Rapport annuel 2019-2020

Version imprimable PDF 4.24 Mo

Couverture, dans le sens horaire à partir du coin supérieur gauche : nouvelle installation de préservation à Gatineau (conception architecturale); édifice du 395, rue Wellington, Ottawa; installation partagée de Bibliothèque et Archives Canada et de la Bibliothèque publique d’Ottawa (conception architecturale); Centre de préservation à Gatineau; ancien immeuble des Archives du Dominion, Ottawa. Source : Bibliothèque et Archives Canada

Couverture, dans le sens horaire à partir du coin supérieur gauche : nouvelle installation de préservation, à Gatineau (conception architecturale); édifice du 395, rue Wellington, à Ottawa; installation partagée de Bibliothèque et Archives Canada et de la Bibliothèque publique d’Ottawa (conception architecturale); Centre de préservation, à Gatineau; ancien immeuble des Archives du Dominion, à Ottawa. Source : Bibliothèque et Archives Canada

 

À notre sujet

Bibliothèque et Archives Canada (BAC) assure la préservation et l’accessibilité du patrimoine documentaire du Canada. Ce patrimoine comprend des publications, des archives, des enregistrements sonores, du matériel audiovisuel, des photos, des illustrations et des documents électroniques. Selon le préambule de la Loi sur la Bibliothèque et les Archives du Canada, BAC remplit le mandat suivant :

  • préserver le patrimoine documentaire du Canada pour les générations présentes et futures
  • être une source de savoir permanent accessible à tous et qui contribue à l’épanouissement culturel, social et économique de la société libre et démocratique que constitue le Canada
  • faciliter au Canada la concertation des divers milieux intéressés à l’acquisition, à la préservation et à la diffusion du savoir
  • être la mémoire permanente de l’administration fédérale et de ses institutions

Introduction

Bibliothèque et Archives Canada (BAC) : gardien du passé, chef de file du présent, partenaire pour l’avenir. En 2019-2020, nous avons célébré le 15e anniversaire de la création de BAC. Notre rôle a évolué considérablement au cours de la dernière décennie et demie, et nous poursuivons nos efforts pour répondre aux besoins en constante évolution de la population canadienne.

J’exerce les fonctions de bibliothécaire et archiviste du Canada depuis la fin août 2019, alors que j’ai pris la barre de cette grande institution pendant l’exercice en cours. Je suis vraiment fière de suivre les traces de dirigeants remarquables comme mon prédécesseur, M. Guy Berthiaume, qui a accompli un travail extraordinaire au service des Canadiens, en assurant l’acquisition, la préservation et l’accessibilité du patrimoine documentaire de notre pays. À l’automne 2019, peu de temps après mon arrivée, j’ai eu le plaisir de lui décerner le titre de bibliothécaire et archiviste du Canada émérite. Les réalisations de M. Berthiaume au cours des cinq dernières années nous ont mis sur la voie du succès pour relever les défis de demain.

Dès mon arrivée à BAC, j’ai été étonnée de voir à quel point les changements technologiques constants de notre époque numérique transforment la société canadienne et accroissent les attentes envers les institutions comme la nôtre. L’ampleur des changements apporte son lot de défis, mais elle engendre également une grande variété de possibilités, ce qui ouvre de nouveaux champs d’action.

Nous vivons dans une ère de communication immédiate marquée par des délais de réponse très courts et une durée d’attention qui ne cesse de diminuer, année après année. Dans ce contexte, nous pouvons facilement perdre de vue le passé et ignorer l’avenir. Nous avons parfois tendance à nous concentrer sur le présent, mais même ce présent est constamment en mouvement. Comment pouvons-nous utiliser notre expertise pour aider les Canadiens à conserver une vision d’ensemble du passé, du présent et de l’avenir? Il nous faut trouver des façons d’améliorer nos pratiques afin de tirer pleinement parti de la myriade de changements qui surviennent en cette époque numérique, tout en prenant appui sur nos acquis.

Au cours de la dernière année, nous avons accompli de grandes choses et fait avancer BAC sur le chemin qui mène droit vers l’avenir. Nous avons amorcé la construction d’un second centre de préservation à Gatineau, au Québec, destiné à être le premier bâtiment carbone net zéro consacré à la préservation documentaire en Amérique. Nous avons également dévoilé le concept de notre installation partagée avec la Bibliothèque publique d’Ottawa, un édifice dont l’ouverture est prévue à la fin de 2024; nous comptons élargir la portée de nos services sur place afin que les quelque 1,7 million de visiteurs attendus chaque année puissent profiter pleinement des ressources de leur bibliothèque nationale et de leurs archives nationales.

Nous avons continué de diversifier nos activités de programmation publique et de diffusion : l’exposition Les premiers ministres et l’art : créateurs, collectionneurs et muses, les activités de la série Signatures avec Beverley McLachlin et Don Newman, des présentations et des débats, dont une rencontre Wallot-Sylvestre avec Jim Neal de l’Université Columbia, des lancements de livres avec des auteurs comme Margaret Atwood, Desmond Cole et Charlotte Gray, ainsi qu’un événement pour célébrer le bilinguisme et la dualité linguistique, pour n’en nommer que quelques-unes. Nous avons aussi participé à Portes ouvertes Ottawa; nous y avons présenté les travaux effectués au bâtiment historique du 395, rue Wellington. Enfin, nous avons organisé plus de 100 visites de notre Centre de préservation à Gatineau, autant pour le grand public que pour des invités de marque.

Alors que nous unissons nos efforts afin de nous préparer à tirer pleinement parti de ce que l’avenir nous réserve, nous sommes conscients que les relations humaines demeurent essentielles. Nous avons saisi avec joie de nombreuses occasions de dialoguer avec nos multiples partenaires, dont notre Conseil consultatif jeunesse, notre Cercle consultatif autochtone, nos comités consultatifs sur la programmation publique, sur les services et sur les acquisitions, notre Forum des partenaires, la Conférence des archivistes national, provinciaux et territoriaux, et plus encore. À d’innombrables occasions, nos spécialistes ont participé à des conférences, contribué aux travaux de comités et dialogué avec des collègues de partout dans le monde.

Cette année a aussi vu la mise sur pied de la Fondation de BAC, un organisme sans but lucratif dont le mandat est de nous appuyer en recueillant des fonds, en renforçant nos capacités et en élargissant notre rayonnement. Je me réjouis de travailler de concert avec ce groupe d’éminents Canadiens passionnés. En avril 2019, nous avons lancé ensemble les prix BAC; nous avons rendu hommage aux premiers lauréats et souhaité la bienvenue à Air Canada à titre de commanditaire fondateur de cette initiative.

Nos relations avec les collectivités autochtones et notre appui à leurs initiatives constituent une priorité pour BAC. En 2019-2020, nous avons adopté notre tout premier Plan d’action pour le patrimoine autochtone, élaboré en collaboration avec le Cercle consultatif autochtone.

Leslie Weir, bibliothécaire et archiviste du Canada. Source : Bibliothèque et Archives Canada. Photo : Charles-Olivier Desforges-Rioux, BAC

Bien sûr, l’exercice s’est terminé de façon tout à fait imprévue à cause de la pandémie de la COVID-19. Je souhaite souligner à quel point tous les membres de l’équipe de BAC sont montés au créneau, non seulement pour archiver les documents liés à la pandémie sur le Web et les réseaux sociaux, mais aussi pour accueillir sans réserve les changements radicaux que le coronavirus a apportés dans leur vie personnelle et professionnelle, alors que notre monde était transformé par le télétravail, l’éloignement physique et l’auto-isolement. Je suis extrêmement reconnaissante du dévouement et du professionnalisme avec lesquels BAC a relevé ces défis sans précédent.

Je n’ai donné que quelques exemples de tout le travail que nous avons accompli cette année. J’espère que vous prendrez plaisir à lire ce rapport. Je suis fière de vous le communiquer et je vous souhaite d’y trouver des sujets qui vous intéressent.

Je tiens à remercier l’équipe de direction et les employés de BAC pour l’accueil chaleureux et le soutien incroyable qu’ils m’ont réservés au cours des six premiers mois de mon mandat à titre de bibliothécaire et archiviste du Canada. Ensemble, nous avons beaucoup accompli et nous sommes résolus à poursuivre nos efforts pour optimiser nos outils numériques, transformer nos services, élargir l’accès à notre collection et multiplier les occasions offertes au public de participer à la constitution du patrimoine de notre pays. Il va sans dire que nous vivons une période passionnante!

Le légendaire journaliste Linton Weeks a écrit un jour : « Dans le tsunami incessant d’information provenant des quatre coins du globe, les bibliothécaires nous donnent des bouées de sauvetage et nous apprennent à nager » [traduction].

Pas seulement les bibliothécaires; je dirais également les archivistes, les historiens, les universitaires, les chercheurs — toute personne qui navigue dans la mer numérique, riche d’information et de savoir.

À notre façon, nous lançons tous des bouées dans cette mer montante et espérons garder la tête hors de l’eau. Alors, pourquoi ne pas nager ensemble?

Leslie Weir
Bibliothécaire et archiviste du Canada

 

Construire le prochain chapitre
Jeter les bases de notre réussite future

Quinzième anniversaire de BAC

En 2019, Bibliothèque et Archives Canada (BAC) a célébré son 15e anniversaire! Une nouvelle voie a été tracée le 21 mai 2004, date de l’entrée en vigueur de la Loi sur la Bibliothèque et les Archives du Canada fusionnant les Archives nationales du Canada et la Bibliothèque nationale du Canada pour créer BAC. Le gouvernement du Canada prenait alors une mesure non seulement novatrice, mais même, dans une certaine mesure, révolutionnaire. Depuis sa création, BAC applique un modèle qui suscite l’intérêt et même l’envie un peu partout dans le monde. En effet, d’autres organisations s’informent régulièrement du cadre juridique et des processus qui ont mené à l’intégration complète de notre institution, fondée sur quatre piliers : une structure organisationnelle unifiée; une assise conceptuelle commune; du travail sur les cultures organisationnelles; un réseautage continu. Les 15 premières années ont été jalonnées de nombreux défis et d’encore plus d’occasions d’innover. BAC, ses partenaires, ses clients et toute la population canadienne ont uni leurs efforts pour jeter les bases d’une réussite pérenne.

Le Canada repose sur un dialogue entre le passé, le présent et l’avenir. Nous avons fondé une nouvelle institution culturelle nationale réunissant deux grandes disciplines pour qu’elles puissent unir leurs forces et s’aventurer dans des contrées encore inexplorées.

Ian E. Wilson, bibliothécaire et archiviste du Canada, 2004-2009
 

Extrait de la Gazette du Canada (vol. 138, no 11) annonçant l’entrée en vigueur de la Loi sur la Bibliothèque et les Archives du Canada, le 21 mai 2004. Source : Bibliothèque et Archives Canada

 
 

Nouvelle bibliothécaire et archiviste du Canada

Le 27 mai 2019, l’honorable Pablo Rodriguez, ministre du Patrimoine canadien et du Multiculturalisme, a annoncé la nomination de Mme Leslie Weir au poste de bibliothécaire et archiviste du Canada pour un mandat de quatre ans. Bibliothécaire en chef à l’Université d’Ottawa de 2003 à 2018, Mme Weir a officiellement succédé à M. Guy Berthiaume le 30 août 2019, devenant ainsi la première femme à exercer la fonction de bibliothécaire et archiviste du Canada depuis la création de BAC, en 2004.

