Soldats de la Première Guerre mondiale : 1914-1918

                Nous défendrons le precieux joyau de la liberté.  Le tambour bat, le clairon sonne; Qui reste en arrière? ...Personne! C'est un peuple qui se défend. En avant! Aiderons-nous à écraser la tyrannie? S'adresser au Bureau de Recrutement.

 Affiche de recrutement, Première Guerre mondiale
Source

La numérisation des dossiers de service du Corps expéditionnaire canadien (CEC) est en cours. Un nombre important de dossiers numérisés ont été ajoutés à notre site Web dans le cadre des activités organisées par le gouvernement du Canada pour commémorer la Première Guerre mondiale. Et nous comptons ajouter de nouveaux dossiers à notre site Web toutes les deux semaines, car l’initiative de numérisation des dossiers du CEC est pour nous une priorité.

Pour des statistiques et des informations sur ce projet de numérisation, vous pouvez consulter notre blogue.

Recherche : Base de données

Introduction

Remarque : Bibliothèque et Archives Canada (BAC) travaille actuellement à la numérisation des dossiers de service du CEC. Pour réaliser cette entreprise d’envergure, BAC devra fermer certaines portions de sa collection pendant le processus de numérisation. Les dossiers de service nouvellement numérisés seront ajoutés à la base de données  la base de données des Soldats de la Première Guerre mondiale, toutes les deux semaines. Veuillez consulter régulièrement la base de données pour voir les documents nouvellement ajoutés. À la fin de ce projet, en 2016, les Canadiens bénéficieront d’un accès sans précédent à une formidable ressource, et pourront consulter des copies numériques de grande qualité de plus de 640 000 dossiers de service, et ce, gratuitement.

De plus, le 15 de chaque mois, le Blogue de Bibliothèque et Archives Canada présentera les dernières nouvelles concernant ce projet.

Pour plus d’information au sujet de cette initiative, consultez la  Fiche d’information : Numérisation des dossiers de service du Corps expéditionnaire canadien.

Les documents

Dossiers du Corps expéditionnaire canadien (CEC) - Première Guerre mondiale

La Première Guerre mondiale est le premier des grands conflits mondiaux du vingtième siècle. De 1914 à 1918, cette guerre a opposé les puissances centrales de l'Allemagne, de l'Autriche-Hongrie, de la Turquie et d'autres États alliés plus petits aux pays de l'Entente, notamment l'Empire britannique, la France, la Russie, l'Italie, le Japon, les États-Unis et leurs alliés.

Peu après la déclaration de la guerre par la Grande-Bretagne en août 1914, le Canada a offert un premier contingent de vingt-cinq mille hommes qui ont été détachés outre-mer. Un deuxième contingent a été offert à l'automne de 1914. La Première division canadienne a été formée en janvier 1915 à partir d'unités du premier contingent. Elle prenait les armes en France le mois suivant. En septembre de la même année, la Première division et la Deuxième division de la Brigade de cavalerie canadienne ont été intégrées dans le Corps canadien nouvellement formé. Par la suite, le Canada a continué d'envoyer d'autres contingents et groupes de renfort outre-mer. À la signature de l'armistice, en novembre 1918, le Corps canadien comprenait quatre divisions d'infanterie et corps d'armée. D'autres unités des forces canadiennes, notamment quelques batteries d'artillerie, des compagnies de génie, des groupes de spécialistes du transport ferroviaire et de l'exploitation forestière, ont servi en France et en Belgique sous le commandement direct des autorités britanniques. D'autres unités, assurant le soutien administratif, la formation, les services forestiers et les services médicaux, ont servi en Angleterre. Le Corps expéditionnaire canadien, comme on appelait l'armée canadienne constituée pendant la Première Guerre mondiale, a grossi pendant toute la durée du conflit. En tout, 619 636 hommes se sont enrôlés, dont 424 589 ont servi en Europe.

Le ministère de la Milice et de la Défense (fonds d'archives RG 9), qui est l'ancêtre de l'actuel ministère de la Défense nationale, était responsable du recrutement, de la formation préliminaire et du détachement outremer des recrues.

