Rapport sur les dépenses annuelles de voyages, d’accueil et de conférences — 2012-2013

Comme l’exige la Directive sur la gestion des dépenses de voyages, d'accueil et de conférences du Conseil du Trésor, le présent rapport fournit de l’information sur les dépenses annuelles totales de voyages, d’accueil et de conférences de Bibliothèque et Archives Canada (BAC) pour l’exercice se terminant le 31 mars 2013. Il donne également une explication des écarts par rapport à l’exercice précédent dans chacune de ces catégories.
 
Cette information est mise à jour annuellement et ne contient pas les renseignements non divulgués en vertu de la Loi sur l’accès à l’information ou de la Loi sur la protection des renseignements personnels.
 
Les dépenses de voyages, d’accueil et de conférences engagées par les ministères et organismes fédéraux appuient pour la plupart directement les mandats de ceux-ci et les priorités gouvernementales.
 
La Loi sur la Bibliothèque et les Archives du Canada est entrée en vigueur en 2004 et a créé Bibliothèque et Archives Canada avec le mandat :
  • de préserver le patrimoine documentaire du Canada pour les générations présentes et futures;
  • d’être une source de savoir permanent accessible à tous, qui contribue à l'épanouissement culturel, social et économique de la société libre et démocratique que constitue le Canada;
  • de faciliter au Canada la concertation des divers milieux intéressés à l'acquisition, à la préservation et à la diffusion du savoir;
  • d’être la mémoire permanente de l’administration fédérale et de ses institutions.

Dans le cadre de son mandat, BAC a travaillé en consultation avec d'autres institutions, au Canada et à l'étranger, pour s'assurer que le patrimoine documentaire acquis est conservé et rendu accessible pour les utilisateurs actuels et les générations futures. Au Canada, BAC travaille en étroite collaboration avec divers partenaires qui ont des mandats similaires, comme les universités, les institutions provinciales et des organismes privés. Il œuvre aussi à l’échelle internationale pour trouver des solutions aux défis de l'ère numérique et établir des normes qui faciliteront la collaboration.

Les dépenses annuelles totales de voyages, d’accueil et de conférences de BAC pour l’exercice 2012-2013 sont résumées ci-dessous : 
 
Tableau : Dépenses annuelles totales de voyages, d’accueil et de conférences pour l’exercice 2012-2013
Ce tableau indique le total de différentes catégories de dépenses en milliers de dollars pour les années 2012 et 2013. Il fournit aussi l’écart entre les montants pour ces deux années, pour chacune des catégories de dépenses.
(en milliers de dollars)
Catégorie de dépenses Dépenses pour l'exercice se terminant le 31 mars 2012(a)​ Dépenses pour l'exercice se terminant le 31 mars 2013 (b) ​ Écart (b-a)​

​Voyages – Fonctionnaires

​686 $ ​438 $ ​(248 $)
Voyages – Non-fonctionnaires​ ​46 $ ​14 $ ​(32 $)
​Voyages internationaux du ministre et du personnel du ministre ​0 $ ​0 $ 0 $ ​
Total — Dépenses de voyages ​732 $ ​452 $ ​(280 $)
Accueil ​30 $ ​16 $ ​(14 $)
​Participation aux conférences ​25 $ ​5 $ ​(20 $)
​Total ​787 $ ​473 $ ​(314 $)

Écarts importants par rapport à l’exercice précédent

Voyages :
Afin de se conformer aux orientations présentées dans le budget fédéral de 2012 et à la nouvelle Directive sur la gestion des dépenses de voyages, d’accueil et de conférences, BAC a préconisé l’utilisation d’options plus économiques pour les rencontres, telles que les téléconférences et les vidéoconférences. Ces mesures ont eu comme conséquence de faire diminuer de façon considérable les dépenses de voyages.
 
Accueil :
Comparativement à l’exercice 2011-2012, les dépenses d’accueil de BAC ont diminué, principalement en raison des efforts déployés par l’institution pour réduire l’ensemble de ses dépenses discrétionnaires.
 
Participation aux conférences :
Comparativement à l’exercice 2011-2012, les frais de participation de BAC aux conférences ont diminué. Cette diminution s’explique principalement par le fait que durant l’exercice précédent, BAC avait pris part à un important colloque sur la culture numérique.
Date de modification :