2. Quoi faire en premier

Ce peut être déroutant et intimidant de ne pas savoir par où commencer. En suivant les quelques étapes clés suivantes, vous pourrez entamer efficacement votre recherche.

  • Prenez-vous comme point de départ et remontez dans le temps. Notez vos propres renseignements en premier, puis ceux de vos parents, frères et sœurs. Ensuite, notez les renseignements sur vos grands-parents et leurs enfants. Continuez à remonter la lignée, une génération à la fois, selon les faits que vous avez déjà trouvés.
  • Parlez à toutes les personnes de votre entourage. Rassemblez les noms, les lieux, les dates et les événements. Encouragez les membres de votre famille à vous conter leurs histoires. Prenez note de ce que vous entendez (voir Organiser l'information) mais considérez ces faits comme ouï-dire jusqu'à la vérification des renseignements, ordinairement dans des sources d'archives. Traitez chaque déclaration comme un indice à suivre pour constituer votre généalogie. Plus de renseignements sur les noms, les lieux, les dates et les événements.
  • Rassemblez les documents de votre famille et prenez note des détails. Rassemblez les certificats de mariage, vieilles lettres et photographies anciennes, certificats de naissance, de naturalisation, de citoyenneté et de décès, etc. Obtenez des copies des documents et des photographies ou prenez des photos numériques de ceux-ci, et conservez le tout pour référence ultérieure. En regardant un document ou une photographie à nouveau, parfois des mois ou des années plus tard, vous y découvrirez des éléments que vous n'aviez pas vus ou que vous ne compreniez pas auparavant.
  • Choisissez la stratégie que vous voulez utiliser pour votre recherche. Même si la plupart des personnes font des recherches sur les deux côtés de leur famille, certains chercheurs remontent une seule lignée. D'autres répertorient les familles étendues et construisent des arbres généalogiques très volumineux. D'autres encore choisissent d'étudier un seul nom de famille. (Voir Choisir une stratégie)
  • Ne vous attendez pas à trouver votre histoire de famille complète sur Internet, ou à la bibliothèque, ou grâce à un autre chercheur. Il est très rare de trouver un arbre généalogique complet, même si au cours de votre recherche vous pouvez découvrir que d'autres chercheurs ont travaillé sur des branches de votre famille.
  • Attendez-vous à découvrir des « secrets de famille ». Toutes les familles ont des squelettes dans le placard, et votre famille ne sera pas une exception. Cela soulève des questions d'éthique sur la confidentialité et le respect de la vie privée. Vous devez faire preuve de discrétion et de tact lorsque vous décidez si et comment révéler ces informations, sous quelque forme. Pensez à ne pas divulguer au grand public des renseignements potentiellement dommageables.
  • Ne vous attendez pas à ce que quelqu'un fasse la recherche pour vous. Toutefois, vous pouvez compter sur les bibliothécaires et les archivistes pour vous aider à découvrir des ressources qui vous seront utiles. L'exaltation de la généalogie provient du fait que c'est vous-même qui découvrez les faits et gestes de vos ancêtres.
  • Sachez reconnaître le travail d'autrui. Donnez aux chercheurs le mérite de l'information substantielle qu'ils vous fournissent. La recherche, c'est beaucoup de travail, mais aussi beaucoup de plaisir. Les gens aiment bien être reconnus pour le bon travail qu'ils ont effectué. Citez vos sources, sans oublier le nom de vos amis généalogistes. (Voir Organiser l'information)
  • Visitez la bibliothèque et le centre d'archives de votre localité. Plusieurs bibliothèques et centres d'archives possèdent des ressources généalogiques et des collections d'histoires locales. Les bibliothèques, les centres d'archives et de recherche ont des règlements pour la consultation du matériel : assurez-vous de bien les respecter. Faites aussi attention quand vous manipulez les vieux livres et les documents d'archives originaux. (Voir Trouver de l'information)
  • Devenez membre de la société de généalogie de votre localité. Plusieurs sociétés locales possèdent des collections qui comprennent des ressources spécifiques à la région où vous vivez et ont peut-être créé des instruments de recherche et des index. (Voir En apprendre plus)

Les noms

En généalogie, il ne faut jamais rien tenir pour acquis, même nos noms ! Car rien ne prouve qu'ils soient restés inchangés au cours des ans…

Les changements de noms de famille ou de prénoms peuvent aller de simples variations d'orthographe à l'adoption de noms totalement « nouveaux ». Les changements sont attribuables à :

  • la façon d'écrire les noms au fil des ans;
  • des erreurs dans la transcription ou dans l'interprétation de la lecture des noms dans les documents;
  • l'inscription des noms comme ils ont été entendus par la personne qui a rédigé le document;
  • des changements délibérés pour donner au nom une forme plus « locale » (p. ex. anglicisation des noms);
  • l'adoption délibérée d'un « nouveau » nom que l'on croit plus approprier;
  • l'imposition de noms par les autorités ou la loi.

Quand vous notez des noms, inscrivez-les exactement comme ils apparaissent dans la source et non pas selon la façon dont vous croyez qu'ils devraient être écrits. Vous devez prendre note de toutes les variations de noms, incluant les erreurs de transcription et la source, en ajoutant vos commentaires, opinions ou suppositions dans des notes à part.