Le ministère des Forces militaires outremer du Canada (fonds d'archives RG 150) a été créé par décret le 28 octobre 1916 (C.P. 2651) et chargé de surveiller l'administration du CEC. Ce ministère a joué le rôle d'organe de liaison entre le gouvernement du Canada et le gouvernement de la Grande-Bretagne, le ministère de la Guerre et le Quartier général principal britannique. Alors que le CEC relevait des autorités militaires britanniques pour les opérations, il relevait du ministère des Forces militaires outremer du Canada pour tous les autres aspects de ses activités (comme les finances, la logistique, la formation et le renfort).

À la fin du conflit en Europe, après que les membres du CEC eurent été rapatriés et que les derniers arrangements financiers eurent été réglés avec la Grande-Bretagne, le ministère des Forces militaires outremer du Canada fut aboli par décret, le 8 juin 1920 (C.P. 1705, 26 juillet 1920).

Documents d'attestation et formulaires d'enrôlement

Au moment de leur enrôlement, les volontaires qui s'engageaient dans le Corps expéditionnaire canadien devaient fournir l'information nécessaire pour remplir un document d'attestation comprenant deux pages. On trouve dans ce document le nom et l'adresse de la recrue, le plus proche parent, la date et le lieu de naissance, le métier ou la profession et les antécédents militaires, ainsi que la description de toute caractéristique physique particulière. Les recrues devaient signer le document d'attestation, indiquant par le fait même leur engagement à servir outre-mer. Les conscrits appelés à se joindre au CEC en vertu de la Loi du Service militaire (1917) ont rempli un formulaire beaucoup plus simple, d'une seule page ne contenant que leur nom et la date de leur recrutement et témoignant du respect des conditions d'enrôlement. Un formulaire d'une seule page intitulé 'Officers Declaration Paper' était rempli par les officiers.

Cette série d'archives regroupe quelque 620 000 documents d'attestation et formulaires d'enrôlement en vertu de la Loi du Service militaire. Ces documents ont été produits en triples exemplaires au moment de l'enrôlement dans le CEC. Au moins un exemplaire du document d'attestation ou du formulaire d'enrôlement accompagnait chaque membre du CEC détaché outre-mer, où il était versé dans le dossier de service de chaque soldat au ministère des Forces militaires outre-mer du Canada. Ces dossiers étaient conservés à Londres.

Les originaux des documents d'attestation et des formulaires d'enrôlement sont conservés à Bibliothèque et Archives Canada dans le fonds d'archives (RG 9, série II B8, vol. 1-654).

Dossiers de service

Les dossiers de service des membres du CEC peuvent contenir jusqu'à deux ou trois douzaines de formulaires, lesquels portent sur l'enrôlement, la formation, les antécédents dentaires et médicaux, l'hospitalisation, la discipline, la solde, les médailles décernées et la démobilisation ou l'avis de notification de décès. Le dossier contient immanquablement un exemplaire du document d'attestation ou du formulaire d'enrôlement en vertu de la Loi du Service militaire, à moins que le soldat soit un déserteur ou en infraction (ne s'est pas présenté pour le service).

Les dossiers du personnel indiquent les endroits où étaient stationnées les garnisons en Angleterre, mais ne donnent pas de renseignements semblables sur les opérations militaires. Ils indiquent uniquement le nom de l'unité à laquelle l'individu était affecté. Dès le début de la Première Guerre mondiale, les unités du Corps expéditionnaire canadien (CEC) devaient faire un compte rendu quotidien de leurs " actions sur le terrain ". C'est ce qu'on appelait le journal de guerre. Il contient de l'information historique sur l'administration de l'unité, les opérations et les activités durant la Première Guerre mondiale. Ces documents ont été numérisés et sont accessibles en ligne par le biais de notre base de données Journaux de guerre - Première Guerre mondiale (Archivé). Les journaux de guerre qui n'ont pas été numérisés sont accessibles sur microfilm.

Afin d'obtenir des informations sur les batailles et sur les opérations militaires, nous vous suggérons de consulter l'histoire officielle du contingent canadien durant la Première Guerre mondiale intitulée Le Corps expéditionnaire canadien, 1914-1919, écrit par G.W.L. Nicholson (Imprimeur de la Reine, Ottawa, 1963).Vous pourrez trouver ce livre dans la plupart des bibliothèques publiques.