Tout au long de sa carrière, Mme Weir a connu une réussite exceptionnelle en rendant l’information plus accessible au public. J’ai la certitude qu’à titre de première femme bibliothécaire et archiviste du Canada, elle poursuivra ses efforts en matière d’éducation et d’accessibilité afin de rapprocher les Canadiens et Canadiennes de leur patrimoine, un riche savoir qui leur appartient.

L’honorable Pablo Rodriguez, ministre du Patrimoine canadien et du Multiculturalisme, 2018-2019

Leslie Weir et Guy Berthiaume, bibliothécaire et archiviste du Canada émérite, photographiés le 30 mai 2019, avant que Mme Weir remplace M. Berthiaume au poste de bibliothécaire et archiviste du Canada. Ils se tiennent debout derrière le banc secret de la connaissance en face du 395, rue Wellington, à Ottawa. Source : Bibliothèque et Archives Canada. Photo : Charles-Olivier Desforges-Rioux, BAC

Nouvelle installation de préservation de BAC

Le 18 juin 2019, BAC et le consortium Propriétés Plenary Gatineau ont dévoilé la conception architecturale d’un second centre construit expressément pour la préservation du patrimoine documentaire à Gatineau, au Québec. Il s’agira du premier établissement carbone net zéro consacré à la préservation documentaire dans les Amériques, ainsi que du premier immeuble fédéral conforme aux exigences de la Stratégie pour un gouvernement vert du Canada. La désignation carbone net zéro signifie que l’immeuble ne produira que de très faibles émissions de carbone et que ses besoins énergétiques seront comblés par des sources de combustible exemptes de carbone.

Réalisée par le cabinet B+H Architects, la conception architecturale de la future installation de préservation nationale a remporté l’an dernier la médaille d’argent des Prix nationaux pour l’innovation et l’excellence en matière de partenariats public-privé. Une fois la construction terminée, cet immeuble de prestige renfermera 21 240 m3 d’espace pour l’entreposage de collections. Il figurera parmi les plus grandes installations de préservation de la planète et sera pourvu d’un système automatisé d’entreposage et de récupération des documents.

Le 12 août 2019, BAC a entrepris la construction de l’immeuble qui sera relié à l’actuel Centre de préservation, un bâtiment qui reste toujours à la fine pointe de la technologie. BAC pourra grouper sa collection sans cesse croissante et garantir la préservation à long terme d’archives écrites et de matériel audiovisuel analogiques qui exigent des conditions de préservation particulières.

Le nouveau centre devrait ouvrir ses portes en 2022.

Rendu d’architecture de la nouvelle installation de préservation, située derrière l’actuel Centre de préservation de BAC à Gatineau, au Québec. Source : Consortium Propriétés Plenary Gatineau

Guy Berthiaume, ancien bibliothécaire et archiviste du Canada, lors d’une conférence de presse pour la nouvelle installation de préservation de BAC, le 18 juin 2019. Source : Bibliothèque et Archives Canada. Photo : Charles-Olivier Desforges-Rioux, BAC

Dévoilement de la conception architecturale de l’installation partagée BAC-BPO

Le 23 janvier 2020, au cours d’un événement conçu pour les décideurs et la presse, BAC et la Bibliothèque publique d’Ottawa (BPO) ont dévoilé la conception architecturale de leur future installation partagée. Celle-ci représente l’aboutissement d’un processus public de co-conception unique en son genre au cours duquel de nombreux intervenants des quatre coins du pays — résidents, usagers, employés, collectivités autochtones, partenaires, citoyens — ont pu commenter chaque étape de la conception, depuis l’aménagement intérieur jusqu’au choix des matériaux de construction, en passant par l’art public et l’aménagement paysager.

Les consultations publiques entourant la conception architecturale — également nommées « série Inspirez555 », un clin d’œil à l’adresse de l’immeuble sur la rue Albert, à Ottawa — ont eu lieu de février à décembre 2019 et pris plusieurs formes : ateliers sur la conception architecturale, consultations en ligne, événements contextuels et animations publiques. Des réunions ont également eu lieu avec les collectivités algonquines-anishinabe, afin d’intégrer les contributions autochtones de la Nation hôtesse à la conception architecturale. Le futur immeuble sera situé sur le territoire ancestral des Algonquins, qui vivent dans cette région depuis des millénaires.

On prévoit que la nouvelle installation, une fois achevée, accueillera chaque année quelque 1,7 million de visiteurs, dont des résidents et des touristes, tant du Canada que d’ailleurs. L’installation partagée BAC-BPO devrait ouvrir ses portes au cœur d’Ottawa à la fin de 2024.

L’entrée est de l’immeuble, vue de la rue Albert. © 2020, Ville d’Ottawa/Bibliothèque publique d’Ottawa/Bibliothèque et Archives Canada. Tous droits réservés.

De gauche à droite : Leslie Weir, bibliothécaire et archiviste du Canada, l’honorable Catherine McKenna, ministre de l’Infrastructure et des Collectivités du Canada, et Danielle McDonald, directrice générale de la Bibliothèque publique d’Ottawa, lors du dévoilement de la conception architecturale de l’installation partagée BAC-BPO, le 23 janvier 2020. Source : Bibliothèque et Archives Canada. Photo : Charles-Olivier Desforges-Rioux, BAC

Engagement
Assurer la découvrabilité et explorer des moyens novateurs de nouer le dialogue avec le public et d’améliorer l’expérience de l’utilisateur

Expositions

  • Les premiers ministres et l’art : créateurs, collectionneurs et muses
    De février à décembre 2019, le public a eu l’occasion de visiter l’exposition gratuite de BAC intitulée Les premiers ministres et l’art : créateurs, collectionneurs et muses au 395, rue Wellington, à Ottawa. L’exposition mettait en valeur des publications et des archives puisées dans l’ensemble de la collection de BAC. Elle explorait les liens que nos premiers ministres entretenaient, dans les sphères publique et privée, avec la littérature, la musique, les arts visuels et d’autres domaines. Ainsi rassemblés, les pièces de la collection laissaient entrevoir des facettes personnelles, intrigantes et souvent insoupçonnées des premiers ministres du Canada.

    William Lyon Mackenzie King avec son chien Pat, croquis d'Arthur Lismer, vers les années 1940. Avec l’aimable autorisation de la succession Arthur Lismer. Source : Bibliothèque et Archives Canada/fonds Harry Orr et Dorothy Jenkins McCurry/e011201014

    Photographie architecturale attribuée à Pierre Elliott Trudeau, 1958. © Succession Pierre Elliott Trudeau. Source : Bibliothèque et Archives Canada/e011180867

  •  
  • Un peuple dans l’ombre : À la découverte de la Nation métisse
    Organisée par BAC en collaboration avec la Manitoba Metis Federation et le Ralliement national des Métis, et avec le soutien d’Affaires autochtones et du Nord Canada, l’exposition Un peuple dans l’ombre : À la découverte de la Nation métisse dans la collection de Bibliothèque et Archives Canada explore la représentation des citoyens métis — souvent restés dans l’ombre — dans les collections d’œuvres d’art et de photographies et dans les descriptions associées. Cette exposition favorise une meilleure compréhension de l’histoire et de la culture de la Nation métisse. Elle a d’abord été présentée au 395, rue Wellington à Ottawa, du 11 février au 22 avril 2016. Elle a ensuite sillonné le pays sous forme d’exposition itinérante. Au cours de la dernière année, le public a pu la visiter au Musée du Manitoba à Winnipeg (Manitoba), du 21 juin au 27 octobre 2019, puis au Jasper-Yellowhead Museum and Archives à Jasper (Alberta), du 10 janvier au 3 mai 2020.

    Maison d’un colon et charrette de la rivière Rouge, William Hind, vers 1862. Source : Bibliothèque et Archives Canada/c013965k

    La famille McPherson le jour du mariage de George McPherson (fils), angle nord-ouest du lac des Bois, Ontario. Assis à l’avant : George McPherson (père) et son épouse Margaret; debout à l’arrière : Elizabeth McPherson (fille), George McPherson (fils) et son épouse Sophia. Photographiés par un membre des Royal Engineers, 1872, reproduction d’une épreuve à l’albumine. Source : Bibliothèque et Archives Canada/e011156525

 

Lancements de livres et rencontres avec des auteurs

Une fortune disparue, un meurtre mystérieux, un lieu exotique : les ingrédients incontournables d’un roman policier palpitant. Sauf que l’histoire de sir Harry Oakes, ce magnat de l’exploitation aurifère tué sur une île paradisiaque en 1943, est bien réelle. L’historienne populaire et auteure primée Charlotte Gray présente ses réflexions sur la vie d’Harry Oakes dans son nouveau livre Murdered Midas: A Millionaire, His Gold Mine, and a Strange Death on an Island Paradise, lancé le 24 septembre 2019 dans la salle Alfred-Pellan au 395, rue Wellington, à Ottawa. Ce lancement, l’un des nombreux présentés cette année, a été proposé en collaboration par BAC, la Bibliothèque publique d’Ottawa et le Festival international des écrivains d’Ottawa.

BAC a organisé de nombreux événements littéraires en 2019-2020, dont des lancements de livres et des rencontres sur les œuvres littéraires suivantes :

  • The Testaments, Margaret Atwood
  • Ce que je voudrais dire à mes enfants, Michel Bastarache et Antoine Trépanier
  • To Speak for the Trees, Diana Beresford-Kroeger
  • tawâw: Progressive Indigenous Cuisine, Shane M. Chartrand et Jennifer Cockrall-King
  • The Skin We’re In, Desmond Cole
  • The Marrow Thieves, Cherie Dimaline
  • Scotty: A Hockey Life Like No Other, Ken Dryden
  • Resilience Is Futile: The Life and Death and Life of Julie S. Lalonde, Julie S. Lalonde
  • Teardown: Rebuilding Democracy from the Ground Up, Dave Meslin
  • A Matter of Facts: The Value of Evidence in an Information Age, Laura A. Millar
  • From the Ashes: My Story of Being Métis, Homeless, and Finding My Way, Jesse Thistle

Charlotte Gray dédicaçant un exemplaire de son livre Murdered Midas, lors du lancement organisé par BAC. Source : Bibliothèque et Archives Canada. Photo : Annie Gauthier, BAC

Desmond Cole parlant de son livre The Skin We’re In. Source : Bibliothèque et Archives Canada. Photo : Annie Gauthier, BAC

Margaret Atwood et Leslie Weir à l’événement littéraire organisé pour la parution du livre The Testaments. Source : Bibliothèque et Archives Canada. Photo : Stéphanie Berndt, BAC

De gauche à droite : Leslie Weir, Aidan Wilson, Cherie Dimaline, Madeleine Stratford, Harvey Slack et Sean Wilson au lancement du livre The Marrow Thieves de Cherie Dimaline. Source: Bibliothèque et Archives Canada. Photo : Stéphanie Berndt, BAC

 

Série Signatures : entretiens avec Don Newman et Beverley McLachlin

La série Signatures est un programme récurrent proposant des rencontres devant public avec des personnalités qui ont donné leurs archives à BAC. Le 30 mai 2019, Don Newman, animateur de télévision primé et l’un des journalistes les plus respectés du Canada, a participé à la série. Guy Berthiaume, alors bibliothécaire et archiviste du Canada, s’est entretenu avec lui lors d’une rencontre tenue au 395, rue Wellington, à Ottawa. Le 10 mars 2020, BAC a invité le public à assister à un entretien entre Leslie Weir, la première femme à exercer les fonctions de bibliothécaire et archiviste du Canada, et la très honorable Beverley McLachlin, la première femme nommée juge en chef de la Cour suprême du Canada.

