Remise des prix Bibliothèque et Archives Canada

scholars banner
 

Les prix Bibliothèque et Archives Canada, présentés conjointement par Bibliothèque et Archives Canada et la Fondation de Bibliothèque et Archives Canada, avec le généreux soutien du commanditaire fondateur, Air Canada ont été créés pour reconnaître la contribution exceptionnelle de personnes qui consacrent leur vie à la création et à la promotion du patrimoine littéraire et historique de notre pays.

Mémoire de notre passé ancien, aussi bien que de notre histoire récente, Bibliothèque et Archives Canada est une ressource incontournable pour tous les Canadiens qui veulent mieux se connaître eux-mêmes, individuellement et collectivement.

À ce titre, il lui paraît essentiel de souligner le travail exemplaire de ceux qui l’appuient dans sa mission fondamentale de faire rayonner tous les volets de la culture canadienne, ici et partout dans le monde.

Cette reconnaissance veut aussi mettre en lumière le fait que la création et la diffusion de notre patrimoine sont de plus en plus des entreprises démocratiques qui ne sont plus réservées aux seuls milieux où se produisait traditionnellement le savoir.

Lauréats 2020

Margaret Atwood

Margaret Atwood

Crédit photo : Liam Sharp

Margaret Atwood a signé plus de 50 livres : fiction, poésie et essais critiques. Parmi ses romans, mentionnons Œil-de-chat, La voleuse d’hommes, Captive, Le tueur aveugle et sa trilogie Le dernier Homme. Son classique publié en 1985, La servante écarlate, a fait un retour au palmarès des ventes après l’élection de Donald Trump – les servantes écarlates sont devenues un symbole de la résistance contre le recul des droits des femmes – et grâce à la diffusion en 2017 de son adaptation télévisuelle primée. La suite tant attendue de ce livre, Les Testaments, a remporté le prix Booker en 2019.

Margaret Atwood a été primée à maintes reprises. Elle a remporté, entre autres, le prix Booker, le prix Arthur C. Clarke (qui récompense les écrivains dont le travail a une grande résonance sociale), le prix Franz-Kafka, le Prix de la paix des libraires allemands et un prix d’excellence pour l’ensemble de son œuvre, remis par la branche états-unienne de l’organisme PEN. En raison de sa contribution à la littérature, elle est devenue en 2019 membre de l’Ordre des compagnons d’honneur. Elle a aussi été caricaturiste, illustratrice, librettiste, dramaturge et marionnettiste. Elle vit à Toronto, au Canada.

 

Roch Carrier

Roch Carrier

Crédit photo : Michel Paquet

Roch Carrier est né le 13 mai 1937 à Sainte-Justine, dans la province de Québec. Titulaire d’un doctorat en littérature de la Sorbonne, en France, il a aussi étudié à l’Université Saint-Louis (au Nouveau-Brunswick) et à l’Université de Montréal.

De 1964 à 1994, Roch Carrier travaille comme enseignant, professeur et membre de la direction au Collège militaire royal de Saint-Jean. Il occupe ensuite le poste de directeur du Conseil des Arts du Canada entre 1994 et 1997. Il devient bibliothécaire national du Canada en 1999 et assume cette fonction jusqu’en 2004, soit jusqu’à la fusion de la Bibliothèque et des Archives nationales, qui donne naissance à Bibliothèque et Archives Canada.

En plus de son remarquable parcours professionnel et universitaire, Roch Carrier est reconnu pour ses talents de romancier, dramaturge et auteur de contes et de livres jeunesse. Parmi ses œuvres les plus connues, mentionnons Le chandail de hockey, dont un extrait si représentatif de l’identité du pays s’est retrouvé au dos du billet de 5 $ canadien. L’auteur compte plus de 40 romans, poèmes, contes et autres types de publications à son actif, ce qui en fait l’une des grandes figures de la littérature canadienne.

Roch Carrier est nommé officier de l’Ordre du Canada en 1991 et il obtient la médaille Stephen Leacock dans la catégorie humour en 1992.

 

Charlotte Gray

Charlotte Gray

Crédit photo : Valberg Imaging

Auteure de 11 essais littéraires acclamés – dont son plus récent succès, Murdered Midas –, Charlotte Gray compte parmi les biographes et historiennes populaires les plus connues du Canada. Grâce à sa capacité de fournir des portes d’entrée originales et attirantes vers l’histoire canadienne, elle a fidélisé un important lectorat. En outre, elle est souvent invitée à la télévision et à la radio. Par exemple, à titre d’invitée-vedette à l’émission de la CBC The Greatest Canadian, elle a été chargée de convaincre l’auditoire que sir John A. Macdonald était la plus grande personnalité de l’histoire canadienne.

