Sigles et politiques de prêt entre bibliothèques au Canada

Sigles de bibliothèques

Les sigles de bibliothèques canadiennes jouent un rôle important dans la mise en commun des ressources. Attribués par Bibliothèque et Archives Canada, ces sigles normalisés permettent d’identifier des bibliothèques, des centres d’information, des établissements d’archives et d’autres institutions connexes au Canada, dont plusieurs participent à des activités d’information (p. ex. des réseaux) ou sont inscrits dans des bases de données, des bibliographies, des catalogues collectifs, etc.
 
Ces identificateurs abrégés, normalisés et précis sont utiles pour communiquer et traiter automatiquement les demandes de prêt entre bibliothèques. On les utilise également dans les catalogues collectifs, les bibliographies et les réseaux locaux et régionaux.
 
Les sigles de bibliothèques canadiennes sont composés de trois groupes de lettres : le premier groupe identifie la province ou le territoire, le deuxième, la ville et le troisième, l’établissement. Voici les sigles représentant les provinces et les territoires :
 
A = Alberta
B = Colombie-Britannique
M = Manitoba
NB = Nouveau-Brunswick
NF = Terre-Neuve
NS = Nouvelle-Écosse
NU = Nunavut
NW = Territoires du Nord-Ouest
O = Ontario
P = Île-du-Prince-Édouard
Q = Québec
S = Saskatchewan
Y = Yukon
 
Le sigle « AEU » est un exemple de sigle de bibliothèque canadienne. Il désigne la bibliothèque Cameron de l’Université de l’Alberta à Edmonton.
 
Les sigles de bibliothèques canadiennes peuvent compter jusqu’à huit caractères.
 
Les sigles des bibliothèques du gouvernement fédéral situées dans la région de la capitale nationale commencent toujours par « OO ».  

À propos du Répertoire

Bibliothèque et Archives Canada maintient le Répertoire des sigles de bibliothèque et des politiques de prêt entre bibliothèques au Canada. Cet outil de mise en commun des ressources peut être utilisé pour trouver des bibliothèques canadiennes, obtenir leurs coordonnées et connaître leurs politiques de prêt entre bibliothèques.
 
On y trouve :
  • les noms bilingues des bibliothèques canadiennes
  • les sigles qui leur sont attribués
  • des liens vers leurs sites Web et leurs catalogues
  • leurs adresses postales
  • leurs numéros de téléphone et de télécopieur
  • leurs adresses de courriel et leurs adresses Ariel
  • les services de livraison offerts, dont ceux du Service des bibliothèques de l’Ontario Sud
  • les symboles de bibliothèques équivalents, comme les sigles de l’Online Computer Library Center (OCLC) et de DOCLINE
  • les politiques de prêt entre bibliothèques, y compris de l’information sur le prêt de monographies et de publications en série, les frais imposés, les méthodes de paiement, les catégories de documents qui ne peuvent pas faire l’objet d’un prêt et de l’information sur les renouvellements

Pour obtenir un sigle de bibliothèque

Pour obtenir un sigle de bibliothèque canadienne reconnu dans le monde entier, veuillez vous adresser au :
 
Catalogue collectif national
Téléphone : 819-934-5851
 
Il n’y a aucuns frais pour ce service.

Coordonnées

Catalogue collectif national
Bibliothèque et Archives Canada
550, boulevard de la Cité
Gatineau (Québec)  K1A 0N4
Téléphone : 819-934-5851
Télécopieur : 819-934-4388

Identificateur international normalisé pour les bibliothèques et les organisations liées

Comme son nom l’indique, l’Identificateur international normalisé pour les bibliothèques et les organisations liées (ISIL) comprend un ensemble d’indicateurs normalisés servant à octroyer une identification unique aux bibliothèques, aux archives, aux musées et aux organisations connexes. Les répercussions sur les systèmes existants sont minimes. Les sigles de bibliothèque canadienne actuels (identifiant unique, ISO/FDIS 15511) peuvent être intégrés à l’ISIL.
 
Lorsqu’ils sont utilisés pour une mention de fonds dans un contexte international, les sigles de bibliothèque canadienne (identifiant unique) attribués par BAC sont complétés par les deux lettres majuscules représentant le code du pays (p. ex. CA = Canada) suivies d’un trait d’union. Ainsi, « CA-AEU » est un exemple typique d’un sigle de bibliothèque canadienne sur la scène internationale (il désigne la bibliothèque Cameron de l’Université de l’Alberta à Edmonton). Le préfixe « CA  » n’est généralement pas mentionné si le sigle est utilisé au Canada aux fins de mention de fonds ou de prêt entre bibliothèques.
 
Le site de l’Agence internationale ISIL au Danemark (en anglais seulement) offre plus d’information sur la gestion et l’utilisation de l’ISIL.

Codes MARC des organismes

Lorsqu’ils sont utilisés dans le contexte d’un échange de notices MARC, les sigles de bibliothèque canadienne attribués par Bibliothèque et Archives Canada comprennent idéalement le code du pays (ISO 3166-1) comme première sous-unité, puis un trait d’union.
 
Le site Web de la Bibliothèque du Congrès fournit des renseignements complémentaires sur l’établissement et l’utilisation des codes MARC des organismes.

Autres ressources

La Passerelle des bibliothèques canadiennes (archivé) offre un point d’accès centralisé aux bibliothèques canadiennes de tous les types et de toutes les tailles. 
 
Le Répertoire des collections spécialisées utiles à la recherche dans les bibliothèques canadiennes (archivé) permet de localiser des ressources documentaires spécialisées dans diverses bibliothèques au pays, grâce à la recherche par sujet, par nom de collection ou par établissement.