Guy Berthiaume et Don Newman, le 30 mai 2019. Source : Bibliothèque et Archives Canada. Photo : Charles-Olivier Desforges-Rioux, BAC

Beverley McLachlin et Leslie Weir, le 10 mars 2020. Source : Bibliothèque et Archives Canada. Photo : Charles-Olivier Desforges-Rioux, BAC

Rencontre Wallot-Sylvestre avec Jim Neal

Le 17 avril 2019, BAC a eu le plaisir d’accueillir Jim Neal, bibliothécaire en chef émérite à l’Université Columbia, lors d’une rencontre Wallot-Sylvestre. M. Neal a présenté son point de vue sur le leadership des bibliothèques en cette période de transformations et de bouleversements, y compris les défis et les occasions qui se présentent aux professionnels de l’information. Les rencontres Wallot-Sylvestre sont des conférences sur divers thèmes concernant les sciences de l’information, la bibliothéconomie et l’archivistique. Elles offrent à des conférenciers du milieu universitaire et des secteurs public et privé, chercheurs et praticiens, la possibilité de présenter leurs réflexions sur ces domaines.

 

De gauche à droite : Larry Alford (bibliothécaire en chef, Université de Toronto), Guy Berthiaume et Jim Neal, le 17 avril 2019. Source : Bibliothèque et Archives Canada. Photo : Charles-Olivier Desforges-Rioux, BAC

 
 

Activités spéciales

  • De la tradition orale au patrimoine publié
    Après les Écritures hébraïques, le Talmud est l’un des documents les plus importants du judaïsme. En 1519, l’imprimeur et hébraïste chrétien Daniel Bomberg s’attaque à une tâche monumentale jamais entreprise jusqu’alors : l’impression des 44 traités du Talmud. Son œuvre sert encore de modèle pour les éditions imprimées de nos jours. À l’instar des bibles de Gutenberg et de Luther, le Talmud de Bomberg a marqué l’histoire de l’impression. Le 3 avril 2019, BAC, en collaboration avec le Concordia Institute for Canadian Jewish Studies, a souligné le 500e anniversaire de l’impression du Talmud de Bomberg, dans le cadre d’une activité ouverte au public au 395, rue Wellington, à Ottawa. Il s’agissait d’une activité financée grâce à des fonds privés recueillis par le sénateur Marc Gold. Parmi les donateurs figuraient la Fondation communautaire juive de Montréal, la Fondation familiale Gewurz, la Fondation de la famille Maxwell Cummings et la Fédération juive d’Ottawa.

  • Croisée des mots
    La Bibliothèque publique d’Ottawa et l’Association des auteures et auteurs de l’Ontario français, en partenariat avec BAC et La Nouvelle Scène, ont lancé en octobre 2019 la Croisée des mots, une série de lectures gratuites présentées par des auteurs canadiens francophones. En 2019-2020, le public a pu assister, au Bistro Marcil Lavallée de La Nouvelle Scène, à des lectures par les auteurs Margaret Michèle Cook, Jean Mohsen Fahmy, Daniel Soha et Daniel Groleau Landry.

  • À deux c’est mieux : Bilinguisme et dualité linguistique
    Dans le cadre des célébrations du 50e anniversaire de la Loi sur les langues officielles, BAC à voix haute, un groupe de professionnels de BAC, a tenu le 4 décembre 2019 au 395, rue Wellington à Ottawa, une lecture publique d’extraits d’archives et de documents publiés. S’inspirant du modèle d’Archives à voix haute des deux rives de l’Outaouais, le groupe entend faire découvrir des aspects inusités ou particulièrement intéressants du patrimoine documentaire de BAC associés aux langues officielles. Dans son recueil des pratiques exemplaires de mai 2020, le ministère du Patrimoine canadien a cité en exemple BAC à voix haute pour illustrer une initiative qui fournit aux francophones et aux anglophones l’occasion de se réunir et d’interagir, ce qui contribue à renforcer la cohésion sociale, notamment en permettant aux gens de se connaître et de s’apprécier mutuellement.

Visites guidées et portes ouvertes

En 2019-2020, plus d’une centaine de visites guidées du Centre de préservation de BAC à Gatineau ont attiré près de 1 000 visiteurs, dont des délégations internationales, des personnalités de marque, des groupes scolaires et des organisations autochtones.

Les 1er et 2 juin 2019, BAC a accueilli plus d’un millier de visiteurs au 395, rue Wellington, pendant la fin de semaine annuelle de Portes ouvertes Ottawa. Ces derniers ont pu participer à des visites guidées et découvrir des aspects du bâtiment historique et de la collection fascinante de BAC qui sont méconnus du grand public. Ils ont aussi pu s’informer sur le 15e anniversaire de BAC, discuter avec nos spécialistes, prendre connaissance de quelques-unes de nos initiatives et admirer l’exposition Les premiers ministres et l’art : créateurs, collectionneurs et muses.

 

Guy Berthiaume, ancien bibliothécaire et archiviste du Canada (au centre), entouré de bénévoles de BAC lors de l’activité Portes ouvertes Ottawa de 2019. Source : Bibliothèque et Archives Canada. Photo : Suzanne Pagé-Dazé, BAC

 
 

Défis Co-Lab

Co-Lab est un outil de production participative utilisé pour transcrire, traduire, étiqueter et décrire des documents numériques de BAC. Les défis Co-Lab ont pour but d’enrichir le contenu numérique de la vaste collection de BAC en donnant à la population canadienne l’occasion de participer à ce processus, tout en permettant à d’autres de découvrir la collection et d’y accéder. Tout le monde peut devenir utilisateur de Co-Lab. Il suffit de sélectionner un document numérisé faisant partie des défis proposés par BAC, ou encore de choisir n’importe quel élément à partir de l’outil Recherche dans la collection et de le rendre accessible pour des contributions. En 2019-2020, BAC a lancé un défi portant sur d’importants documents de la collection, afin de souligner le 100e anniversaire de la grève générale de Winnipeg. Parmi les autres défis proposés en 2019-2020, soulignons « Les gardiennes de phare, ces héroïnes côtières », « George Mully : fixer sur pellicule le quotidien des Autochtones » et « Journal de François-Hyacinthe Séguin ».

 

Photographie tirée du défi Co-Lab « George Mully : fixer sur pellicule le quotidien des Autochtones ». Véhicules stationnés devant le pensionnat autochtone Bishop Horden Hall, Moose Fort, île Moose Factory, Ontario (vers 1978-1988). Photo : George Mully. Source : Bibliothèque et Archives Canada/e011218224

 
 

Balados et blogues

BAC a diffusé plusieurs épisodes de sa série de balados Découvrez Bibliothèque et Archives Canada, dont trois ont été particulièrement prisés du public, à savoir « Les OVNIs à BAC : l’Incident de Falcon Lake », « Bill Miner, le dernier des bandits d’autrefois » et « Il s’appelait Tom Longboat, Cogwagee, Tout ». Parmi les autres activités dignes de mention figurent le recours à Spotify et YouTube pour la diffusion de balados, bien que la plateforme privilégiée demeure iTunes, où BAC continue de jouir d’une grande popularité.

BAC a publié plus de 100 billets sur son blogue, qui ont généré quelque 250 000 visites. Il y a eu une augmentation importante du contenu autochtone soulignant le travail lié aux initiatives autochtones actuellement menées par BAC. Deux des billets de blogue les plus consultés ont été « Pas besoin de gants blancs », qui porte sur le NON-port de gants de protection par les bibliothécaires qui manipulent des livres rares, et « Hockey féminin : elle lance… et compte! ».

 

Photographie tirée du billet de blogue « Hockey féminin : elle lance… et compte! ». L’équipe féminine de hockey de l’Université Queen’s, Kingston (Ontario). G. E. Marrison, 1917. Source : Bibliothèque et Archives Canada/a127274

 
 

Médias sociaux

Les réseaux sociaux de BAC ont fait sensation à diverses reprises pendant l’année. Grâce à l’importance et à l’étendue de la collection de BAC, il a été possible de tirer parti des tendances et d’y attirer l’attention de manière originale. Le mème « OK Boomer » a bénéficié d’une large couverture médiatique sur le forum virtuel Reddit, tandis que « Smudge the Cat », évoquant les notions importantes de la manipulation des livres rares, a non seulement nourri une discussion de spécialistes, mais a aussi fait l’objet d’un billet sur le blogue Narcity. Des recettes tirées de livres de la collection de BAC ont repris vie grâce à la série « 12 jours de cuisine d’antan », mettant en vedette un style en vogue sur Internet, celui des vidéos sur la préparation des aliments. L’année 2019-2020 a également été marquée par des actions de sensibilisation. BAC a renforcé sa position de chef de file des médias sociaux parmi les institutions de mémoire, grâce à des initiatives comme les « foires aux mots-clics » (#HashtagPartEh). Au nombre des invités figuraient les Archives nationales des États-Unis, les Archives publiques de l’Ontario, les Archives provinciales de l’Alberta, le Musée des beaux-arts du Canada, Bibliothèque et Archives nationales du Québec et les Archives de Radio-Canada.

 

Le mème « OK Boomer » de BAC. Source : Bibliothèque et Archives Canada

 
 
 

Campagne promotionnelle des « 12 jours de cuisine d’antan » de BAC. Source : Bibliothèque et Archives Canada

 
 

Conseil consultatif jeunesse

En 2019-2020, BAC a fait de son Conseil consultatif jeunesse (CCJ) un organe permanent ayant pour mandat d’aider l’organisation à comprendre la manière dont les jeunes perçoivent le patrimoine documentaire du Canada et y accèdent, ainsi que les liens qu’ils créent avec celui-ci. Constitué de jeunes adultes de 19 à 25 ans établis dans la région de la capitale nationale, le CCJ donne l’occasion à ses membres de tisser des liens avec des acteurs de changement comme eux et d’avoir leur mot à dire sur la façon dont BAC mène ses activités. Cette année, il s’est penché sur la programmation publique et a examiné des sujets variés comme la visibilité et l’accessibilité de la collection de BAC, ainsi que sa présence sur les médias sociaux. Les membres du CCJ ont aidé BAC à concevoir l’aire d’orientation du nouvel édifice qu’il partagera avec la Bibliothèque publique d’Ottawa. Ils ont également fait preuve de créativité en réfléchissant à leur vision de l’avenir de BAC et ont élaboré des propositions en vue d’une série prochaine d’activités publiques s’adressant aux jeunes.