Parmi ses autres livres primés, mentionnons The Promise of Canada: People and Ideas That Have Shaped Our Country; The Massey Murder; Reluctant Genius: Alexander Graham Bell and the Passion for Invention et Gold Diggers, Striking It Rich in the Klondike. Ce dernier ouvrage a servi de base à un docudrame de la chaîne américaine Discovery et à un documentaire de PBS.

Son ouvrage Sisters in the Wilderness, publié en 1999, a été reconnu comme l’un des 25 livres canadiens les plus influents des 25 dernières années par la Literary Review of Canada.

Charlotte Gray a présidé les conseils d’administration de la Société Histoire Canada et de l’Institut de l’art canadien. Elle a aussi été membre du conseil de PEN Canada et du Festival international des écrivains d’Ottawa, et a fait partie du jury du prix de littérature historique Cundill, du prix Giller de la Banque Scotia et du prix Taylor RBC.

Née au Royaume-Uni, Charlotte Gray a immigré au Canada en 1978. Elle est professeure auxiliaire de recherche à l’Université Carleton, à Ottawa. Titulaire de cinq diplômes honorifiques, elle est membre de l’Ordre du Canada et de la Société royale du Canada.

 

Serge Joyal

Serge Joyal

Crédit photo : Sénat du Canada

L’honorable Serge Joyal est juriste. Il a été député, ministre, et sénateur.

Défenseur des droits et libertés de la personne, en particulier du statut de la langue française au Canada, il a été un acteur de premier plan dans la plupart des débats constitutionnels fondamentaux qui ont animé la société canadienne depuis les quarante dernières années.

Collectionneur d’art et d’artefacts historiques, M. Joyal est mécène de plusieurs grands musées canadiens. Il est, entre autres, grand bienfaiteur du Musée de la guerre, du Musée canadien de l’histoire, de Bibliothèque et Archives du Canada, et membre du conseil d’administration du Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM). Il est aussi fiduciaire émérite du Centre canadien d’architecture (CCA). À l’avant-garde de la défense du patrimoine, M. Joyal est également président de la Fondation Lafontaine-Cormier vouée à la mise en valeur du patrimoine juridique du Québec.

L’honorable Serge Joyal est l’auteur et le coéditeur de plusieurs articles et ouvrage en droit parlementaire et constitutionnel, et de nombreux essais et articles en histoire sociale et politique dont : France-Canada-Québec, 400 ans de relations d’exception; Le Mythe de Napoléon au Canada français; Le Canada et la France dans la Grande guerre 1914-1918; Ambassade de France au Canada; et Réfléchir sur notre passé pour mieux appréhender notre avenir.

L’honorable Serge Joyal a reçu de nombreux prix, honneurs et distinctions parmi les plus élevés, aussi bien au Canada qu’en France, dont récemment le grade de commandeur de la Légion d’honneur.

 

Terry O’Reilly

Terry O’Reilly

Crédit photo : Sidney O’Reilly

Terry O’Reilly entame sa carrière en préparant des publicités pour la station FM108 de Burlington, en Ontario. Il devient plus tard un rédacteur publicitaire primé au sein de grandes agences de publicité de Toronto : Campbell-Ewald, Doyle Dane Bernbach et Chiat/Day. Il met sur pied des campagnes publicitaires pour de nombreuses marques très connues, dont Labatt, Pepsi (États-Unis), Goodyear Tires, Tim Hortons, Nissan et la Compagnie de la Baie d’Hudson.

En 1990, il cofonde l’entreprise Pirate Radio & Television. Entreprise créative de production audio offrant des scénarios, des enregistrements sonores et de la musique pour des publicités radiodiffusées et télévisées, Pirate poursuit son expansion avec huit studios d’enregistrement à Toronto et à New York.

En 2005, Terry O’Reilly fait partie du premier jury radio du Festival international de la publicité de Cannes, en France. Il est également nommé président de nombreux jurys pour des prix en marketing et en publicité.

Lorsqu’il n’est pas occupé à créer des publicités, il anime l’émission de radio primée de CBC Radio One/Sirius Satellite/WBEZ Chicago, Under the Influence, une suite de la série populaire The Age of Persuasion.

