John McCrae (1872-1918)

Lt. Col. John McCrae

Le lieutenant-colonel John McCrae et son chien Bonneau, v. 1914. John McCrae aimait beaucoup les animaux et, lorsqu’il s’est enrôlé, il a amené outre-mer son cheval nommé Bonfire. En revanche, semble-t-il que son chien, Bonneau, qui l’aidait à passer le temps quand il ne soignait pas les blessés, ait été un animal errant que John McCrae avait adopté en France. Bibliothèque et Archives Canada, C-046284

S'il est un poème qui évoque la Première Guerre mondiale, c'est bien In Flanders Fields (Au champ d'honneur) du lieutenant-colonel John McCrae. Celui-ci est né à Guelph (Ontario) en 1872. Il a étudié la médecine à l'Université de Toronto et fait son internat à l'Université Johns Hopkins avec le célèbre médecin canadien sir William Osler. En 1899, John McCrae a remis ses études médicales à plus tard afin de répondre à l'appel au combat de l'Empire pour la Guerre des Boërs. Après ce conflit, durant lequel il a servi dans l'Artillerie royale canadienne, il a repris l'exercice de la médecine à l'Université McGill, à Montréal. Pendant tout ce temps, John McCrae a écrit de nombreux poèmes et été publié à plusieurs reprises.

Étant un ardent défenseur de la cause impériale, John McCrae s'est enrôlé dans le Corps de santé de l'armée canadienne peu de temps après la déclaration de la guerre en 1914. Il a écrit In Flanders Fields durant la bataille d'Ypres en 1915, pendant qu'il attendait les blessés. C'est à Ypres que les forces allemandes ont utilisé pour la première fois du chlore gazeux toxique sur le champ de bataille. John McCrae aurait été parmi les premiers à voir et à soigner les brûlures et les cloques atrocement douloureuses des victimes.

John McCrae est mort en janvier 1918 des suites d'une pneumonie et d'une méningite contractées en période de surmenage.

In Flanders Fields

In Flanders Fields Cette belle copie du poème In Flanders Fields, exécutée de la main de John McCrae, se trouve dans le fonds E.W.B. Morrison, à Bibliothèque et Archives Canada. Le major-général sir Edward Morrison, qui était un journaliste, a dirigé l’Artillerie royale canadienne durant la Première Guerre mondiale. Il était un ami du poète, médecin et camarade artilleur John McCrae. Bibliothèque et Archives Canada, MG 30 E 81, C-026561

Date de modification :