Bibliothèque et Archives Canada se dote d'un nouveau système de gestion de bibliothèque

Bibliothèque et Archives Canada (BAC) a conclu une entente avec la coopérative sans but lucratif OCLC afin de rendre le patrimoine documentaire canadien encore plus accessible.

Leader mondial au service des bibliothèques, cette coopérative internationale a obtenu le contrat à la suite d'un processus d'achat public du gouvernement du Canada. En fait, elle s'est avérée être la seule entreprise à répondre à toutes les exigences de BAC.

Depuis plus de 20 ans, BAC utilise le système AMICUS pour gérer ses collections et le Catalogue collectif canadien. L'institution est heureuse de remplacer son système désuet par un nouveau qui est déjà utilisé par des dizaines de milliers de bibliothèques.

Afin de profiter des services d'OCLC, les bibliothèques canadiennes doivent être membres de sa coopérative. Plusieurs bibliothèques du Canada y souscrivent déjà pour des services de prêt entre bibliothèques et de catalogage dérivé. La transition de BAC à OCLC ne les affectera pas.

Les petites bibliothèques publiques et les petites bibliothèques d'établissements d'enseignement postsecondaires pourront bénéficier des services d'OCLC. Le coût de leur abonnement de base sera assumé par BAC qui, répondant à la rétroaction de la communauté des bibliothèques à la suite d'une consultation, a ajouté cette disposition à l'entente.

BAC s'engage aussi à travailler étroitement avec les bibliothèques canadiennes, qui ne sont pas encore membres d'OCLC, afin de trouver des solutions durables à leurs besoins de services de prêt entre bibliothèques et de catalogage dérivé.

BAC se réjouit que l'entente qu'il a négociée permette aux bibliothèques canadiennes d'offrir un accès amélioré à leurs ressources documentaires et à leurs collections par l'entremise d'un guichet unique.

La mise en place du nouveau système de gestion de bibliothèque s'échelonnera sur les 24 prochains mois. Pendant cette période, BAC travaillera en étroite collaboration avec la communauté canadienne des bibliothèques et s'assurera qu'AMICUS reste en place jusqu'à ce que la transition avec OCLC soit complétée.

Pour de plus amples informations sur ce contrat, les services offerts et le calendrier de transition, consultez le site Web de BAC.

Citations

« Cette entente permettra à BAC et à la communauté canadienne des bibliothèques de rendre notre patrimoine publié plus accessible que jamais et de partager la culture et le savoir canadiens avec le monde entier. »

Guy Berthiaume, bibliothécaire et archiviste du Canada, Bibliothèque et Archives Canada

« Bibliothèque et Archives Canada, les bibliothèques canadiennes et les institutions du patrimoine culturel ont pour mission de préserver et faire connaître l'histoire canadienne. Grâce à la nouvelle entente, leurs ressources seront cataloguées et gérées dans WorldCat, la plus grande base de données bibliographique du monde. Le patrimoine canadien deviendra ainsi plus visible et accessible, partout au Canada et dans le monde. Nous sommes ravis de collaborer encore plus étroitement avec BAC, un des chefs de file de la communauté mondiale des bibliothèques, et avec d'autres bibliothèques de partout au Canada. »

Skip Prichard, président et chef des opérations d'OCLC

« La Fédération canadienne des associations de bibliothèques est ravie de constater qu'après un long processus de consultation et de sélection par voie de concours, Bibliothèque et Archives Canada va de l'avant et acquiert ce système très attendu, qui facilitera le repérage, la gestion et l'échange des collections à l'échelle nationale et internationale. Nous sommes aussi très satisfaits d'apprendre qu'une entente a été négociée pour que les serveurs d'OCLC aient un emplacement canadien, comme le demandait la communauté des bibliothèques. Durant la transition de deux ans vers OCLC, la Fédération travaillera avec BAC et la communauté des bibliothèques canadiennes pour s'assurer que celles-ci ont un accès équitable aux documents. »

Peter Bailey, président, Fédération canadienne des associations de bibliothèques

« C'est une étape déterminante pour assurer la visibilité des ressources documentaires canadiennes à l'ère numérique. Tous les chercheurs canadiens – ainsi que quiconque dans le monde cherchant du contenu canadien – pourront repérer sans frais les collections des bibliothèques canadiennes participantes. Les opérations techniques en seront aussi facilitées, notamment celles que Bibliothèque et Archives Canada effectue pour la communauté des bibliothèques. Tant nos usagers que les bibliothèques de recherche canadiennes profiteront des services de pointe offerts par la coopérative mondiale OCLC. »

Martha Whitehead, présidente, Association des bibliothèques de recherche du Canada

« Au cours du processus à long terme pendant lequel nous avons examiné le Catalogue collectif canadien, il était clair que la technologie est désuète et qu'une nouvelle plateforme était requise pour accueillir cette importante ressource nationale et y avoir accès. Un élément important de l'entente : les différents niveaux grâce auxquels les institutions et les personnes pourront accéder à notre catalogue collectif. »

Paul Takala, président, Conseil des bibliothèques urbaines du Canada

À propos de Bibliothèque et Archives Canada

Le mandat de Bibliothèque et Archives Canada consiste à préserver le patrimoine documentaire du Canada pour les générations présentes et futures et à être une source de savoir permanent accessible à tous, contribuant ainsi à l'épanouissement culturel, social et économique du Canada. En outre, Bibliothèque et Archives Canada facilite la concertation des divers milieux intéressés à l'acquisition, à la conservation et à la diffusion du savoir, en plus de servir de mémoire permanente à l'administration fédérale et à ses institutions. Restez branchés à Bibliothèque et Archives Canada sur Twitter, Facebook, Flickr et YouTube.

À propos d'OCLC

OCLC est une coopérative mondiale de bibliothèques sans but lucratif qui offre des services de technologie partagée et des recherches originales et qui exécute des programmes communautaires pour aider les bibliothèques à stimuler l'apprentissage, la recherche et l'innovation. Ses membres produisent et tiennent à jour WorldCat, le réseau mondial de données le plus complet sur les collections et les services de bibliothèque. Ils réalisent en outre des économies grâce à WorldShare, une plateforme ouverte de services en nuage qui regroupe une série complète d'applications et de services de gestion de bibliothèque.

OCLC offre des services en français, en anglais et dans plusieurs autres langues et scripts. Ses membres proviennent du monde entier; en collaborant et en mettant leurs connaissances en commun, ils aident les gens à trouver l'information dont ils ont besoin. L'organisation coopère notamment avec les bibliothèques nationales de la Nouvelle-Zélande, de l'Australie, de la Grande-Bretagne et des Pays-Bas. Son bureau canadien a pignon sur rue à Montréal.

Date de modification :