Les débris

Veuillez noter que nous apportons des modifications majeures à notre site Web et à sa technologie de soutien pour améliorer votre expérience. Par conséquent, certaines pages Web n'affichent pas correctement les images. C'est le cas notamment pour les collections de photographies des pensionnats, des jeux panaméricains, d'#EnCeJour, des premiers Canadiens d'origine chinoise, de l'œuvre de Mary Riter Hamilton, de la bataille de Passchendaele et des Jeux du Canada de 1967-1977. Pendant que nous travaillons à améliorer la présence de BAC sur le Web, notez que toutes les images sont accessibles par l'entremise de l'outil Recherche dans la collection, qui permet de faire des recherches en utilisant des mots-clés, des titres de photographie ou des numéros de copie électronique. Nous regrettons tout inconvénient que cette situation pourrait occasionner à nos utilisateurs.

«À mon avis, il est heureux que j’aie pu parvenir sur les lieux avant qu’il ne soit trop tard pour obtenir une impression réaliste. La transformation s’opère très rapidement. Même durant le court laps de temps où j’ai été ici, je peux constater un changement considérable. Dans quelques mois, il ne restera plus que très peu de traces de la guerre... Il n’y a absolument rien d’amusant à voir ce pays dévasté. En fait, une tragédie n’y attend pas l’autre.»

[Traduction libre d’une citation de Mary Riter Hamilton, tirée d’une lettre à The Gold Stripe, mai 1919]

 

 

Date de modification :