ARCHIVÉE - Ouverture officielle du Musée canadien pour les droits de la personne

Cette page Web a été archivée dans le Web

L'information dont il est indiqué qu'elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Le 19 septembre 2014, le Musée canadien pour les droits de la personne a officiellement ouvert ses portes à Winnipeg, au Manitoba. Bibliothèque et Archives Canada a joué un rôle de premier plan dans le cadre de cet événement, en prêtant au nouveau musée 11 pièces de ses chambres fortes qui seront présentées aux visiteurs. On compte parmi ces pièces la Déclaration canadienne des droits et la proclamation de la Loi constitutionnelle de 1982.

 

M. Guy Berthiaume, le bibliothécaire et archiviste du Canada, étudie l’exemplaire officiel de la Déclaration canadienne des droits (prêté au Musée canadien pour les droits de la personne par Bibliothèque et Archives Canada) avant que celui-ci soit installé dans une des dix principales galeries du musée.

M. Guy Berthiaume, le bibliothécaire et archiviste du Canada, étudie l’exemplaire officiel de la Déclaration canadienne des droits (prêté au Musée canadien pour les droits de la personne par Bibliothèque et Archives Canada) avant que celui-ci soit installé dans une des dix principales galeries du musée.

 

À l’entrée, un écran géant accueille les visiteurs, ne leur laissant aucun doute quant à ce qui les attend.

À l’entrée, un écran géant accueille les visiteurs, ne leur laissant aucun doute quant à ce qui les attend.

 

Une imposante couverture de 74 mètres carrés, faite de perles d’argile pressées à la main, et représentant les concepts de la terre, de l’eau et du ciel, est accrochée dans la galerie du musée consacrée aux « Perspectives autochtones ».

Une imposante couverture de 74 mètres carrés, faite de perles d’argile pressées à la main, et représentant les concepts de la terre, de l’eau et du ciel, est accrochée dans la galerie du musée consacrée aux « Perspectives autochtones ».

 

Une merveille d’architecture. En se rendant au dernier étage, les visiteurs peuvent admirer ces passages recouverts d’albâtre qui s’entrecroisent dans les différentes galeries du musée.

Une merveille d’architecture. En se rendant au dernier étage, les visiteurs peuvent admirer ces passages recouverts d’albâtre qui s’entrecroisent dans les différentes galeries du musée.

 

Une toile numérique, sur un écran de 96 pieds, présente des récits du Canada dans la galerie « Les parcours canadiens », la plus vaste salle du musée.

Une toile numérique, sur un écran de 96 pieds, présente des récits du Canada dans la galerie « Les parcours canadiens », la plus vaste salle du musée.

 

Parmi les différentes galeries, celle-ci : « Examiner l’Holocauste » occupe une place importante.

Parmi les différentes galeries, celle-ci : « Examiner l’Holocauste » occupe une place importante.

 

Grâce à une technologie numérique tactile de pointe, cette galerie permet aux visiteurs d’étudier les atrocités de masse qui ont eu lieu à travers le monde.

Grâce à une technologie numérique tactile de pointe, cette galerie permet aux visiteurs d’étudier les atrocités de masse qui ont eu lieu à travers le monde.

Date de modification :