Rencontre Wallot-Sylvestre : David Fricker, directeur général des archives nationales de l’Australie, le mercredi 11 mars 2015

Rencontre Wallot-Sylvestre
 

David Fricker
David Fricker

Bibliothèque et Archives Canada présente :

David Fricker, directeur général des archives nationales de l’Australie
« Cybergouvernement : Interventions stratégiques des Archives nationales de
l’Australie » [traduction]

Le mercredi 11 mars 2015, de 13 h 30 à 15 h
395, rue Wellington,
Ottawa (Ontario)

Le nombre de places est limité. L’inscription est obligatoire.
Veuillez vous inscrire par courriel à BAC.RSVP.LAC@canada.ca


L’allocution de M. Fricker sera prononcée en anglais avec un service d’interprétation simultanée en français. Une période de questions suivra.

Ceux qui ne pourront être présents pourront suivre les discussions sur Twitter (#RWSS).

Les rencontres Wallot-Sylvestre favorisent les échanges dans des domaines touchant le mandat de notre institution : la bibliothéconomie, les sciences de l’information, l’archivistique, l’histoire, etc. Les conférenciers invités par BAC appartiennent au milieu universitaire ou aux secteurs public et privé, et ils comptent aussi bien des chercheurs que des praticiens.

Téléchargez l’affiche de l’événement [PDF 746 Ko]

Résumé

Conformément aux tendances internationales, le gouvernement de l’Australie a adopté une politique sur le cybergouvernement comme moyen d’offrir aux entreprises et aux citoyens des services améliorés et simplifiés. Si on tient compte des stratégies gouvernementales connexes relatives à l’infonuagique, au numérique par défaut, à l’économie numérique et de la politique de transition vers le numérique, on peut dire que de grandes pressions s’exercent maintenant sur tous les organismes gouvernementaux du Commonwealth pour qu’ils transforment leurs processus et leurs systèmes d’information afin de prendre le virage numérique.

En général, les discussions sur le cybergouvernement sont axées sur l’utilisation d’Internet et de plateformes de TIC pour automatiser les processus et les services. Les stratégies et les politiques visant à garantir l’intégrité essentielle des ressources documentaires sous jacentes, y compris des documents, sont insuffisamment prises en compte dans les discussions. Afin de corriger cette lacune, les Archives nationales de l’Australie assument un rôle dans cette transformation majeure, et elles ont lancé leur politique sur la « continuité numérique », qui est assortie d’une série d’objectifs qui permettront à la fonction publique australienne de se doter des ressources documentaires numériques requises pour la conduite des activités de manière adéquate et efficace, et pour la préservation des documents gouvernementaux en tant que propriété intellectuelle de la nation et patrimoine culturel de sa population.

Dans le cadre de la politique sur la continuité numérique, les Archives nationales ont fixé six objectifs pour l’année 2020 :

  • Toutes les nouvelles activités et les nouveaux systèmes et outils de TIC se conformeront à la norme internationale ISO 16175, Principes et exigences fonctionnelles pour les enregistrements dans les environnements électroniques de bureau.
  • Les organismes prendront et consigneront les décisions opérationnelles de manière numérique, en utilisant les autorisations et les flux de production numériques.
  • Les Archives vont établir une norme d’interopérabilité des données du gouvernement australien pour le partage et la réutilisation sécuritaires, fiables et efficients de l’information numérique parmi les organismes.
  • Tous les organismes se conformeront à une norme minimale de métadonnées établie par les Archives, de sorte que le contenu numérique sera décrit, partageable et réutilisable.
  • Tous les organismes exigeront les qualifications, compétences et capacités standards établies par les Archives pour les spécialistes de la gestion des documents et de l’information.
  • Tous les organismes feront rapport annuellement sur leurs progrès quant à la gestion de l’information numérique, et les Archives présenteront un rapport chaque année au gouvernement.

David Fricker – notice biographique

David Fricker a été nommé au poste de directeur général des Archives nationales le 1er janvier 2012.

David a commencé sa carrière au service australien des douanes (Australian Customs Service) en 1979 après avoir obtenu un baccalauréat en informatique. Il a occupé plusieurs postes aux douanes, où il a géré d’importants projets de gestion frontalière novateurs portant sur le traitement des passagers et le contrôle du fret.

En 1987, il est passé au secteur privé, en devenant consultant principal et gestionnaire de compte à Computer Sciences Corporation (CSC), travaillant avec les clients de CSC des secteurs de la défense, des sciences, de l’immigration et du gouvernement du TCA sur des dossiers de gestion de l’information, de planification stratégique et de gestion de projet.

En 1993, David a fondé Business Synetics, une firme de consultants qui offre des services de planification stratégique, d’architecture des systèmes informatiques et d’amélioration des processus opérationnels à de nombreux organismes du gouvernement fédéral, y compris ceux responsables de la trésorerie, de la santé, de l’immigration et de la collectivité du renseignement.

Il a quitté Business Synetics en 2002 pour se joindre à l’Organisation australienne du renseignement de sécurité (Australian Security Intelligence Organisation ou ASIO) au moment où elle amorçait une période de croissance et de changement extraordinaire. Pendant cinq ans, il a occupé la fonction de dirigeant principal de l’information, favorisant l’innovation dans l’infrastructure technique, la capacité d’analytique et la gestion de l’information numérisée. Il a été nommé au poste de directeur général adjoint en juillet 2007, responsable de la gestion d’un programme du changement pour le cadre du capital humain, la politique du renseignement et de l’information, la réforme législative, la politique sur la sécurité préventive et la construction du nouveau bureau central d’ASIO.

À titre de directeur général des Archives nationales de l’Australie, David a adopté une orientation stratégique misant sur une transition pangouvernementale à une gestion de l’information et des dossiers numériques; une expansion de la capacité de préservation pour les dossiers papier, audiovisuels et numériques; l’accélération de la déclassification des documents archivistiques sensibles; et l’exploitation des technologies émergentes pour améliorer l’accès du public aux ressources archivistiques.

David est un membre actif du Conseil international des Archives (CIA) depuis 2012. Il a accueilli le congrès du CIA à Brisbane et est devenu président du Forum des archivistes nationaux (FAN) en 2013. Il a été nommé président du CIA en octobre 2014.

Il est un diplômé du Australian Institute of Company Directors et membre professionnel de l’Australian Society of Archivists.

Date de modification :