Sir Arthur Doughty (1860-1936) et Gustave Lanctôt (1883-1975)

Naturellement, peu de gens perçoivent l'archiviste comme un soldat. Cependant, bien que les archivistes ne remplissent pas beaucoup de cœurs d'effroi, le rôle qu'ils jouent dans l'emmagasinage et la préservation de la mémoire de notre pays nous permet de comprendre notre passé, de conserver nos libertés actuelles et de nous préparer pour l'avenir. Lors de la Première Guerre mondiale, c'est à l'archiviste fédéral Arthur Doughty et au futur archiviste fédéral Gustave Lanctôt qu'il appartenait de vérifier et de recueillir des documents de cette époque-là à l'intention des futures générations de Canadiens. MM. Doughty et Lanctôt ont été nommés officiers et, à la fin du conflit, avaient été promus aux rangs de colonel et de major respectivement.

Arthur Doughty était un collectionneur accompli. Les documents qu'il a acquis pendant la durée de son mandat d'archiviste fédéral, par exemple la collection Northcliffe, les papiers de lord Elgin et des transcriptions de divers documents coloniaux, ont été les pierres angulaires des Archives publiques du Canada de l'époque (aujourd'hui Bibliothèque et Archives Canada). Le champ de son travail d'acquisition, qui était beaucoup plus vaste que celui de l'archiviste moderne, s'étendait souvent aux objets façonnés, tels que la tunique portée par sir Isaac Brock ou la chaise du général Wolfe. En plus de recenser les documents importants, MM. Doughty et Lanctôt ont collectionné divers trophées de la Grande Guerre. Ceux-ci ont été exposés au Canada afin d'aider à intensifier les efforts déployés au chapitre des secours pour la guerre et à renforcer le patriotisme des gens. Lorsque le conflit a pris fin, on a mis sur pied un programme pour distribuer les divers trophées de guerre à des collectivités d'un bout à l'autre du pays. On trouve encore de ces trophées dans de nombreux parcs et lieux publics; vous avez peut-être joué près de certains d'entre eux durant votre enfance.

Date de modification :