William James Green

Dossier militaire

William Green (1875‑1958) est né à St. Thomas, en Ontario, le 8 octobre 1875. En 1899, à l’âge de 24 ans, il s’enrôle dans le Royal Canadian Regiment afin de participer à la guerre en Afrique du Sud. Blessé à la bataille de Paardeberg, il est libéré du service militaire le 25 décembre 1900. Il prend les rennes de la compagnie J. M. Green and Sons, dans sa ville natale, qu’il renomme Green Lumber Company. Il s’enrôle dans le Corps expéditionnaire canadien le 26 novembre 1915, à 40 ans. Pendant la Première Guerre mondiale, Green est lieutenant‑colonel et commande le 91e  Bataillon du Corps expéditionnaire canadien (l’ancien 25th Elgin Regiment dont Green a fait partie en Afrique du Sud). En 1916, après environ un an de service, Green est alité à l’hôpital pour officiers Helena, au camp militaire de Shorncliffe, dans le Kent, en Angleterre, à cause d’une grave grippe. Quand Green obtient son congé de l’hôpital, il est jugé inapte au service. Il reçoit un mois de congé supplémentaire et retourne au Canada peu de temps après. Il est mort en 1958.

Dossier de service

Documents d’attestation des officiers

Date de naissance : 8 octobre 1875 (St. Thomas, Ontario)

Date de l’attestation : 26 novembre 1915

Âge lors de l’enrôlement : 40 ans

Service militaire antérieur : oui – Guerre d’Afrique du Sud (membre du 25th Regiment depuis 1912)

Taille : 5 pieds, 11 pouces

Poids : 170 livres

Description: teint clair, cheveux bruns, yeux gris. Protestant (Église anglicane)

Lieu de résidence : 40, Rosebery Place, à St. Thomas, en Ontario

Métier ou profession : marchand de bois d’œuvre et entrepreneur en construction

Marié : oui (madame Olive E. Green)

Plus proche parent : son épouse, madame Olive E. Green

Théâtre de guerre : France

Blessures et historique médical

  • Novembre 1916 – décembre 1917 – Green reçoit des traitements contre la grippe et la pneumonie à l’hôpital Helena, à Shorncliffe, pendant trois semaines, bien que le dossier parle d’un séjour de 13 jours seulement. (Page 10)
  • 3 janvier 1917 – Une commission médicale réunie à Shorncliffe conclut que Green est inapte au service à la suite de son hospitalisation destinée à soigner une pneumonie lobaire et une grippe contractées à cause des rigueurs du service en campagne. (Page 6)

Faits intéressants tirés du dossier de service

  • 29 décembre 1915 – Son dossier médical mentionne qu’il lui manque une phalange au majeur, et deux phalanges à l’index de la main gauche. Une note écrite à l’encre rouge précise que Green est mort le 26 octobre 1958. (Page 9)
  • Juin 1916 – avril 1917 – Il s’embarque à Halifax le 28 juin 1916 et arrive à Liverpool une semaine plus tard. Il est porté à l’effectif le 19 juillet à Sandling. Il est rayé de l’effectif neuf mois plus tard et retourne au Canada le 17 avril 1917. (Pages 3, 4 et 23)
  • 28 janvier 1917 – En plus de l’épouse de Green, il faut informer John R. Green, de Victoria, en Colombie‑Britannique, en cas de décès. (Page 22)
  • Mars 1917 – Son adresse est « The Green Lumber Co. Ltd. St. Thomas, Ontario ». (Page 19)
  • 1er  août 1928 – Un sommaire de son service militaire rédigé après la guerre indique que Green revient de France en mars 1917, après une instruction de dix jours. En avril, il est rayé de l’effectif et transféré au Corps expéditionnaire canadien au Canada. (Page 3)

The London Gazette

  • Aucune mention pendant la Première Guerre mondiale

Médailles, honneurs et récompenses militaires (1812-1969)

  • Aucune mention pendant la Première Guerre mondiale

Données de recensement

  • Recensement de 1911
    William Green a 36 ans; il a épousé Olive Elizabeth Green (24). Le couple a deux enfants : John Frederick (3) et Elinor Estell (1). La famille est anglicane. William est constructeur, travaille dans une usine et une scierie, et détient une police d’assurance‑vie. Le couple vit à la même adresse quand la guerre éclate trois ans plus tard.

 

Date de modification :