Volet complémentaire du projet Nous nous souviendrons d’eux : Un nom qui passe à l’histoire

Introduction

Le présent document constitue un volet complémentaire du projet Nous nous souviendrons d'eux que propose Bibliothèque et Archives Canada (BAC).

Objectif d'apprentissage

Les élèves peuvent aider les municipalités à nommer les rues, les routes et les installations dans les nouveaux lotissements résidentiels en effectuant des recherches bien documentées sur les plaques commémoratives et les cénotaphes locaux. Cet exercice pratique lié à la prise de décision favorise un apprentissage civique et un partenariat de travail entre les élèves et leurs collectivités.

Les élèves soumettront leurs propositions de noms aux autorités municipales. Dans cet exercice, les enseignants et les élèves utiliseront les concepts de la pensée historique pour justifier les noms proposés. Afin de dresser une telle liste, les élèves devront faire une recherche sur la contribution de leurs concitoyens à l'histoire du Canada, tant à l'échelle locale et nationale qu'internationale. Cet exercice peut avoir un prolongement dans divers volets complémentaires.

De nombreux militaires ayant servi durant la Première Guerre mondiale ou la Deuxième Guerre mondiale ont apporté une contribution importante à l'histoire du Canada, et leur mémoire mérite d'être célébrée. Les élèves peuvent recueillir leurs noms depuis les inscriptions gravées sur les cénotaphes locaux ou en repérant les plaques commémoratives de guerre exposées dans des endroits bien en vue de leurs localités. Une fois les noms recueillis, les enseignants peuvent accéder aux dossiers de service militaire numérisés sur le site Web de BAC, ou communiquer avec BAC pour commander les dossiers de service requis. Pour en savoir plus sur la recherche de dossiers de service militaire aux fins de ce projet, consultez Sélectionner des dossiers de service militaire.

Contexte

Souvent, on ne s'attarde guère au nom des rues. Beaucoup d'entre nous savent que telle ou telle rue porte le nom d'un roi britannique, d'un ancien premier ministre ou d'un explorateur d'antan. Pour aider au choix d'une personne dont nous aimerions honorer la mémoire par un toponyme, nous devons nous poser des questions comme :

  • Quelle personne mérite selon nous qu'on honore sa mémoire?
  • Pour quelle raison donnerait-on à une rue, à une route ou à un édifice le nom de cette personne?
  • Comment les administrations municipales ont-elles nommé les rues dans le passé?   
  • Quels étaient leurs critères pour nommer les rues?  

Pour répondre à ces questions, les élèves doivent d'abord effectuer une recherche (documentation primaire) pour dresser une liste des militaires qui ont servi en temps de guerre et dont le nom serait une excellente suggestion pour nommer une rue. À l'aide de cette liste, les élèves doivent ensuite établir des critères pour déterminer le degré d'importance (importance historique) justifiant la présence de chaque militaire dans la liste finale. Enfin, s'ils le désirent, les élèves peuvent rédiger et soumettre une présentation pour convaincre les autorités municipales de considérer les noms proposés lors du processus de dénomination de nouvelles infrastructures ou de nouveaux édifices (communication). Tout au long de ce processus en étapes, les élèves participent activement à l'édification d'une conscience communautaire et aux enjeux locaux (éducation civique et citoyenne).

Point de départ

Pour lancer ce volet, posez la question suivante : Quelle est l'origine du nom de la rue où vous habitez? Que nous allions à l'école à pied, en vélo, en voiture ou en autobus, nous passons par des routes et des rues tous les jours. Lorsque les élèves commencent à chercher l'origine du nom de leur rue, posez-leur des questions comme :

  • Qu'est-ce qui a justifié la dénomination de cette route dans le passé? 
  • Quelle est l'origine de ce nom? En quoi cette personne, cet endroit ou cet objet méritent-ils cette reconnaissance?
  • Est-ce qu'un événement d'une importance particulière justifie qu'on donne le nom de cette personne à une rue? Par exemple, cette personne a-t-elle participé à une bataille, a-t-elle été tuée au front ou est-elle morte des suites d'une maladie contractée pendant son service?
  • Quand la rue a-t-elle été ainsi nommée?

Par exemple, plusieurs lotissements ont été construits dans des quartiers de Smiths Falls, en Ontario, peu après la Seconde Guerre mondiale (1939-1945). Ces maisons sont sur des rues nommées d'après d'importants personnages de la Seconde Guerre mondiale, comme le croissant Churchill, l'avenue Roosevelt et les rues Mackenzie, Queen et King. Ces noms de rue évoquent une époque où les dirigeants locaux voulaient honorer la mémoire des chefs politiques du monde occidental d'une manière significative et permanente. Il est intéressant de noter qu'on n'y trouve pas d'avenue Staline, même si Joseph Staline était un allié de l'Ouest pendant la Seconde Guerre mondiale. Pourquoi son nom n'a-t-il pas été donné à une rue?

Critères d'importance

Lors de discussions en classe, les élèves cherchent à acquérir une compréhension des critères d'importance. Trois aspects à considérer sont :

  • le nombre de personnes touchées par le sujet ou l'événement;
  • les répercussions sur une région ou un pays;
  • les répercussions à long terme du sujet ou de l'événement.

Par exemple, beaucoup considèrent la bataille de la crête de Vimy comme un événement fondateur de l'identité canadienne. Cette bataille est importante pour de nombreuses localités canadiennes, parce qu'elle a touché un grand nombre de soldats et leurs familles. De même, les exploits des soldats qui y ont combattu conjugués à l'importance de la bataille elle-même suggèrent que ceux qui y ont participé sont importants pour l'histoire du Canada. C'est pourquoi les actions de soldats locaux qui ont participé à la bataille de la crête de Vimy seraient assez importantes pour justifier que leur nom soit donné à une rue.

Les élèves doivent aussi se demander si un militaire dont les faits de guerre sont marquants mérite que son nom soit donné à une rue de premier plan plutôt qu'à une rue secondaire. Les élèves doivent justifier qui mérite selon eux de voir son nom attribué à une artère. Si nous prenons l'exemple ci-dessus, lorsqu'un soldat reçoit un prix militaire pour bravoure, est-il justifié de donner à son nom une plus grande importance?

Si les élèves parviennent à formuler leur justification, ils peuvent présenter leur recherche à une organisation communautaire ou au comité municipal responsable du choix des dénominations de rues dans la localité où se trouve leur école.

Exemples de questions pour aider les élèves à établir l'importance historique :

  • Combien de personnes ont été touchées par la participation de ce militaire à l'événement?
  • Le ou les événements ont-ils une portée locale, nationale ou internationale?
  • La participation de ce militaire ou l'événement lui-même ont-ils eu des répercussions durables?

Volet de présentation commune (si possible)

Les enseignants et les élèves font équipe pour présenter aux autorités municipales leurs justifications de nommer de nouveaux lotissements d'après des militaires locaux qui ont participé à la Première Guerre mondiale ou à la Seconde Guerre mondiale. Selon la province, les élèves couvrent plus d'un aspect du programme scolaire en liant l'éducation civique et citoyenne aux objectifs du programme d'histoire canadienne.

Date de modification :