William Samuel Stephenson

Dossier de service

William Samuel Stephenson (1896-1989) est télégraphiste. Il s'enrôle dans le 101e Bataillon à Winnipeg, le 12 janvier 1916. Il arrive en Angleterre en juillet 1916, et en juin de l'année suivante, il s'entraîne pour devenir pilote de chasse dans le Royal Flying Corps. Stephenson est envoyé en France en février 1918; son avion est abattu et il est fait prisonnier le 28 juillet. Détenu comme prisonnier de guerre jusqu'à son évasion en octobre 1918, il reçoit la Croix militaire et la Croix du service distingué dans l'Aviation pour sa bravoure. Après la guerre, Stephenson devient un homme d'affaires prospère et s'établit en Angleterre. Il se lie d'amitié avec Winston Churchill, qui l'envoie à New York en 1940 pour organiser la British Security Coordination, un rouage important du réseau de renseignement allié pendant la Deuxième Guerre mondiale. Stephenson devient l'un des officiers du renseignement allié les plus chevronnés, se méritant le nom de code « Intrepid ». Ami intime et collègue de Ian Fleming, il aurait été l'une des sources d'inspiration de l'auteur pour son personnage de James Bond. Il est fait chevalier en 1945 et nommé compagnon de l'Ordre du Canada en 1980.

Dossier de service

Document d'attestation 1

Date de naissance : 11 janvier 1896 (Winnipeg, Manitoba)

Date de l'attestation : 12 janvier 1916 (Winnipeg, Manitoba)

Âge lors de l'enrôlement : 20 ans

Taille : 5 pieds, 5 pouces

Poids : 115 livres

Description : teint foncé, yeux bruns, cheveux foncés. Presbytérien.

Adresse de domicile : 175, rue Syndicate à Winnipeg, au Manitoba

Métier ou profession : télégraphiste

Marié : non

Famille : sa mère, Kristina Stephenson, vivant au 175, rue Syndicate à Winnipeg, au Manitoba.

Plus proche parent : sa mère (Kristina Stephenson)

Branche : Corps expéditionnaire canadien

Théâtres de guerre : Angleterre et France

Faits intéressants tirés du dossier de service

Document d'attestation 2
  • 6 juillet 1916 – Stephenson arrive en Angleterre à bord de l'Olympia. (Page 15)
  • 1er mai 1917 – Il est promu au grade de sergent, mais avec un salaire de commis. (Page 16)
  • 15 août 1917 – Il reçoit son congé du Corps expéditionnaire canadien après avoir été nommé membre d'une commission de l'Armée impériale. Son comportement militaire est jugé très bon.
  • Depuis son attestation, sa taille est passée à cinq pieds, sept pouces, et son poids, à 130 livres. (Pages 4 et 19)
  • 2 octobre 1917 – Le Pension and Claims Board recommande de ne pas lui accorder de pension. (Pages 8 et 9)
  • 25 novembre 1917 – Il se joint à l'escadre d'élèves-officiers du Royal Flying Corps. (Page 16)

London Gazette

London Gazette – supplément 30761, page 7423, le 22 juin 1918 (anglais seulement)
« Pour bravoure et dévouement manifestes dans l'accomplissement de son devoir. Alors qu'il volait à basse altitude en observant une voiture d'état-major ouverte circulant sur une route, il l'attaqua avec un tel succès que le véhicule se retrouva à l'envers dans un fossé. Durant le même vol, il provoqua une véritable débandade parmi des chevaux de transport ennemi s'avançant sur une route. Auparavant, il avait détruit un véhicule de reconnaissance ennemi et un avion biplace. Il a accompli un travail remarquable et fait preuve d'une énergie et d'un courage exceptionnels en s'attaquant à toutes sortes de cibles. » [traduction]

Médailles, honneurs et récompenses militaires

Aucune mention

Données de recensement

  • Recensement de 1911
    En 1911, William Stephenson a 14 ans et vit dans le district de Lisgar, au sud du Manitoba, avec ses parents, Warren (59) et Kristina (52), sa sœur Minnie (27) et ses frères Robert (23) et Duncan (21). L'oncle maternel de William, Hugh Carmichael (43), habite avec eux. Warren Stephenson est un fermier d'origine irlandaise. Sa femme Kristina est d'ascendance écossaise. Les deux frères de William sont des ouvriers; quant à sa mère, sa sœur et son oncle, la liste n'indique aucune occupation. La famille est presbytérienne.

Date de modification :