Les originaux des dossiers de service sont conservés à Bibliothèque et Archives Canada dans le fonds d'archives RG 150, versement 1992-93/166, boîtes 1-10 684. Les dossiers pour les individus avec le nom de Neils Aabel jusqu'à Stanley Adair ont été transférés de ce volume d'accession à un volume permanent. Les références à ces dossiers sont RG 150, sans numéro d'accession, et avec des numéros de volume au lieu de numéros de boîte.

La base de données

La base de données Soldats de la Première Guerre Mondiale est un index des dossiers de service conservés à Bibliothèque et Archives Canada pour les soldats, les infirmières et les chapelains qui ont servi avec le CEC.

Chacune des boîtes de dossiers de service contient environ 50 dossiers, chacun mis sous pli. Le nom et le numéro de matricule - s'il s'agit d'un officier - et le grade du membre du CEC sont indiqués sur l'enveloppe. La base de données a été créée en saisissant le nom et le numéro indiqués sur chacune des enveloppes.

Quand les documents d'attestation et les formulaires d'enrôlement ont été numérisés à même les Registres d'attestation (RG 9, II B8, volumes 1 à 654), les images ont été reliées aux entrées de base de données. Il arrive que le nom d'un membre ne soit pas inscrit de la même façon sur l'attestation, sur l'enveloppe contenant le dossier et les autres documents contenus dans le dossier file.

Comment repérer le bon dossier

S'il y a plus d'une personne qui porte le nom que vous cherchez dans la base de données et que leurs documents d'attestation ne sont pas numérisés, vous ne pourrez peut-être pas trouver vous-même la référence qu'il vous faut.

S'il n'existe que quelques possibilités, BAC peut essayer de trouver la bonne référence pour vous. Pour ce faire, utilisez le formulaire de demande de recherche généalogique. Veuillez y inscrire le plus de précisions possible concernant la personne que vous recherchez.

Cette base de données comprend uniquement les références de ceux qui ont servi dans le Corps expéditionnaire canadien (CEC). Pour de l'information concernant les dossiers personnels des individus qui ont servis dans le Royal Newfoundland Regiment, dans la Marine royale du Canada, dans l'Armée Britannique, dans le Royal Air Force, dans le Royal Flying Corps et dans le Royal Navy veuillez consulter notre page sur la Première Guerre mondiale.

Autres sources où chercher un numéro de matricule :

Comment accéder à un dossier de service 

La numérisation des dossiers de service du personnel du Corps expéditionnaire canadien (CEC) est en cours. Il n’est plus possible de consulter les documents originaux sur papier. Toutefois, le service de reprographie numérique est disponible pour les dossiers qui n’ont pas encore été préparés pour la numérisation. Les dossiers nouvellement numérisés seront ajoutés à la base de données  la base de données des Soldats de la Première Guerre mondiale, à mesure que le processus avancera. Veuillez consulter la base de données au cours du processus de numérisation afin de voir les nouveaux ajouts. Pour de plus amples informations sur cette initiative, nous vous invitons à consulter la Fiche d’information : Numérisation des dossiers de service du Corps expéditionnaire canadien.

Commander des copies 

Liste de prix et normes de service

Formulaire de commande de reproductions

Veuillez citer la référence d'archive complète, telle qu'elle apparaît dans la base de données.

Par exemple :

TREMBLAY, JEAN BAPTISTE
Numéro de matricule : 297 (ou le rang dans le cas d'un officier)
Référence : RG 150, versement 1992-93/166, boîte 9774 - 51

Si vous n'êtes pas en mesure d'identifier le dossier approprié, veuillez consulter la section « Comment repérer le bon dossier » plus haut.

Consulter les dossiers papier

Dans le cadre du projet de numérisation, BAC fermera l’accès à des portions de sa collection, pour en assurer la préparation, la conservation et la numérisation. BAC ne permettra plus la consultation sur place ou la numérisation en libre-service de ces dossiers.
 
Une fois numérisés, les dossiers papier seront entreposés en permanence dans des chambres fortes à ambiance contrôlée au Centre de préservation de BAC, à Gatineau (Québec), après quoi l’accès aux documents originaux sera limité. Afin de contribuer à la préservation de ces originaux fragiles, nous demandons aux chercheurs de consulter les documents en ligne.

Autres ressources

Liens connexes vers les ressources de Bibliothèque et Archives Canada :