Membres du Conseil consultatif jeunesse en 2019-2020. Source : Bibliothèque et Archives Canada. Photo : Charles-Olivier Desforges-Rioux, BAC

Au-delà de 2020 : participation des employés aux incubateurs d’innovation

Le personnel de BAC se prépare collectivement aux possibilités qu’offrira l’institution dans l’avenir. Dans le cadre d’Au-delà de 2020, l’initiative du gouvernement du Canada pour renouveler la fonction publique, BAC a organisé les incubateurs d’innovation, une série de séances de réflexion offrant à l’ensemble des employés l’occasion de discuter des défis liés à leur travail. En juillet 2019 et en janvier 2020, les employés de BAC ayant participé à ces séances ont pu échanger sur la gestion de projets et l’expérience des utilisateurs, afin de stimuler le progrès et d’apporter des changements à leur façon de travailler. Au-delà de 2020 offre un cadre actuel, mettant l’accent sur les mentalités et les comportements, visant à rendre la population active du Canada plus agile, plus inclusive et mieux outillée. En atteignant cet objectif, le personnel de BAC pourra mieux naviguer dans un milieu de travail moderne où les méthodes numériques de travail et de prestation de services, une nouvelle conception du milieu de travail et la collaboration intergénérationnelle occupent une place de plus en plus grande.

Partenariats et collectivités
Tisser des liens solides avec des personnes, des collectivités et des établissements compatibles

Plus près des gens : Sommet 2019 sur la valeur des bibliothèques, des archives et des musées

Le 13 mai 2019, le Groupe de travail sur la Déclaration d’Ottawa, BAC, l’Association des musées canadiens et Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) ont accueilli les membres de la communauté des bibliothèques, des archives et des musées à un troisième sommet, intitulé Plus près des gens. Fort du succès des deux premiers sommets sur la valeur des bibliothèques, des archives et des musées tenus en 2016 et en 2018, le sommet de 2019 — tenu dans les locaux de BAnQ, à Montréal — a réuni des praticiens et des experts pour une journée de discussions sur l’avenir des institutions de mémoire, ainsi que sur les moyens de recourir à la technologie pour rejoindre leurs utilisateurs.

Au cours des trois sommets, les participants ont exploré l’état actuel de la recherche sur la valeur sociale et économique des institutions de mémoire. Ils ont aussi parlé de leur expérience de travail en commun afin de renforcer la collaboration au sein de ce secteur. À mesure que le changement de culture en faveur de la collaboration se poursuit, les bibliothèques, les archives et les musées s’imprègnent de plus en plus du principe selon lequel le tout est plus grand que la somme de ses parties.

Source: Bibliothèque et Archives Canada

 
 

Programme pour les collectivités du patrimoine documentaire

Préserver l’histoire et la mémoire continue de notre pays, faire revivre le passé, rendre les organismes patrimoniaux pertinents et accessibles pour les populations locales : voilà quelques grands principes du Programme pour les collectivités du patrimoine documentaire (PCPD), créé par BAC en 2015. En 2019-2020, le PCPD a permis de verser 1,5 million de dollars pour soutenir 52 projets menés par des services d’archives et des bibliothèques locales situées dans toutes les régions du Canada. L’allocation des fonds est plus que jamais diversifiée : par exemple, reconnaissant l’importance des langues officielles en situation minoritaire, le PCPD soutient diverses organisations œuvrant dans ce domaine, dont la Société historique de Saint-Boniface; par ailleurs, il renouvelle le financement accordé à l’organisme Canadian Lesbian and Gay Archives (maintenant The ArQuives) afin d’assurer la valorisation des archives de la communauté LGBTQ2+ au Canada. Enfin, bon nombre de projets financés par le PCPD portent sur le patrimoine des communautés multiculturelles, dont ceux soumis par l’Ogniwo Polish Museum Society Inc. et la Jewish Historical Society of Southern Alberta.

Partenariats universitaires

En 2019, BAC a signé de nouvelles ententes de collaboration avec l’Université de Sherbrooke et l’Université Memorial de Terre-Neuve. Il a également entrepris des projets d’apprentissage expérientiel dans deux universités partenaires, soit l’Université d’Ottawa et l’Université Carleton, où il a aussi organisé des visites et des ateliers destinés aux étudiants.

Des professionnels de BAC ont également travaillé avec des partenaires universitaires sur un certain nombre de projets, y compris un sondage de l’École de bibliothéconomie et des sciences de l’information de l’Université de Montréal sur le renouvellement de son programme de maîtrise, ainsi qu’une enquête réalisée par un groupe de chercheurs de la Faculté des sciences de l’information de l’Université de Toronto sur les répercussions émotionnelles du travail des archivistes. De plus, grâce à une entente renouvelée jusqu’en mars 2022, BAC poursuit sa collaboration fructueuse avec la Bibliothèque de l’Université Laval concernant l’utilisation du Répertoire de vedettes-matières. Enfin, l’institution continue d’organiser des événements avec certains partenaires, comme ce fut le cas pour le symposium sur l’héraldique tenu en octobre 2019 à l’Université d’Ottawa.

Susan E. Cleyle, bibliothécaire universitaire à l’Université Memorial de Terre-Neuve, et Leslie Weir, bibliothécaire et archiviste du Canada. Source : Bibliothèque et Archives Canada. Photo : Pascale Robichaud, BAC

 
 

Fondation de Bibliothèque et Archives Canada

Lors d’une cérémonie le 2 avril 2019, BAC a souligné le lancement de la Fondation de Bibliothèque et Archives Canada. Vers la fin de l’année, le 18 décembre 2019, la Fondation a annoncé qu’Air Canada serait le partenaire fondateur des prix Bibliothèque et Archives Canada récemment créés. La Fondation de Bibliothèque et Archives Canada a été mise sur pied par un groupe de personnes passionnées dans le but d’aider BAC à rendre sa vaste collection plus accessible aux Canadiens et à la partager avec les gens de partout dans le monde qui souhaitent mieux connaître le patrimoine de notre pays. Présidée par Jacques J. M. Shore, partenaire de Gowling WLG à Ottawa, la Fondation se consacrera également à la collecte de fonds destinée à soutenir les initiatives et les partenariats visant à accroître et à préserver la collection de BAC.

Prix Bibliothèque et Archives Canada

Coprésentés par la Fondation de Bibliothèque et Archives Canada et BAC, les prix Bibliothèque et Archives Canada ont été créés pour reconnaître la contribution exceptionnelle de personnes qui ont consacré leur vie à la création et à la promotion du patrimoine littéraire et historique du pays. Les lauréats des prix Bibliothèque et Archives Canada de 2020 sont Margaret Atwood, poète, romancière, critique littéraire et essayiste; Roch Carrier, romancier et auteur; Charlotte Gray, historienne, auteure et biographe; Serge Joyal, sénateur retraité, collectionneur d’art et philanthrope; et Terry O’Reilly, producteur d’émissions et personnalité de la radio. Les lauréats de 2020 recevront leur prix lors d'un événement qui se tiendra en 2021.

Nous sommes ravis d’accueillir Air Canada à titre de partenaire de la Fondation pour appuyer les prix Bibliothèque et Archives Canada. Ce sera un grand plaisir de travailler avec Air Canada pour rendre plus accessibles au public les documents historiques de BAC.

Leslie Weir, bibliothécaire et archiviste du Canada

Félicitations à tous les lauréats des prix Bibliothèque et Archives Canada de 2020. La Fondation est fière de participer à cette noble initiative. BAC abrite les trésors historiques et culturels du Canada; cette vaste collection nationale est un magnifique hommage à notre passé et un socle de connaissances sur lequel nous pouvons bâtir notre avenir. En plus d’aider BAC à remplir sa mission, la Fondation a pour objectif d’accroître la visibilité de l’institution et de la positionner comme une force créatrice dans notre milieu culturel.

Jacques J. M. Shore, président de la Fondation de BAC

Air Canada est très fière d’être partenaire fondateur des tout nouveaux prix Bibliothèque et Archives Canada, qui soulignent l’apport de personnes exceptionnelles qui ont contribué au patrimoine culturel et littéraire du Canada, et saisit cette magnifique occasion de célébrer le travail de BAC, sa vaste collection et ces personnes qui font la promotion des trésors culturels et historiques du Canada. Toutes nos félicitations aux lauréats des tout premiers prix Bibliothèque et Archives Canada.

Ferio Pugliese, premier vice-président, Relations gouvernementales et Air Canada Express, Air Canada
 

Air Canada atterrit au Centre de préservation de BAC à Gatineau, le 4 novembre 2019. Debout : Jacques Shore, Sylvain Bélanger et Ferio Pugliese, vice-président d’Air Canada. Assis : Calin Rovinescu, président et chef de la direction d’Air Canada, et Leslie Weir, bibliothécaire et archiviste du Canada. Source : Bibliothèque et Archives Canada. Photo : Carla Kluck, BAC

 
 

Club de lecture d’été TD

En 2019, le Club de lecture d’été TD proposait aux enfants d’explorer le thème « C’est ta nature ». Le Club a lancé sa saison en grand lors des journées « À vos marques, prêts, lisez! » tenues dans trois bibliothèques canadiennes : à Warwick (Québec), à Lethbridge (Alberta) et sur le territoire de la Première Nation crie de Montreal Lake (Saskatchewan). Les illustrations de Clayton Hanmer ont égayé les carnets, les autocollants et le site Web du Club, nourrissant l’imaginaire des jeunes lecteurs. Pour leur plus grand plaisir, l’auteure Jo Rioux a également créé une bande dessinée publiée en ligne. Autres nouveautés en 2019 : le lancement d’un site Instagram, ainsi que l’ajout de plusieurs activités liées aux sciences, à la technologie, à l’ingénierie, aux arts et aux mathématiques (approche pédagogique STIAM) dans le carnet destiné aux écoliers. Au total, quelque 330 000 enfants se sont inscrits au Club dans plus de 2 000 bibliothèques situées partout au Canada.

Les Amis de BAC

Les Amis de BAC ont continué d'appuyer BAC en organisant des événements et en soutenant les acquisitions au moyen des ventes de leur librairie, Le Recoin, où dix bénévoles dévoués ont contribué à amasser plus de 3 000 dollars au cours de l’année. Les Amis ont financé l’acquisition d’une édition rare du livre The Adventures of a Field Mouse; Or, The History of Little Downy, attribué à Susanna Strickland, mais en réalité écrit par sa sœur Catharine Parr Traill. À l’heure actuelle, cette édition variante de 1850 est le seul exemplaire connu dans une bibliothèque nord-américaine. Les Amis de BAC ont également soutenu l’acquisition d’une collection de 12 documents liés à l’humoriste canadien Stephen Leacock, incluant un exemplaire de la première édition américaine du livre le plus connu de l’auteur, Sunshine Sketches of a Little Town, encore protégé par sa jaquette, phénomène extrêmement rare. Les Amis ont franchi une étape importante dans leur projet bibliographique amorcé en 2016 afin d’accroître l’accès à la base de données de BAC sur le Corps expéditionnaire canadien et d’en améliorer la fonction de recherche. Les bénévoles des Amis ont repéré les informations clés des dossiers de service de la Première Guerre mondiale pour 101 336 des 622 290 dossiers numérisés.

