Les gardiennes de phare, ces héroïnes des côtes : Un défi Co-Lab

 

Alors que nous célébrons cette semaine la Journée internationale des femmes, nous mettons en lumière les gardiennes de phare du Canada dans un nouveau défi Co-Lab.

Avez-vous déjà visité un phare? Ces grandes structures en bord de mer, isolées de la civilisation, comptent souvent plusieurs étages. La vie des gardiens de phare comportait son lot de défis : ils devaient faire face à l’isolement et aux conditions météorologiques difficiles tout en faisant preuve d’une vigilance constante.

Les femmes assumaient souvent ces fonctions, officiellement attribuées aux hommes, lorsque leurs maris ou leurs pères ne pouvaient plus s’en charger. Plusieurs Canadiennes ont donc été gardiennes de phare à la fin du 19e et au début du 20e siècles.

Travaillant tout aussi fort que leurs homologues masculins, elles méritaient les mêmes droits. Et pourtant…

« En neuf ans, je n’ai eu que trois semaines de vacances. […] J’espère que vous serez en mesure de convaincre ces messieurs, bien au chaud dans leurs maisons à Ottawa, que lorsque 23 ans sont retirés de la vie d’une femme, elle est en droit de bénéficier d’un repos reconnu et garanti. »
[Traduction d’une lettre manuscrite de Mary A. Croft]

Si vous voulez en savoir plus sur ces femmes aussi braves que volontaires, participez à notre dernier défi Co-Lab : Les gardiennes de phare, ces héroïnes des côtes.

Date de modification :