Nouvelle exposition de BAC : découvrir le Canada par la photo

Transcription

Durée de la vidéo : 3:05

Début de l’animateur : 00:17

Richard Provencher : Grâce à des partenariats, Bibliothèque et Archives Canada prête des œuvres de grande valeur à des institutions comme le Musée des beaux-arts du Canada. Une fois de plus, nous sommes fiers de nous associer au Musée avec la présentation d’une toute nouvelle exposition : « En souvenir. Les premières photographies canadiennes de voyage ». L’exposition présente des photographies du 19e siècle illustrant le tourisme et les voyages à cette époque.

(Le commentateur se tient debout dans le hall d’entrée du Musée des Beaux-Arts, à Ottawa)

Jennifer Roger - Conservatrice – Bibliothèque et Archives Canada :

Jennifer Roger : « En souvenir » est une exposition de photographies du XIXe  siècle, qui illustre les intérêts de cette époque ainsi que des expériences liées aux voyages et au tourisme. Les voyages touristiques étaient encore nouveaux au Canada à cette époque et la photographie servait de moyen pour attirer les visiteurs, en tant que matériel promotionnel et souvenir. Plus tard, lorsque les appareils photographiques personnels sont devenus plus abordables et plus faciles à utiliser, les photographes amateurs ont commencé à prendre leurs propres photos de voyage.

Cette exposition nous explique comment la photographie était utilisée au XIXe siècle par l’industrie touristique et nous donne un aperçu de la perception qu’avaient ces premiers voyageurs des endroits qui sont maintenant connus comme des icônes du paysage canadien. 

Au XIXe siècle, les destinations touristiques les plus prisées étaient les édifices et les monuments, comme les édifices du Parlement à Ottawa et la Citadelle à Québec. Les villes comme Montréal et Halifax étaient fort recherchées, ainsi que les édifices, les déplacements en train et les paysages naturels comme ceux de Banff en Alberta, le parc Stanley de Vancouver et les rochers Hopewell Rocks au Nouveau-Brunswick.

Cette exposition présente plusieurs de ces endroits, sans oublier la destination des destinations, les chutes Niagara, lesquelles, même en 1850, étaient un endroit achalandé et très commercialisé, contrastant avec la grandeur de cette nature sauvage.

Cette exposition présente divers types de procédés photographiques comme les ferrotypes, les ambrotypes et les épreuves à l’albumine. On peut y voir le travail de photographes professionnels et amateurs.

Nous avons également inclus un merveilleux album de voyage de 1845 qui contient des notes et des narrations, ainsi que des photographies collées dans l’album, que le voyageur a glanées tout au long de son périple.

Les visiteurs de la galerie peuvent également admirer un mur complet de stéréogrammes qui constituaient au XIXe siècle la méthode pour voir des images en 3D.

Les visiteurs peuvent voir les stéréos originaux et utiliser un visionneur moderne pour les regarder et obtenir l’effet complet.

(La conservatrice se tient debout dans le hall du Centre de préservation de Bibliothèque et Archives Canada, à Gatineau)

Richard Provencher : L'exposition est présentée au Musée des beaux-arts du Canada du 6 mars au 30 août 2015. Et n'oubliez pas, vous pouvez également voir l'exposition sur le site Web du Musée des beaux-arts du Canada, ainsi que l'entrée blog et l'ensemble Flickr sur le site Web de Bibliothèque et Archives Canada. Richard Provencher pour Bibliothèque et Archives Canada.

(Le commentateur se tient debout dans le hall d’entrée du Musée des Beaux-Arts, à Ottawa)

Fin de la portion audio : 2:57

(L’image s’estompe graduellement pour être remplacée par un écran noir sur lequel apparaissent les adresses des sites Web et des pages de réseautage social qui suivent, Facebook et Twitter)

Adresses médias sociaux : Facebook, Twitter

Signature corporative de Bibliothèque et Archives Canada

Signature corporative du gouvernement du Canada

Date de modification :