 

Exemplaire de la première édition américaine de Sunshine Sketches of a Little Town de Stephen Leacock. Source : Bibliothèque et Archives Canada/OCLC 8991692. Photo : Tom Thompson, BAC

 

Édition rare de The Adventures of a Field Mouse; Or, The History of Little Downy de Catharine Parr Traill (œuvre attribuée par erreur à sa sœur Susanna Strickland). Source : Bibliothèque et Archives Canada/OCLC 63076639. Photo : David Ewens

 
 

Un grand don au palmarès

L’année dernière, BAC a reçu un don de plus de 1 000 volumes du magazine Billboard, couvrant les années 1970 à 1995. Ce don a permis de combler un grand vide dans la collection de magazines de l’industrie de la musique de BAC, qui détient maintenant la plupart des numéros de 1958 à 2013, y compris de nombreux numéros spéciaux, suppléments et publications associées, comme Billboard International Buyer’s Guide, Billboard International Tape Directory, Billboard Music Week et Billboard Book of Top 40 Hits.

La collection
Acquisition, préservation et numérisation

Le Numéri-Lab : maintenant à Vancouver et à Winnipeg

Étant donné l’enthousiasme qu’a suscité le lancement du Numéri-Lab à Ottawa, en 2017, BAC a décidé de proposer le même service dans ses centres régionaux de Vancouver et de Winnipeg. Le Numéri-Lab permet aux clients d’utiliser sur place des numériseurs, des ordinateurs et des outils très performants pour numériser et contextualiser des pièces de la collection de BAC qu’ils choisissent eux-mêmes. À la suite de leur intervention sur les documents, BAC crée des copies Web du matériel afin que tous puissent y avoir accès. Rappelons que les fonds documentaires de BAC qui se trouvent à Vancouver et à Winnipeg sont de précieuses ressources pour les chercheurs locaux. Par exemple, des clients de Vancouver peuvent accéder aux documents de Relations Couronne-Autochtones et Affaires du Nord Canada (RCAANC) et de Services aux Autochtones Canada (SAC) pour la Colombie-Britannique et le Yukon, y compris aux documents visant les ressources naturelles, les terres autochtones et le développement économique. Le bureau de BAC à Winnipeg détient aussi des documents de RCAANC et de SAC pour le Manitoba et le nord-ouest de l’Ontario, ainsi que d’autres collections d’intérêt, comme des documents liés aux chemins de fer, à la mise en valeur de terres, à l’agriculture, aux parcs nationaux, aux habitats d’espèces sauvages et aux stations météorologiques de l’Arctique.

 

Carte montrant des territoires de piégeage dans le district de Stikine en Colombie-Britannique, au nord du mont Level. Source : Bibliothèque et Archives Canada/e999923535-u (page 4)

 
 

Conservation, restauration et préservation

  • Préparatifs en vue du déménagement à la nouvelle installation de préservation
    Au cours de la dernière année, BAC a beaucoup travaillé pour préparer la collection en vue de son déménagement, depuis quatre installations d’entreposage vers le nouvel édifice de préservation qui doit ouvrir ses portes à Gatineau en 2022. Dans un souci d’optimisation du futur édifice, BAC a mis en place un projet quinquennal de préservation et de gestion de la collection. Ce projet permettra d’attribuer, à l’intérieur de la future installation, un nouvel emplacement physique à des pièces de sa collection qui correspondent à plus de 1,3 million de contenants. Le déménagement se fera de façon sécuritaire et il sera possible de localiser chaque document en tout temps aux fins de récupération. Il reste encore deux ans avant l’ouverture de la nouvelle installation de préservation, mais 40 % de la collection est déjà prête pour le grand déménagement!
  • Examen des microfilms
    En 2019-2020, BAC a achevé la phase 1 de la toute première étude visant à améliorer ses connaissances sur la façon dont la collection de microfilms est actuellement entreposée, préservée et rendue accessible. Il s’agit, entre autres, d’un examen de la collection de microfilms archivistiques du Centre de préservation de BAC à Gatineau et d’un examen de la collection de publications microfilmées. Dans chaque cas, on a déterminé les conditions d’entreposage optimales des microfilms et évalué l’état de conservation du matériel afin de choisir le meilleur environnement physique possible pour les préserver.
  • Projet sur l’utilisation et l’occupation des terres inuites

    Le projet Inuit Land Use and Occupancy (utilisation et occupation des terres inuites) comprend à la fois des efforts de conservation et de numérisation. Il comprend une volumineuse et importante collection de cartes roulées et de calques (dont beaucoup en mauvais état) concernant l’occupation passée des terres par les Inuits, ainsi que leurs territoires de chasse, de piégeage et de pêche dans les Territoires du Nord-Ouest et le nord-est du Yukon.

    Les restaurateurs de BAC ont dû faire quelques interventions sur les cartes et calques endommagés afin que toute l’information soit présente sur les copies numérisées. Les cartes sont assez grandes, et beaucoup ont été créées à partir de plusieurs petites cartes de régions, superposées et retenues ensemble avec du ruban adhésif. Avec le temps, ce ruban adhésif a rétréci, si bien que bon nombre des cartes sont devenues de tristes assemblages déchirés et froissés, et que certaines informations sont devenues obscures. Sur les cartes et les calques, beaucoup de notes écrites à la main traversent des bandes de ruban adhésif; il fallait donc conserver ces bandes sur les documents. Le reste du ruban adhésif a été enlevé afin que les restaurateurs puissent défroisser le papier gondolé, réparer les parties déchirées et faire le rapiéçage nécessaire. C’est ainsi que les cartes ont pu être manipulées sans que l’on craigne de les endommager, et que toute l’information est devenue visible lors de la numérisation.

     
     
     

    Du matériel du projet Inuit Land Use and Occupancy avant la numérisation. Photos : Laboratoires de conservation de BAC

  •  
  • Collaboration, conservation et œuvre composite classique

    Cette année, la superbe photographie composite du Club de crosse de Montréal [Montreal Lacrosse Club], datant de 1886 et attribuée à Summerhayes & Walford, a été soumise à des traitements de restauration et de conservation ayant nécessité une collaboration entre les équipes de trois laboratoires de BAC (peintures, œuvres photographiques, épreuves et dessins). La somme de travail requise était phénoménale, car il fallait procéder à la fois à un examen minutieux et à des traitements de conservation et de stabilisation. Cet artefact avait été négligé pendant des années. À son arrivée aux laboratoires de conservation, il était en mauvais état et risquait de s’abîmer encore davantage : il présentait d’importantes déformations, de nombreuses déchirures et perforations, et des morceaux étaient manquants; en outre, de grandes parties étaient soulevées et une partie des images était manquante. L’équipe du laboratoire s’occupant de la conservation des peintures a fait les traitements nécessaires sur les parties peintes à l’huile, retiré le canevas et sorti l’œuvre du cadre. Les spécialistes du laboratoire chargé des images photographiques se sont concentrés sur les photos à l’albumine, alors que les experts du laboratoire s’occupant des épreuves et des dessins ont concentré leur énergie sur le support papier et les parties de l’artefact où la peinture était à base d’eau. Bien que chaque équipe se soit concentrée sur un aspect précis, le traitement de cette pièce composite a nécessité des discussions suivies et bon nombre de mises au point au sujet des interventions projetées et de l’effet des traitements. Ce travail représente donc un exemple exceptionnel de collaboration entre les experts de différentes disciplines travaillant à BAC.

     

    Club de crosse de Montréal, photographie composite de Summerhayes & Walford, 1886. À gauche : avant le traitement; à droite : après le traitement. Source : Bibliothèque et Archives Canada/fonds du Club sportif MAA de Montréal/e008299991

     
     

Faits saillants de la numérisation

En 2019-2020, BAC a donné son appui à la numérisation des éléments suivants :

  • dossiers en instance, comme la purge LGBTQ
  • Association canadienne de recherche et de cartographie, pour les journaux de guerre de la Deuxième Guerre mondiale
  • initiative autochtone de BAC, Nous sommes là : Voici nos histoires
  • collections de référence de BAC, comme les index, les instruments de recherche et les collections de microfilms, pour permettre un meilleur accès à tous ces documents et à tous ces instruments de recherche en format numérique en vue du déménagement à la nouvelle installation partagée BAC-BPO, à la fin de 2024

Lancement de l’outil Recherche dans la collection

En juillet 2019, BAC a ajouté à son site Web le nouvel outil Recherche dans la collection, grâce auquel les utilisateurs peuvent chercher divers éléments plus facilement et efficacement en un seul endroit. BAC y ajoute de façon continue des bases de données ainsi que de nouvelles fonctions; par exemple, il est maintenant possible de filtrer les résultats. Dans l’avenir, l’outil Recherche dans la collection permettra d’accéder facilement aux résultats de recherches déjà réalisées dans plus de 100 bases de données indépendantes se trouvant actuellement sur le site Web de BAC.

Voici des exemples de bases de données récemment ajoutées :

  • recensement de 1921
  • Aurora, le nouveau catalogue d’accès aux fonds documentaires publiés de BAC
  • Réfugiés loyalistes de race noire, 1782-1807 — Port Roseway Associates
  • Police à cheval du Nord-Ouest (PCN-O) — Dossiers du personnel, 1873-1904
  • dossiers du personnel de la Première Guerre mondiale
  • dossiers de service de la Marine royale du Canada, 1910-1941 — Feuilles de grand livre
  • dossiers de service de la Deuxième Guerre mondiale — Victimes de guerre, 1939-1947

Acquisitions dignes de mention

  • Fonds Robert W. Jackson

    Ce fonds consiste en 10 mètres de dossiers archivistiques sur les activités du Dr Robert Jackson, connu comme l’un des créateurs et premiers promoteurs des sports en fauteuil roulant et des sports pour les personnes handicapées, tant au Canada qu’ailleurs dans le monde. Le fonds documente également ses réalisations relatives à l’arthroscopie, une technologie qu’il a instaurée en Occident en 1965 et pour laquelle il a acquis une renommée internationale.

  • Collection Ned Sparks et famille
    Cette collection d’environ 200 archives écrites et photographies documente la carrière et l’histoire familiale du comédien avant-gardiste canadien Ned Sparks, qui brilla tant au cinéma qu’au théâtre. Les documents d’archives concernant des acteurs de cinéma canadiens de l’âge d’or du cinéma (1900-1940) sont sous-représentés et rares à BAC. Ned Sparks faisait partie du groupe d’acteurs canadiens qui ont fait sensation durant l’époque glorieuse du cinéma à Hollywood. Ce matériel renferme une mine d’informations sur la carrière de ce grand comédien.
     

