Oliver Milton Martin

Dossier de service

Oliver Martin (1893-1957) est né le 9 avril 1893 à Ohsweken, un village situé dans la réserve des Six Nations de la Rivière Grand, près de Brantford (Ontario). Il s'enrôle dans le 114e Bataillon outremer à Cayuga, en Ontario, en février 1916. De nombreux soldats de ce bataillon sont des Autochtones provenant de la réserve des Six Nations de la Rivière Grand, de l'ouest de l'Ontario, du Manitoba et de Kahnawake et Akwesasne, sur les rives du fleuve Saint-Laurent. Le bataillon a donc été baptisé «Brock's Rangers» en l'honneur de sir Isaac Brock, le « héros du Haut-Canada » depuis la guerre de 1812. Pendant la Première Guerre mondiale, Martin passe sept mois en France et en Belgique. Il survit à une attaque au gaz allemande durant cette période. Martin devient le premier Autochtone à se hisser au grade de brigadier. Son expérience avec le 37e  Régiment lui a permis de faire son entrée dans le Corps expéditionnaire canadien en tant qu'officier. Au cours de la guerre, il fait partie de plusieurs régiments et voit de l'action sur tout le front de l'Ouest. En septembre 1917, il est transféré au Royal Flying Corps, où il s'entraîne pour devenir observateur. À la fin des hostilités, en 1919, il retourne au Canada. Pendant la Deuxième Guerre mondiale, il entraîne les recrues de l'Armée canadienne. Martin est mort le 18 décembre 1957.

Dossier de service

Document d'attestation

Date de naissance : 9 avril 1893

Date de l'attestation : 9 février 1916 (Cayuga, Ontario)

Âge lors de l'enrôlement : 22

Service militaire antérieur : 3 ans avec le 37e Régiment

Taille : 5 pieds, 9 pouces

Poids : 155 livres

Description : Yeux bruns. Anglican. Bon développement physique. Traces de variole.

Lieu de résidence : Ohsweken, Ontario

Métier ou profession : enseignant

Marié : non

Famille : son père, Robert Martin, et sa mère, Lucy Martin, vivant à Ohsweken, en Ontario.

Plus proche parent : son père (Robert Martin)

Théâtres de guerre : France et Belgique

Blessures et historique médical

  • Novembre 1917 à janvier 1918 – Un feuillet médical montre qu'il a reçu des traitements pour plusieurs problèmes de santé, dont une urétrite et des douleurs aux genoux, à la hanche droite et au pied gauche. (Page 18)
  • 26 avril 1919 – À la fin de la guerre, il pèse 136 livres, 19 de moins qu'au moment de son enrôlement. Une note décrit ses problèmes au genou : « Entorse au genou en France en août 1917, puis une autre entorse à l'aérodrome le 11 novembre 1917. Admis à l'hôpital général Northern no 1 à Newcastle, le 12 novembre 1917, à cause d'une synovite [inflammation] au genou gauche. Hospitalisé (au Granville Special et à Matlock Bath) jusqu'au 7 mai 1918. Légèrement incommodé au genou gauche depuis. » [traduction] (Pages 20 et 21)

Faits intéressants tirés du dossier de service

  • 24 février 1917 – Il rédige son testament au camp Witley, dans le Surrey, en Angleterre. Un texte manuscrit dit : « Monsieur, j'ai l'honneur de vous informer que mon testament a été remis au capitaine-adjudant du 114e Bataillon au Canada [les mots Camp Borden ont été ajoutés dans une autre calligraphie]. Le coffre contenant mes effets personnels a été confié à l'English & Colonial Trading Co., au 90, rue Victoria, Westminster, Londres. Je demeure, Monsieur, votre obéissant serviteur. [Signé :] Lieutenant Oliver Martin. » [traduction] (Page 5)
  • 1917 à 1918 – Depuis son mariage célébré le 15 septembre 1917, sa paie est envoyée à son épouse, madame Irene L. Martin. Une adresse dactylographiée, « St. Margarets, 64 Osborne Road, Newcastle on Tyne », a été biffée. L'adresse « 5 Southhampton Bldgs, Chancery Lane » a été inscrite à la main le 15 mars 1918. L'adresse d'une succursale de la Banque de Montréal a aussi été écrite à l'encre rouge. (Page 26)
  • 1917 à 1919 – Il fait partie du Royal Flying Corps, en France, du 25 février 1917 au 15 avril 1919. (Page 14)
  • 22 juillet 1919 – Rayé de l'effectif à la fin des hostilités, il a l'intention de retourner à Ohsweken. (Page 12)
  • Sans date – La dernière adresse inscrite est le 114, rue McGill à Toronto, en Ontario. (Page 24)

London Gazette

  • Aucune mention

Médailles, honneurs et récompenses militaires

  • Aucune mention

Données de recensement

  • Aucune mention
Date de modification :