Évitez de tirer des conclusions sur les origines ethniques d'un nom. Les noms qui « sonnent » anglais ou écossais peuvent appartenir à des ancêtres qui appartenaient à d'autres groupes ethniques. Si vos ancêtres appartenaient à un groupe ethnique ou religieux particulier (écossais, juif, espagnol, huguenot, etc.), essayez d'apprendre comment ces groupes attribuaient les noms. Consultez Groupes ethniques pour en apprendre plus.

Les lieux

Vous allez consigner des lieux pour où les gens ont vécu, travaillé, sont nés, se sont mariés, sont décédés, d'où ils sont venus et où ils sont allés. La découverte de ces noms de lieux est importante, puisque les documents municipaux et historiques de ces endroits peuvent fournir des renseignements sur votre famille. Les noms de lieux peuvent avoir plusieurs variantes orthographiques et prononciations.

Gardez à l'esprit que les noms de plusieurs lieux ont changé avec le temps. Par exemple, Ville-Marie est devenu Montréal, et York est devenu Toronto. D'autres lieux ont « déménagé » d'une province à une autre ou d'un pays à un autre, parce que les frontières géopolitiques ont bougé avec le temps à cause de traités, d'accords ou de guerres. Au fil du temps, les frontières du Canada ont changé avec l'établissement des districts puis des provinces.

Au cours de votre recherche, fiez-vous aux répertoires toponymiques ainsi qu'aux cartes et atlas qui décrivent ou situent les endroits que vous cherchez. Les répertoires toponymiques donnent à la fois l'ancien et le nouveau nom d'un lieu. Vous trouverez ces ouvrages très utiles dans les bibliothèques et les centres d'archives. Quelques-uns ont été reproduits sur Internet. Voir Lieux pour plus de renseignements.

Les dates

Demandez aux membres de votre famille les dates et lieux de naissance et de mariage dont ils se souviennent. Se souvenir de ceux qui étaient présents lors d'événements familiaux importants (mariages, funérailles) vous aidera à déterminer qui était là et quand.

Plusieurs personnes se souviennent des dates de façon exacte, par contre ce n'est pas le cas de tout le monde. Essayez de trouver des documents officiels pour vérifier l'exactitude des dates importantes de l'histoire de votre famille.

Les sources officielles comme les actes de naissance et de mariages sont généralement exactes, mais il existe des cas où elles ne le sont pas. Par exemple, les missionnaires itinérants baptisaient les bébés pendant qu'ils voyageaient dans des régions rurales ou éloignées du Canada. Ainsi, les dates de naissance étaient enregistrées plusieurs mois après l'événement. Quelquefois, vous trouverez qu'une mauvaise date a été donnée. Dans certaines cultures, les dates de naissance ne sont pas aussi importantes que les dates de certains événements liés à la naissance, comme le baptême ou la circoncision. Assurez-vous d'avoir identifié correctement l'événement auquel la date de « naissance » est associée.

Pour les mariages, la date du mariage diffère de la date de publication des bans ou d'autres annonces publiées avant le mariage. Plusieurs provinces canadiennes exigeaient ces

annonces prénuptiales. Assurez-vous d'établir la différence entre l'événement et l'annonce de l'événement. Établissez à quel endroit résidaient les parents de votre ancêtre féminine au moment du mariage. La coutume voulait que le mariage soit célébré au lieu de résidence de la mariée ou de ses parents.

Méfiez-vous des dates de naissance inscrites dans les certificats de décès et sur les pierres tombales. Elles ont pu être données par des gens qui connaissaient la personne décédée, mais qui ne se souviennent pas correctement de la date exacte de naissance.

Avec le temps, certains détails tels que l'année d'immigration, le nom du navire, et le port où ils sont arrivés peuvent être oubliés par la personne. Pour vérifier les dates de migration, il faut consulter des listes de passagers, des documents d'immigration et des papiers de naturalisation, mais cela peut être difficile à faire quand les renseignements dont on dispose au départ ne sont pas fiables ou sont carrément inexistants.

Événements

Vous allez naturellement vous concentrer sur les événements relatifs à la vie de votre famille (naissances, mariages, décès). Mais vous pourrez trouver aussi d'autres événements d'importance égale ou plus grande. Il est donc très utile de comprendre le contexte historique dans lequel vos ancêtres vivaient.

La religion a peut-être été très importante, que ce soit par des cérémonies comme les baptêmes ou par le fait que certains membres de la famille sont devenus membres du clergé. Les événements relatifs à la migration ont eu des conséquences perturbatrices qui ont séparé des générations ou des branches de la famille.

L'enrôlement dans le service militaire peut être significatif. Vos ancêtres canadiens ont peut-être participé à la guerre de 1812, la guerre des Boers ou les Première et Seconde Guerres mondiales. Il est également possible que votre ancêtre ait participé à la guerre d'indépendance et la guerre civile des États-Unis. Vous pourriez trouver des documents militaires ou des demandes de pension pour vos ancêtres canadiens qui ont servi dans ces conflits.

Date de modification :