    Photographie de Ned Sparks pour la promotion du film The Star Maker, 1939. Source : Bibliothèque et Archives Canada/collection Ned Sparks et famille/MIKAN 5182564

     
     
  • Fonds Gabor Szilasi

    Cette solide contribution du photographe documentaire canadien de renommée internationale Gabor Szilasi consiste en des photographies documentaires prises sur une période de 60 ans et reflète l’importance et l’influence extraordinaires de ce grand artiste au Canada. Ce fonds comprend plus de 80 000 négatifs de formats variés qui couvrent la période de 1954 à 2016, soit l’entièreté de la carrière de l’artiste. Il comprend également une sélection d’épreuves photographiques liées à quelques-unes de ses premières réalisations hongroises, ainsi qu’à un éventail de projets menés au fil des ans. Il s’agit entre autres de portraits de familles et d’amis de la communauté artistique de Montréal, de photos du Québec rural, ainsi que d’autoportraits.

     

    Un cinéparc à Alma (Québec), 1976. Source : Bibliothèque et Archives Canada/fonds Gabor Szilasi/e011308963

     
     
  • Dépôt légal

    En vertu de la Loi sur la Bibliothèque et les Archives du Canada, les éditeurs et les réalisateurs canadiens doivent envoyer leur matériel à BAC au moyen du programme de dépôt légal. En y participant, ils contribuent à bâtir la collection nationale.

    Voici quelques exemples de publications reçues en dépôt légal :

    • Borrows, John. Law’s Indigenous Ethics. Toronto, University of Toronto Press, 2019 (OCLC 1065975471). Dans cette publication, on se penche sur la façon dont le droit autochtone peut aider à faire la lumière sur les approches juridiques du Canada en ce qui concerne les traités, les titres ancestraux, la formation des juges et les conséquences persistantes des pensionnats.
    • Dean, Ambert, Jennifer L. Johnson et Susanne Luhmann. Feminist Praxis Revisited: Critical Reflections on University-Community Engagement. Waterloo, Ontario, Wilfrid Laurier University Press, 2019 (OCLC 1055274552). Cet ouvrage est centré sur l’activisme féministe et le changement social dans les établissements d’études postsecondaires. On y examine l’équilibre entre le besoin d’enseigner le changement social comme élément central d’un cours en salle de classe, et celui d’adapter ses efforts en fonction des pressions accrues pour mettre en place des pratiques d’engagement communautaire et répondre aux besoins d’un marché du travail nécessitant une plus grande employabilité des étudiants.
    • Krasowski, Sheldon. No Surrender: The Land Remains Indigenous. Regina, Saskatchewan, University of Regina Press, 2019 (OCLC 1045470220). Dans cette publication, il est question de la façon dont le gouvernement du Canada a géré les négociations qui ont eu lieu avec les Autochtones des grandes plaines de 1869 à 1877 ayant débouché sur les traités nos 1 à 10. On soutient que le gouvernement aurait délibérément tenté de tromper les Autochtones sur des questions comme la gouvernance et le partage des ressources.
    • Stanton, Danielle. Nous sommes Télé-Québécois. Montréal, les Éditions La Presse, 2018 (OCLC 1062949173). Cette publication porte sur l’histoire de la télévision publique au Québec. Une série d’anecdotes et de souvenirs racontés par des personnalités et des téléspectateurs sont présentés dans cet hommage à Télé-Québec, véritable institution culturelle et éducative.

Initiatives autochtones
Engagement à comprendre le patrimoine autochtone, à le préserver et à le rendre accessible

Plan d’action pour le patrimoine autochtone

Guidé par les appels à l’action de la Commission de vérité et réconciliation du Canada, BAC a donné le coup d’envoi à son Plan d’action pour le patrimoine autochtone en avril 2019. Ce plan d’action contient 28 mesures permettant à BAC de reconnaître les droits autochtones et d’accroître l’accès à sa collection. Il a été élaboré en consultation avec les membres du Cercle consultatif autochtone, qui formule des conseils et des directives pour BAC.

Au nombre de ces mesures, il y a eu le versement de fonds à des organisations dirigées par des Autochtones pour leur permettre de mener des projets archivistiques et bibliothéconomiques liés au patrimoine et aux histoires des Autochtones; l’élaboration de programmes à l’intention de jeunes Autochtones désireux de faire carrière dans les archives, les bibliothèques, les musées, l’histoire, l’archéologique, la gestion de l’information ou la fonction publique; la réalisation d’activités de sensibilisation et d’apprentissage fondées sur les distinctions, destinées aux employés de BAC, et traitant des histoires des Premières Nations, des Inuits et de la Nation métisse, des relations interculturelles, de la réconciliation et des droits autochtones. Par exemple, BAC a mis au point un programme d’apprentissage et de sensibilisation concernant les Autochtones à l’intention des employés et les a sensibilisés en organisant huit exercices de la couverture de KAIROS. Il s’agit d’ateliers pratiques élaborés en collaboration avec des Aînés, des gardiens du savoir et des éducateurs autochtones qui visent à faire mieux comprendre l’histoire commune des Autochtones et des non-Autochtones. BAC a aussi créé le Forum sur les questions autochtones grâce auquel les employés échangent de l’information et des connaissances sur les histoires des Premières Nations, des Inuits et de la Nation métisse, les relations interculturelles, la réconciliation et les droits autochtones.

BAC s’est aussi attaché à adapter la terminologie servant à décrire ses collections liées aux Premières Nations, aux Inuits et à la Nation métisse en vue d’augmenter l’accès aux documents dans une perspective de respect et de sensibilité aux réalités culturelles autochtones. BAC travaille également de concert avec des institutions dirigées par des Autochtones pour donner un meilleur accès au patrimoine documentaire qui revêt une importance particulière pour elles. BAC a ainsi conclu de nouveaux partenariats et accords de collaboration avec des collectivités de Premières Nations, d’Inuits et de la Nation métisse, avec des services d’archives, des bibliothèques et des musées, de même que des universités et d’autres établissements d’enseignement. À cet égard, BAC s’est doté de Procédures sur la rédaction de titres de documents d’archives adaptés aux réalités culturelles afin d’éliminer les termes offensants contenus dans les descriptions de sa collection. Il s’est aussi efforcé d’accroître la participation des Autochtones au Club de lecture d’été TD. En 2019, le Club de lecture a lancé officiellement son programme au sein de la Nation crie de Montreal Lake, en Saskatchewan. BAC a aussi pris part à la rencontre printanière des bibliothèques autochtones des Premières Nations, organisée par les Services des bibliothèques de l’Ontario Nord, en 2019.

Financement annoncé dans le cadre d’Écoutez pour entendre nos voix

Dans la foulée des efforts de réconciliation déployés par le gouvernement du Canada, BAC aide les collectivités autochtones à préserver leur patrimoine audio et vidéo et à le mettre à la disposition des générations futures. Le 6 janvier 2020, il a annoncé qu’il verserait 2,3 millions de dollars par l’entremise de l’initiative Écoutez pour entendre nos voix pour financer 31 projets menés par des organisations de Premières Nations, d’Inuits et de la Nation métisse afin de préserver les enregistrements documentant leurs langues et leurs cultures. Cette contribution de BAC permettra aux organisations autochtones de numériser leurs enregistrements existants et d’acquérir les compétences, les connaissances et les ressources dont elles ont besoin pour s’attaquer à cette tâche au sein de leurs collectivités.

Voici certaines des organisations subventionnées par l’entremise de l’initiative Écoutez pour entendre nos voix :

  • Aboriginal Multi-Media Society of Alberta
  • Council of Yukon First Nations, Yukon Native Language Centre
  • First Nations University of Canada
  • Inuit Broadcasting Corporation
  • Institut Louis-Riel

Alors que nous poursuivons notre collaboration avec des partenaires autochtones pour faire avancer la réconciliation, des mesures comme celle-ci illustrent bien que notre gouvernement a à cœur d’appuyer les communautés autochtones dans leurs efforts visant à préserver les cultures et les langues des Premières Nations, des Inuits et des Métis pour les générations futures.

L’honorable Steven Guilbeault, ministre du Patrimoine canadien

Nous sommes là : Voici nos histoires

Photographie numérisée dans le cadre de l’initiative Nous sommes là : Voici nos histoires. Charlie Fortescue, fils de Joseph Fortescue et de Sarah Jane Mason, né à York Factory en 1876. Source : Bibliothèque et Archives Canada/e011313020

Les fonds documentaires de BAC renferment du contenu lié aux Premières Nations, aux Inuits et à la Nation métisse, acquis lors du transfert de documents gouvernementaux, d’archives privées et d’œuvres publiées. Une fois le contenu numérisé et décrit par BAC, l’initiative Nous sommes là : Voici nos histoires le mettra à la disposition du public par l’entremise du site Web de BAC (outil Recherche dans la collection), des médias sociaux (dont Facebook, Twitter, Flickr, les blogues et les balados) et d’autres outils en ligne, y compris les instruments de recherche et les guides thématiques. Au 31 mars 2020, cette initiative avait permis la numérisation de plus de 573 855 images, documents et cartes de la collection de BAC, dont les suivants :

  • certificats des Métis et documents connexes du ministère de l’Intérieur
  • photos de la Commission royale sur les peuples autochtones datant des années 1990
  • titres de propriété
  • collection de documents et d’œuvres graphiques du Conseil canadien des arts esquimaux
  • cartes (dont celle intitulée « Indian Land Sales Map » montrant les terres de réserve au Canada) et plans d’établissement montrant les lots riverains des Métis du centre du Canada
  • publications dans de nombreuses langues autochtones (ojibwé, dakota, cri, déné, algonquin, mi’kmaq, abénakis, pied-noir et inuktitut)
 

Photographie numérisée dans le cadre de l’initiative Nous sommes là : Voici nos histoires. Innus en déplacement à Emish (Voisey’s Bay), Labrador, vers 1925-1940. Photo : Judy-Pauline Hunter White. Source : Bibliothèque et Archives Canada/e0111305800

Photographie numérisée dans le cadre de l’initiative Nous sommes là : Voici nos histoires. Jeune inuite portant des lunettes de soleil jaunes, lieu inconnu, vers 1978-1988. Photo : George Mully. Source : Bibliothèque et Archives Canada/e011218259

 

Collections du patrimoine autochtone

Dix-huit billets de blogue ont été publiés par BAC sur des ressources concernant le patrimoine des Premières Nations, des Inuits et de la Nation métisse; 11 de ces billets ont été rédigés par le personnel autochtone. En 2019, BAC a également publié quatre albums Flickr portant sur des contenus autochtones (Judith Pauline White, Pipes, George Mully, Tom Longboat). Un balado sur Tom Longboat a aussi été mis en ligne. Deux défis de production participative Co-Lab ont été lancés en 2019 à partir de documents relatifs aux Premières Nations, aux Inuits et à la Nation métisse.

Correspondance sur les anciens combattants autochtones à leur retour de la Première Guerre mondiale

En 2019-2020, BAC a organisé un défi Co-Lab à partir des dossiers mettant en lumière des anciens combattants des Premières Nations à leur retour de la Première Guerre mondiale, pour souligner la Journée nationale des anciens combattants autochtones. Ces dossiers se distinguent des autres dossiers militaires détenus à BAC, car ils contiennent des documents personnels détaillés sur les soldats de retour au pays et leurs familles, ainsi que de l’information de nature administrative, notamment des numéros matricules. Ces dossiers renferment aussi des photos de quelques soldats ainsi que de l’information sur les groupes de femmes de Premières Nations qui ont appuyé l’effort de guerre. Créés en 1918 et en 1919, ces documents uniques témoignent des expériences vécues par certaines Premières Nations pendant la guerre et de la manière dont les collectivités ont appris à vivre avec l’absence des soldats.

