodgins, Bruce W. « Macdonald, John Sandfield ». The 1999 Canadian encyclopedia : world edition. Toronto : McClelland and Stewart, 1998.

  • Hodgins, Bruce W. « Macdonald, John Sandfield ». Dictionnaire biographique du Canada. Vol. X. Québec : PUL, 1972. P. 462-469

Date de modification :