M. O’Reilly a reçu des prix, visant l’ensemble de ses réalisations, de l’American Marketing Association, de l’Advertising & Design Club of Canada et du Television Advertising Bureau. Il est également titulaire de grades honorifiques de l’Université McMaster, de l’Umber College Institute of Technology & Advanced Learning et de l’Université St. Mary’s. Il est aussi le premier membre intronisé au temple de la renommée de la RTA School of Media de son alma mater, l’Université Ryerson, et reçoit le prix de reconnaissance des anciens en 2015.

Il corédige le livre à succès The Age of Persuasion: How Marketing Ate Our Culture. De plus, son dernier livre à succès, This I Know: Marketing Lessons from Under the Influence, est nommé l’un des meilleurs livres audio de l’année par le site Audible.com.

 
Bannière logos
 

Lauréats 2019

Marie-Louise Arsenault

Marie-Louise Arsenault

Journaliste, animatrice, conceptrice et réalisatrice, Marie-Louise Arsenault œuvre dans les médias depuis une vingtaine d’années. Au cours de sa carrière, elle a animé des émissions culturelles à la télévision (Jamais sans mon livre, Écran libre), à la radio (Le mélange des genres), a été reporter durant les quatre premières saisons de la quotidienne télévisée Flash et réalisé des documentaires pour la télévision (Patrick Huard, portrait d’une première fois) et pour la radio (L’aventure internationale du cinéma québécois, Les leçons de Denise Filiatrault). Elle a aussi tenu pendant cinq ans une chronique sur les médias dans les journaux ICI et 24 Heures et contribué à de nombreux médias écrits à titre de journaliste (Elle Québec, Clin d’œil, Châtelaine). Depuis le mois d’août 2011, elle anime l’émission quotidienne Plus on est de fous, plus on lit, qu’elle a conçue, à la Première Chaîne de Radio-Canada. Elle est également animatrice de l’émission Dans les médias présentéetoutes les semaines sur les ondes de Télé-Québec.

 

Ronald I. Cohen, MBE

Ronald I. Cohen

Ronald Cohen est un collectionneur passionné qui rassemblera, à partir des années soixante, une importante collection des œuvres de Lucy Maud Montgomery et de sir Winston Churchill. En 1998, il donne à la Bibliothèque nationale du Canada la collection Ronald I. Cohen sur Lucy Maud Montgomery. Par la suite, il fera quatre autres dons comprenant des œuvres de cette auteure et des documents connexes. Son intérêt pour Churchill l’amène à publier en 2006 un ouvrage déterminant, Bibliography of the Writings of Sir Winston Churchill. Il publiera aussi plusieurs articles dans la revue Finest Hour et, plus récemment (en 2016), The Heroic Memory: The Memorial Addresses to the Rt. Hon. Sir Winston Spencer Churchill, Society of Edmonton, Alberta, 1990-2014. En plus d’obtenir des critiques très favorables, M. Cohen reçoit en 2012 le prix Farrow du Centre Churchill de Chicago pour son « œuvre magistrale en trois volumes, Bibliography of the Writings of Sir Winston Churchill ». En juin 2014, à l’occasion de l’anniversaire de la reine Elizabeth, il figure sur la liste d’honneur à titre de membre de l’Ordre de l’Empire britannique (MBE) pour ses services rendus à l’histoire britannique. Il est l’un des deux seuls Canadiens, et le seul résident du pays, ainsi honoré lors de cet événement. M. Cohen est souvent appelé à répondre à des questions d’ordre bibliographique provenant de partout dans le monde concernant les écrits de Churchill. Il est le président et un des fondateurs de la Sir Winston Churchill Society of Ottawa. M. Cohen siège au Conseil d’administration des Amis de Bibliothèque et Archives Canada depuis la fondation de l’organisme en 1991, en plus d’agir à titre de président de 2000 à 2008, et de président sortant depuis ce temps.

 

Lawrence Hill, C.M.

