Pour les étudiants

Bibliothèque et Archives Canada (BAC) estime que les thèses et les mémoires sont des sources importantes de recherche de première main et cherche à les ajouter à la collection nationale de thèses afin de les conserver pour les générations à venir.

Certaines universités soumettent les thèses et mémoires de leurs étudiants à Thèses Canada comme condition d'obtention du diplôme. Il est conseillé de vérifier auprès de votre bureau des études supérieures pour connaître les exigences d'obtention du diplôme.

Une fois votre thèse ou mémoire approuvé, votre université transmet une copie à Thèses Canada. Thèses Canada n’accepte pas de matériel venant directement des étudiants. Seules les universités canadiennes peuvent soumettre des documents. Les demandes de retrait ou de remplacement de l’information fournie dans les thèses et mémoires doivent également provenir des universités.

Processus de soumission

  • Il faut soumettre la thèse ou le mémoire et toutes les autorisations de droits d'auteur de tiers nécessaires à votre université. Dans le cadre de ce processus, l'université vous demandera de signer un contrat de licence. Pour obtenir d'autres renseignements, veuillez consulter l’information sur les droits d'auteur et les autorisations des tiers.
  • Après approbation, l'université envoie une copie de la thèse ou du mémoire et sa description des métadonnées à Thèses Canada. Il est probable que l'université conserve une copie dans son dépôt institutionnel.
  • Une fois le traitement terminé, la thèse ou le mémoire est ajouté à la collection de BAC.
  • Si la thèse ou le mémoire ne figure pas sur le site Web de BAC dans les mois qui suivent la soumission, veuillez communiquer avec votre bureau des études supérieures.

Considérations importantes

  • Renseignements personnels. Assurez-vous que votre thèse ou mémoire ne contient pas de renseignements personnels (numéro d'étudiant, signature ou autre information permettant d’identifier une personne), comme on le décrit dans la Loi sur la protection des renseignements personnels.
  • Brevet en instance, information sensible ou à diffusion restreinte. Si un brevet est en instance ou si votre thèse ou mémoire contient de l’information sensible ou à diffusion restreinte, il est possible que votre université établisse une période de restriction sur le document, ce qui retarde sa présentation à Thèses Canada. Vous devez convenir de la restriction à l'avance avec votre université. Veuillez noter que les périodes de restriction varient selon l’université.

Publications commerciales futures

Le texte de cette section est un extrait d'un document publié par Networked Digital Library of Theses and Dissertations (NDLTD). Nous reproduisons ce texte avec son autorisation.

  • [Traduction] Certains étudiants de troisième cycle dans les domaines des lettres et des sciences humaines se préoccupent du fait que l'accès très large à ces thèses et mémoires limitera leur capacité à publier commercialement des articles dans des journaux et des livres à partir du contenu TME. Les publications connexes sont presque toujours radicalement différentes des thèses et mémoires dont elles sont tirées. Les étudiants ont plusieurs moyens à leur disposition pour s'informer des politiques en matière de publication des diverses revues spécialisées. La base de données SHERPA/RoMEO (en anglais seulement) constitue une excellente source d'information qui comprend des politiques détaillées d'un nombre important d'éditeurs universitaires.

    Les étudiants peuvent également trouver davantage de renseignements sur la politique de publication de diverses revues spécialisées en consultant les sites Web des revues. Ils pourront également communiquer avec le rédacteur ou l'éditeur ou avec l'association représentant une discipline précise, comme l'American Institute of Physics, afin de demander quelle est la politique concernant la publication des thèses en version électronique.

    Dans certaines disciplines du domaine des lettres et des sciences humaines, il est souvent requis des jeunes universitaires qu'ils publient des monographies s'ils souhaitent obtenir une affectation au sein de leur établissement. Pour ce faire, les étudiants utilisent souvent leur mémoire. Il est important pour eux de savoir qu'aucune maison d'édition universitaire n'accepterait un mémoire sans y apporter d'importantes révisions. La raison est essentiellement financière. Comme le dit Beth Luey dans son excellent exposé sur le sujet, Revising Your Dissertation: Advice from Leading Editors (version mise à jour, Berkeley & Los Angeles: University of California Press, 2008) [en anglais seulement] :

    • [Traduction] « Le but du mémoire est d'apprendre... comment définir un sujet original, poser des questions intéressantes, utiliser les compétences et méthodologies en matière de recherche appropriées, exploiter les ressources pertinentes, tirer des conclusions et finalement écrire sur ce que vous venez d'apprendre. Le premier projet indépendant d'importance d'un étudiant doit en fait être assez restreint dans sa portée. Bien qu'il soit tout à fait logique de rédiger sur un sujet plutôt restreint, lorsque l'objectif est de terminer un mémoire, la publication de ce genre de travaux soulève d'énormes problèmes... Un livre destiné à des milliers de lecteurs est un meilleur investissement qu'un livre qui n'est destiné qu'à quelques centaines de lecteurs. Il a plus de chance d'influencer le domaine de connaissances et de faire avancer les travaux dans ce domaine. »

    Une bonne manière de savoir ce qu'il faut faire pour rendre un mémoire accessible au grand public est de communiquer avec des éditeurs universitaires susceptibles de publier une monographie, afin de déterminer exactement quelles sont les politiques et exigences qui régissent la transformation d'un mémoire en monographie.

Date de modification :