L’intégration du savoir et des points de vue des Autochtones grâce à Co-Lab permettra aux éventuels chercheurs de trouver facilement cette information historique et de bien la comprendre.

 

Photographie tirée du défi Co-Lab « Correspondance sur les anciens combattants autochtones à leur retour de la Première Guerre mondiale ». Soldats autochtones de l’Ontario identifiés comme étant, de gauche à droite, le soldat David Lands (Eagle Lake), le soldat Phillip Pelly (Grassy Narrows) et le soldat William Semia (Cat Lake). Source : Bibliothèque et Archives Canada/e011395910-0008_s1

 
 

Sélection du projet Un visage, un nom pour représenter le Canada à un sommet mondial

À titre de coprésident du Partenariat pour un gouvernement ouvert, le gouvernement du Canada a organisé le 6e Sommet mondial du Partenariat, qui s’est déroulé du 29 au 31 mai 2019 à Ottawa. Il a fait de la participation et de l’inclusion ses deux priorités pour le Sommet. C’est avec fierté que BAC a appris que son projet Un visage, un nom, avait été sélectionné pour y représenter le Canada, comme moyen de démontrer l’engagement du gouvernement à l’égard des priorités du Sommet. Plus de 2 000 champions du gouvernement ouvert provenant de dizaines de pays étaient présents pour mettre leur savoir en commun et trouver des solutions qui favorisent l’émergence de gouvernements ouverts et transparents à l’échelle de la planète.

Grâce au projet Un visage, un nom, les Autochtones peuvent entreprendre l’identification de photos d’Autochtones dans la collection de BAC. Depuis 2002, quelque 10 000 images ont été numérisées et des milliers de personnes, d’activités et de lieux des Inuits, des Premières Nations et de la Nation métisse ont été identifiés.

Photographie tirée du projet Un visage, un nom. Silas Kangegana, Kidluit Bay, Inuvik, Territoires du Nord-Ouest. Rosemary Gilliat Eaton, juillet 1956. Source : Bibliothèque et Archives Canada/e010975322

Photographie tirée du projet Un visage, un nom. Groupe d’élèves et personnel scolaire à l’école de Coppermine (campement), Kugluktuk, Nunavut, 1958. Source : Bibliothèque et Archives Canada/e004923640

 

Rencontre d’écrivains autochtones

Le 12 juin 2019, à l’occasion du Mois national de l’histoire autochtone, BAC a accueilli la Rencontre d’écrivains autochtones. Animée par Jaime Morse, fondateur de l’organisme Indigenous Walks, la rencontre a débuté par une prière offerte par l’aîné Albert Dumont, enseignant des valeurs traditionnelles algonquines. La rencontre a été ponctuée de discussions animées avec les écrivains autochtones de renom Colleen Cardinal, Suzanne Methot et Kateri Akiwenzie-Damm. Depuis 2017, c’est la cinquième fois que BAC organise cette rencontre en collaboration avec le gouvernement du Canada, le Festival international des auteurs d’Ottawa et la Bibliothèque publique d’Ottawa, dans le cadre de la campagne continue #LecturesAutochtones. Cette campagne favorise la réconciliation des peuples autochtones et des peuples non autochtones par la découverte et l’exploration de la littérature autochtone.

Au revoir, M. Berthiaume

L’année dernière, alors que BAC célébrait son 15e anniversaire, nous avons souligné le départ de M. Guy Berthiaume, qui a exercé les fonctions de bibliothécaire et archiviste du Canada du 23 juin 2014 au 29 août 2019.

Durant ses cinq années en poste, M. Berthiaume a piloté d’impressionnants dossiers couronnés de succès qui continueront à rayonner au cours des prochaines années. En effet, des projets novateurs d’importance, comme l’installation partagée de BAC et de la Bibliothèque publique d’Ottawa ainsi que le nouveau centre de préservation à Gatineau, ont été lancés récemment et sont en bonne voie de réalisation. D’autres projets, comme la Stratégie de numérisation du patrimoine documentaire, le Programme pour les collectivités du patrimoine documentaire et les trois sommets sur la valeur des bibliothèques, des archives et des musées, sont profondément ancrés dans l’histoire et l’identité de BAC. Sous la direction de M. Berthiaume, BAC a adhéré à la révolution numérique et à la culture de participation citoyenne en mobilisant usagers, employés, intervenants et partenaires des quatre coins du pays afin de développer l’outil de production participative Co-Lab ainsi que les services de numérisation publics comme le Numéri-Lab à Ottawa, à Winnipeg et à Vancouver. BAC a également considérablement accru sa présence sur les médias sociaux et a réalisé le plus grand projet de numérisation de son histoire — tous les dossiers des 622 290 membres du personnel du Corps expéditionnaire canadien se trouvent maintenant dans une base de données interrogeable. Un système de gestion de bibliothèque à la fine pointe de la technologie a aussi été mis en œuvre afin d’héberger Voilà, le nouveau catalogue collectif national, et Aurora, le nouveau catalogue de la bibliothèque de BAC. Sous la direction de M. Berthiaume, BAC a consenti des investissements historiques à la réconciliation et, en collaboration avec un cercle consultatif regroupant des Aînés et des dirigeants autochtones, il a lancé d’importantes initiatives pour aider les collectivités autochtones à préserver, à revitaliser et à promouvoir leurs langues et leurs cultures.

Durant le mandat de M. Berthiaume, BAC s’est doté d’une vision pour l’avenir qui reflète les perspectives collectives des membres de la communauté du patrimoine documentaire et qui est repose sur les besoins des usagers, les réalités de l’institution et son histoire. Alors que nous célébrons les réalisations de BAC sous la direction de M. Berthiaume, maintenant bibliothécaire et archiviste du Canada émérite, nous nous engageons à assumer notre rôle en tant que mémoire permanente du patrimoine documentaire du Canada pour les générations présentes et futures.

 

Guy Berthiaume, bibliothécaire et archiviste du Canada émérite. Source : Bibliothèque et Archives Canada. Photo : David Knox, BAC

 
 

L’année 2019-2020 en chiffres

  • 4 322 323 visites du site Web
  • 5 000 000 pages de documents gouvernementaux rendues accessibles au public au moyen de l’examen en bloc
  • 22 740 questions auxquelles les services de référence ont répondu
  • 2 169 questions auxquelles les points de service régionaux ont répondu
  • 3 411 697 images numérisées
  • 87 766 publications recueillies en vertu du dépôt légal
  • 164 nouvelles acquisitions d’archives privées
  • 71 pièces prêtées à des musées
  • 103 visites guidées du Centre de préservation de BAC
  • 7 505 abonnés Instagram
  • 69 164 abonnés Facebook
  • 69 616 abonnés Twitter
  • 7 579 abonnés YouTube
  • Blogue de BAC : 109 billets; 244 955 consultations
  • Flickr : 29 albums; 1 980 297 consultations
  • Balados : 9 émissions; 84 583 auditeurs
  • 52 projets nouveaux et pluriannuels financés par le Programme pour les collectivités du patrimoine documentaire

Dépenses en 2019-2020

Version textuelle

Dépenses prévues en 2019-2020

  • Accès (23 %)
  • Gestion des immeubles à vocation particulière (16 %)
  • Services internes (16 %)
  • Acquisition et traitement du patrimoine publié (9 %)
  • Préservation (9 %)
  • Gestion de l’information et des technologies (9 %)
  • Acquisition et traitement de documents gouvernementaux (7 %)
  • Acquisition et traitement d’archives privées (7 %)
  • Communications (4 %)

Équipe de direction de BAC

(à jour au 31 mars 2020)

L’équipe de direction de BAC. De gauche à droite : Anick Ouellette, sous-ministre adjointe, Services organisationnels et dirigeante principale des finances; Jill Scott, chef de cabinet; Renee Harden, directrice générale, Communications; Leslie Weir, bibliothécaire et archiviste du Canada; Linda Savoie, secrétaire générale; Normand Charbonneau, bibliothécaire et archiviste du Canada adjoint (absente : Karolyn Savard, avocate générale). Photo : Bibliothèque et Archives Canada

Présidente
Leslie WeirBibliothécaire et archiviste du Canada
Membres
Sylvain BélangerDirecteur général, Opérations numériques et préservation
Dominique BouvierDirecteur général et DPI intérimaire, Innovation et dirigeant principal de l'information
Peter BruceConseiller spécial, Innovation et dirigeant principal de l'information
Alison BullockDirectrice, Acquisition
Normand CharbonneauSous-ministre adjoint et bibliothécaire et archiviste du Canada adjoint
Monica FuijkschotDirectrice générale, Patrimoine publié
Scott HamiltonDirecteur général, Biens immobiliers
Renee HardenDirectrice générale, Communications
Cécile LemaireDirectrice, Communications numériques et organisationnelles
Robert McIntoshDirecteur général, Archives
Anick OuelletteSous-ministre adjointe, Services organisationnels et dirigeante principale des finances
Karine ParéDirectrice générale, Services financiers et Approvisionnement
Dara PriceDirectrice, Renouvellement du système d’information archivistique
Sandy RamosDirectrice, Archives gouvernementales
Pascale RobichaudDirectrice, Recherche et politiques stratégiques
Linda SavoieSecrétaire générale
Jill ScottChef de cabinet, Cabinet de la bibliothécaire et archiviste du Canada
Johanna SmithDirectrice générale, Services au public
Boris StipernitzDirecteur, Gouvernance, Liaison et Partenariats
Julie St-LaurentDirectrice, Planification et imputabilité organisationnelles
Nancy TaillonDirectrice générale et dirigeante principale de la sécurité, Ressources humaines et Sécurité
Lisa Tremblay-GoodyerDirectrice, Services de référence
Secrétariat
Cara DowneyAnalyste principale, Gouvernance, Liaison et Partenariats

Comités, groupes consultatifs et partenaires

BAC accomplit son travail en bénéficiant des conseils et du soutien d’un réseau de comités et de groupes consultatifs issus de la collectivité du patrimoine documentaire. En offrant leur temps, leurs idées et leur savoir-faire, les membres de ces comités apportent à BAC une contribution inestimable.

Les listes sont à jour au 31 mars 2020.