Lawrence Hill

Lawrence Hill est professeur de création littéraire à l’Université de Guelph. Il est l’auteur de dix ouvrages, dont The Illegal, The Book of Negroes, Any Known Blood et Black Berry, Sweet Juice: On Being Black and White in Canada. Il a reçu plusieurs prix, dont le prix des écrivains du Commonwealth, et gagné à deux reprises le concours radiophonique Canada Reads organisé par la CBC. En 2013, M. Hill anime dans plusieurs villes canadiennes les conférences Massey basées sur son essai Blood: The Stuff of Life. Il a coécrit l’adaptation de son roman The Book of Negroes pour une minisérie télévisée en six épisodes qui a attiré des millions de téléspectateurs et remporté onze prix Écrans canadiens. Il a reçu huit doctorats honorifiques d’universités canadiennes au cours de sa carrière, en plus du prix Molson 2017 du Conseil des arts du Canada. Il a également présidé le jury du prix Giller 2016 de la Banque Scotia. Lawrence Hill agit comme bénévole auprès de l’organisme Book Clubs for Inmates et de la Black Loyalist Heritage Society. Il est aussi patron d’honneur de Carrefour international, pour lequel il a œuvré bénévolement pendant plus de 35 ans, notamment au Niger, au Cameroun, au Mali et au Swaziland. Il prépare actuellement un nouveau roman sur les soldats afro-américains qui ont participé à la construction de l’Alaska Highway, au nord de la Colombie-Britannique et au Yukon, en 1942-1943. Il est membre de l’Ordre du Canada et vit à Hamilton (Ontario) et à Woody Point (Terre-Neuve).

 

Frances Itani, C.M.

Frances Itani

Frances Itani, membre de l’Ordre du Canada, a publié 17 ouvrages (romans à succès, nouvelles, poèmes et livres pour enfants), ainsi que de nombreux essais et critiques pour des publications nationales et internationales. Chercheuse, professeure et conférencière de renom, elle a aussi été écrivaine en résidence au Centre Banff et dans diverses universités canadiennes. Elle a remporté trois fois le prix littéraire de la CBC et deux fois le Prix du livre d’Ottawa. Son roman Deafening lui a mérité un prix du Commonwealth, a été traduit dans 17 pays et fut sélectionné pour le concours Canada Reads de la CBC et Le combat des livres à la première chaîne de Radio-Canada, en plus d’être choisi livre de l’année par l’Université Grant MacEwan. Ses romans ont été présélectionnés pour le prix Giller, l’International IMPAC Dublin Literary Award et le William Saroyan International Award. Le Washington Post a classé Requiem parmi les meilleurs ouvrages de fiction publiés en 2012. Née à Belleville, en Ontario, Mme Itani a grandi au Québec, vécu dans sept provinces canadiennes et beaucoup voyagé. Elle possède un baccalauréat de l’Université de l’Alberta et une maîtrise de l’Université du Nouveau-Brunswick; elle a étudié en sciences infirmières à l’Hôpital général de Montréal et fait des études de deuxième cycle aux universités McGill et Duke. Mme Itani a œuvré toute sa vie pour des causes humanitaires. Elle a créé le prix Itani pour les flutistes, décerné chaque année à un jeune musicien de l’Académie des Orchestres des jeunes d’Ottawa. Elle vit à Ottawa et travaille actuellement à l’écriture de deux romans.

 

Shelagh Rogers, O.C.

Shelagh Rogers

Journaliste de radiotélévision chevronnée, Shelagh Rogers est animatrice et réalisatrice de l’émission radiophonique primée de la CBC The Next Chapter, consacrée à la vie littéraire au Canada. En 2011, elle est reçue Officière de l’Ordre du Canada pour sa promotion constante de la culture canadienne et son militantisme en faveur de la santé mentale, de l’alphabétisation des adultes, de la vérité et de la réconciliation. Toujours en 2011, elle est nommée témoin honoraire auprès de la Commission de vérité et réconciliation du Canada. En décrivant ce qu’elle a constaté, elle aide à créer une mémoire nationale de l’époque des pensionnats autochtones, afin que le Canada n’oublie jamais et ne puisse jamais nier ce qui s’est passé.

Shelagh Rogers est la coéditrice de trois ouvrages dans la série Speaking My Truth sur la vérité, la justice et la réconciliation, publiés par la Fondation autochtone de guérison. Six universités canadiennes lui ont décerné un doctorat honorifique. En 2014, elle est titulaire de la bourse Jack Matthews à l’Université Trent. Cette même année, elle reçoit l’Alumni Humanitarian Awardde l’Université Queen’s et, en octobre 2016, le premier prix Margaret Trudeau pour la défense des droits en santé mentale. Madame Rogers est chancelière de l’Université de Victoria; elle est aussi ambassadrice et fondatrice du Musée canadien du canot.

Date de modification :