Hommage à Karsh - maître du portrait

Pièces faisant partie de : Yousuf Karsh collection 

Le photographe-portraitiste canadien de renommée internationale Yousuf Karsh a capté, par le moyen de son art, des images impérissables. Il a documenté soixante ans d'histoire en photographiant les grands de son époque. Plus de la moitié des cent personnalités considérées par le Who's Who international comme les plus influentes au XXe siècle ont été photographiées par Karsh. Son nom figure aussi sur cette liste. Il est le seul photographe à en faire partie.

Yousuf Karsh est né à Mardin, en Turquie, le 23 décembre 1908. Sa famille, d'origine arménienne, doit fuir vers la Syrie en 1922 pour échapper aux persécutions. En 1924, Karsh arrive au Canada et s'installe chez son oncle, George Nakash, un photographe-portraitiste prospère de Sherbrooke (Québec). Bien que son oncle exerce alors une profonde influence sur lui, c'est son apprentissage chez John H. Garo, à Boston, qui lui fait connaître le monde des salons. L'élite de Boston constitue la clientèle de Garo et, dans le studio de celui-ci, Karsh peut perfectionner les compétences techniques et sociales essentielles pour photographier les personnalités en vue

En 1932, Karsh déménage à Ottawa où il pratique son métier dans un théâtre, ce qui aura une influence déterminante sur son style. Il développe aussi ses relations avec la société d'Ottawa et les dignitaires de passage, qui apprécient son style personnel et théâtral et souhaitent être photographiés par lui. Comme sa réputation grandit au Canada, il est naturel qu'on fasse appel à lui pour photographier le premier ministre de la Grande-Bretagne, Winston Churchill, lors de sa visite pendant la guerre, à la fin de 1941. La photo nous montre un Churchill intraitable et invincible devant l'ennemi, et elle établit fermement la réputation de Karsh sur la scène internationale.

La carrière internationale de Karsh s'est poursuivie jusqu'à sa retraite, en 1992. Lorsqu'il a fermé son studio du Château Laurier, il avait photographié quelque onze mille personnalités de divers horizons. Bibliothèque et Archives Canada ont alors ajouté le matériel qui restait dans son studio à l'acquisition initiale substantielle qu'elles avaient faite en 1987, réunissant ainsi sous un même toit la totalité du fonds Yousuf Karsh. En 1997, Karsh et son épouse, Estrellita, se sont établis à Boston, au Massachusetts. Il y est décédé le 13 juillet 2002, laissant en héritage au monde certains des portraits les plus fameux et les plus admirés du XXe siècle.

La collection Karsh

Entre 1987 et 1998, Bibliothèque et Archives Canada ont acquis la collection Yousuf Karsh. Riche de plus de 300 000 négatifs, épreuves photographiques et transparents, cette collection est la somme des œuvres que Karsh a créées au cours de ses soixante ans de carrière. On y trouve aussi des papiers d'affaires provenant de son atelier à Ottawa, des projets philatéliques, des illustrations, de la correspondance personnelle, des albums de coupures, des prix et des distinctions, ainsi que des enregistrements d'entrevues. En plus de donner aux chercheurs une vue d'ensemble de la vie et de l'œuvre de ce photographe canadien célèbre dans le monde entier, la collection Karsh témoigne du rôle que jouent les Archives nationales dans la préservation de portraits et d'archives culturelles d'importance nationale pour tous les Canadiens.

À l'exception des négatifs fragiles que l'on doit entreposer ailleurs, la plus grande partie de la collection Karsh est conservée dans un édifice ultramoderne, le Centre de préservation à Gatineau. Toutes les pièces sont classées avec soin et rangées de manière optimale dans des contenants sans acide taillés sur mesure. Le travail de numérisation de ces documents à des fins de conservation et de consultation future a déjà commencé. Les appareils photos de Karsh et l'équipement de son atelier sont conservés au Musée des sciences et de la technologie du Canada.

Les œuvres de Karsh peuvent être examinées sur place aux Archives ou en ligne sur Internet. Plusieurs pièces ont été prêtées lors d'expositions ailleurs au Canada et à l'étranger.

Date de modification :