Comité consultatif externe du Programme pour les collectivités du patrimoine documentaire

Président
Mario RobertChef de la Section des archives, Ville de Montréal
Membres
Guylaine BeaudryVice-rectrice, Stratégie numérique, et bibliothécaire en chef, Université Concordia
Hélène CarrierDirectrice, Bibliothèque Morisset, Université d’Ottawa
Jay GilbertGreffier, Ville de Coquitlam
Leslie LattaDirectrice générale et archiviste provinciale, Archives provinciales de l’Alberta
Pilar MartinezAdministratrice principale, Bibliothèque publique d’Edmonton
Linda McIntyreArchiviste provinciale, Archives provinciales de la Saskatchewan
John PatemanBibliothécaire en chef, présidentdirecteur général, Bibliothèque publique de Thunder Bay
Suzanne PayetteDirectrice, Bibliothèque publique de Brossard
John D. ReidGénéalogiste, Ottawa
Michaela StangAdjointe à la recherche, Université de l’Alberta
Erin SuliakArchiviste territoriale, Archives des Territoires du Nord-Ouest
Secrétariat
Boris StipernitzBAC

Comité consultatif sur les acquisitions

Le Comité a pour mandat de fournir à BAC des conseils sur les politiques, les plans et les stratégies en matière d’acquisition, ainsi que des outils d’évaluation pour les documents gouvernementaux et les acquisitions d’archives privées et de collections spéciales.

Catherine ArseneauInstitut Beaton, Sydney (Nouvelle-Écosse)
Jarvis BrownlieUniversité du Manitoba
Victoria DickensonChercheuse et consultante indépendante
Éveline FavrettiAssociation nationale des éditeurs de livres
Raymond FrognerCentre national pour la vérité et la réconciliation
Michel LessardAgriculture et Agroalimentaire Canada
Brenda MacdougallUniversité d’Ottawa
Donald W. McLeodUniversité de Toronto
Ian MilliganUniversité de Waterloo
Geneviève PichéUniversité d’Ottawa
Marianne ScottAmis de Bibliothèque et Archives Canada
Karine VachonAssociation nationale des éditeurs de livres
Lara WilsonUniversité de Victoria

Membres de Bibliothèque et Archives Canada

Normand CharbonneauBibliothécaire et archiviste du Canada adjoint
Monica FuijkschotDirectrice générale, Patrimoine publié
Robert McIntoshDirecteur général, Archives

Comité directeur sur les archives canadiennes

Le Comité contribue à l’avancement des priorités établies par la communauté archivistique canadienne et propose de nouveaux projets collaboratifs.

Présidente
Joanna Aiton KerrConseil canadien des archives
Membres
Normand CharbonneauBAC
Fred FarrellConseil des archivistes provinciaux et territoriaux
Louis GermainAssociation des archivistes du Québec
Frédéric GiulianoAssociation des archivistes du Québec
Loryl MacDonaldAssociation canadienne des archivistes
Jo-Anne McCutcheonAssociation canadienne des archivistes
Christina NicholsConseil canadien des archives
John RobertsConseil des archivistes provinciaux et territoriaux
Leslie WeirBAC
Membres à titre personnel
Martine CardinUniversité Laval
Uta FoxAssociation of Records Managers and Administrators – Région du Canada
Kim LawsonUniversité de la Colombie-Britannique
Christy WaltersAssociation of Records Managers and Administrators – Région du Canada
Secrétariat
Sean BerriganConseil canadien des archives
Louise CharleboisConseil canadien des archives

Fondation de BAC

Président
Jacques J. M. Shore-
Membres
Michael G. AdamsTrésorier
Shelley AmbroseDirectrice, et présidente du Comité des prix Bibliothèque et Archives Canada
Rory CapernDirecteur
Ronald CohenDirecteur
Robert GhizDirecteur
Blake GoldringDirecteur
Kevin HansonDirecteur
Roseann O’Reilly RunteVice-présidente

Comité des prix Bibliothèque et Archives Canada

Présidente
Shelley Ambrose-
Membres
Guy Berthiaume-
Ronald Cohen-
Renee Harden-
Sarah Jennings-
Pradeep Merchant-
Roseann O’Reilly Runte-
Jacques J. M. Shore-
Charlotte Teeple-
Leslie Weir-

Amis de BAC

Conseil d'administration

Présidente
Marianne Scott-
Membres
Peggy Atherton-
Hélène Cayer-
Ronald CohenPrésident sortant
Derek Ellis-
Barbara Hicks-
Grace HyamSecrétaire
Susan JacksonTrésorière
Lise Lambert-
Carrol Lunau-
Donald Meakin-
Wanda Noel-
Kathleen ShawVice-présidente

Conférence des archivistes national, provinciaux et territoriaux

Cet organisme consultatif, composé de responsables des archives des 13 provinces et territoires et du bibliothécaire et archiviste du Canada, se réunit pour discuter de sujets d’intérêt mutuel et de projets collaboratifs.

Coprésidents
Fred FarrellNouveau-Brunswick
Leslie WeirBAC
Membres
Joanna Aiton KerrConseil canadien des archives
Edward AtkinsonNunavut
Patti BannisterNouvelle-Écosse
Scott GoodineManitoba
Leslie LattaAlberta
Hélène LaverdureQuébec
Jill MacMicken-WilsonÎle-du-Prince-Édouard
Linda McIntyreSaskatchewan
John RobertsOntario
David SchlosserYukon
Erin SuliakTerritoires du Nord-Ouest
Greg WalshTerre-Neuve-et-Labrador
Emma WrightColombie-Britannique
Secrétariat
Émilie ChiripBAC
Patrick LatulippeBAC

Forum des partenaires de BAC

Le Forum des partenaires de BAC permet de mener des discussions en temps opportun sur les orientations stratégiques, politiques et opérationnelles de BAC, ainsi que sur les moyens à prendre pour que les pratiques exemplaires et les occasions de collaboration puissent être aisément partagées avec les membres.

Présidente
Leslie WeirBibliothèque et Archives Canada
Membres
Joanna Aiton KerrConseil canadien des archives
Jonathan BengtsonAssociation des bibliothèques de recherche du Canada
Penny BrydenSociété historique du Canada
Andrea CecchettoAssociation des bibliothèques de l’Ontario
Fred FarrellConseil des archivistes provinciaux et territoriaux
Frédéric GiulianoAssociation des archivistes du Québec
Loryl MacDonaldAssociation canadienne des archivistes
Mari MartinConseil provincial et territorial des bibliothèques
Maureen SawaConseil des bibliothèques urbaines du Canada
Alix-Rae StefankoFédération canadienne des associations de bibliothèques
Carole UrbainFédération des milieux documentaires
Vanda VitaliAssociation des musées canadiens

Comité consultatif sur la programmation publique

Le Comité a pour mandat d’offrir à BAC des points de vue, des conseils et des idées de nature professionnelle sur l’orientation et les priorités de ses activités publiques, y compris les événements spéciaux, les éminaires et les expositions.

Présidente
Leslie WeirBAC
Membres
Monique BruléBibliothèque publique d’Ottawa
Michel FilionUniversité du Québec en Outaouais
Christopher KitzanMusée de l’aviation et de l’espace du Canada
Julien MorissetteRéalisateur, animateur et chroniqueur radio indépendant
Catherine Voyer-LégerAuteure
Chris WaddellUniversité Carleton
Sean WilsonFestival international des écrivains d’Ottawa
Membres de Bibliothèque et Archives Canada
Renee HardenBAC
Johanna SmithBAC
Amy TectorBAC
Peggy ThériaultBAC

Comité consultatif sur les services

Le Comité fournit des conseils, des avis et de la rétroaction quant à l’orientation et aux priorités des services au public de BAC, du point de vue des utilisateurs et des professionnels.

Présidente
Johanna SmithBAC
Membres
Alison BlackburnBibliothèque publique d’Ottawa
Constance CromptonDépartement de communication, Université d’Ottawa
Frédéric GiulianoServices de bibliothèques, Université du Québec à Montréal
Laura MadokoroDépartement d’histoire, Université Carleton
Ry MoranCentre national pour la vérité et la réconciliation
Jean-Pierre MorinAffaires autochtones et du Nord Canada, et Université Carleton
Colleen MurphyBibliothèque de l’Université de Regina
David ObeeExpert en généalogie
Anita PriceAssociation des musées de la Nouvelle-Écosse
Ryan ShackletonKnow History
Madeleine SoubryÉtudiante, Université d’Ottawa
Pam WrightNational Archives and Records Administration, Washington, D.C., États-Unis
Membres d’office
Normand CharbonneauBAC
Renee HardenBAC

Cercle consultatif autochtone

Le Cercle formule des conseils et des commentaires à BAC pour l’aider à orienter et à prioriser ses activités en matière de patrimoine documentaire autochtone.

Melissa AdamsBibliothécaire archiviste, Union of BC Indian Chiefs (Colombie-Britannique)
Stephen AugustineVice-président associé et directeur, Collège Unama’ki, Université du Cap-Breton (Nouvelle-Écosse)
Maureen CournoyeaGestionnaire de dossiers, Inuvialuit Regional Corporation
Radford Brewer (Sonny Day Rider)Adjoint à la recherche, étudiant, Université de Lethbridge (Alberta)
Tocassie BurkeGestionnaire du programme de langues, ministère de la Culture et du Patrimoine du Nunavut
Paula DaigleBibliothécaire, Université des Premières Nations du Canada (Saskatchewan)
Victoria DelearyDirectrice de la recherche et archiviste, Première Nation Chippewas on the Thames (Ontario)
Rhoda KokiapikDirectrice, Institut culturel Avataq, Inukjuak (Québec)
Anita KoraBibliothécaire archiviste, Inuit Tapiriit Kanatami (Ontario)
Lena KotokakCoordonnatrice régionale des langues, Inuvialuit Regional Corporation (Territoires du Nord-Ouest)
Terry V. MorinDirecteur, Archives de la Nation crie d’Enoch (Alberta)
Sharon ParenteauDirectrice générale, Institut Louis-Riel (Manitoba)
Kevin PerkinsAssistant aux programmes de langues, First Peoples’ Cultural Council (Colombie-Britannique)
Karon ShmonDirectrice de l’édition, Institut Gabriel-Dumont (Saskatchewan)
Tyson ThomasChercheur et archiviste indépendant
Membres de Bibliothèque et Archives Canada
Normand CharbonneauBibliothécaire et archiviste du Canada adjoint, responsable de l’engagement autochtone
Joanne Rycaj GuillemetteConseillère en communications
Del JackoConseillère, Engagement autochtone externe
Kathryn LagrandeurDirectrice, Archives privées sur la vie sociale et la culture
Johanna SmithDirectrice générale, Services au public

Conseil consultatif jeunesse de BAC

Cet organisme consultatif donne des conseils et des avis à BAC pour l’aider à intégrer la perspective des jeunes dans la visibilité, l’accès et la pertinence du patrimoine documentaire du Canada.

Coprésidentes
Émilie ChiripBAC
Heather Husby-WallBAC
Membres
Laura Blackmore-
Adam Khimji-
Sali Lafrenie-
Cameron Lamb-
Gabrielle Lauzon Lalonde-
Alexandre Malboeuf-
Alexandra McGill-
Erica Morissette-
Tyler Owens-
Ariane Paquet-Labelle-
Bailee Pegden-
Camille Pélet-
Ryan Prentice-
Kristina Reed-
Charmaine Strong-
Alexi Thibault-Jutras-
Heather Townsend-
Hannah Whale-
Alisha Wilkinson-
Secrétariat
Anne ChartrandBAC
Marie-Ève DoucetBAC

Date de modification :