Arthur Seymour Tyler

Dossier de service

Arthur Seymour Tyler (1897-1985) est né le 22 février 1897. Avant la Première Guerre mondiale, il vit avec sa mère à Saint-Jean, au Nouveau-Brunswick. Le 4 septembre 1916, il s'enrôle dans le 2e Bataillon de construction, le seul bataillon de l'histoire militaire canadienne composé majoritairement d'Afro-Canadiens. Les préjugés raciaux de l'époque empêchent de nombreux Afro-Canadiens de s'enrôler, malgré leur patriotisme et leur désir de s'engager. C'est seulement à la création du 2e Bataillon de construction, en juillet 1916, que plusieurs ont la possibilité de servir durant la guerre. Comme la plupart des membres de l'unité, Tyler travaillait comme camionneur dans les Maritimes. Il est envoyé outre-mer avec son bataillon en mars 1917. Il subit deux accès de grippe, pour lesquels il est traité à l'hôpital général no 2 dans le Jura, en France; il en gardera une surdité permanente de l'oreille droite. Tyler est libéré en 1919 lors de la démobilisation générale. Il servira aussi durant la Deuxième Guerre mondiale, dans le régiment Carleton and York. Il est mort le 17 février 1985, à l'âge de 88 ans.

Dossier de service

Date de naissance : 22 février 1897

Date de l'attestation : 4 septembre 1916

Âge lors de l'enrôlement : 19 ans

Taille : 5 pieds, 4 pouces

Poids : non précisé

Description : teint, yeux et cheveux foncés. Église anglicane.

Adresse de domicile : 280, rue Pitt à Saint-Jean, au Nouveau-Brunswick

Métier ou profession : camionneur

Marié : non

Famille : sa mère, Mary McCarthy, résidant au 280, rue Pitt à Saint-Jean, au Nouveau-Brunswick

Plus proche parent : sa mère (Mary McCarthy)

Branche : Corps expéditionnaire canadien

Théâtres de guerre : Angleterre et France

Blessures et historique médical

  • Novembre à décembre 1917 – Entre la mi-novembre et la fin de décembre 1917, il est admis deux fois à l'hôpital dans le Jura, en France, après avoir contracté la grippe. (Pages 15 et 16)
  • 8 février 1919 – Son historique médical rédigé à Fredericton, au Nouveau-Brunswick, fournit des précisions sur une lésion à l'oreille droite : tympan perforé à la suite d'une infection. (Pages 42 à 45)

Faits intéressants tirés du dossier de service

  • Avril à mai 1917 – Il arrive en Angleterre à bord du Southland, le 7 avril 1917. Le 17 mai, il est sur le champ de bataille en France. (Page 13)
  • 11 juin 1917 – Une note mentionne qu'il s'est vu imposer des sanctions disciplinaires pour être arrivé en retard sur le terrain de parade. Pour cette infraction mineure, il a été condamné à une peine de 10 jours consistant à exécuter des travaux pénibles, menotté et les chevilles entravées, et à être privé de paie. (Page 15)
  • 18 février 1919 – Il est démobilisé à Fredericton, au Nouveau-Brunswick. Ses documents de démobilisation indiquent qu'il a reçu deux chevrons bleus pour ses 19 mois de service outre-mer. (Pages 21 à 23)
  • 20 février 1919 – Après la guerre, il a l'intention de retourner à Saint-Jean, au Nouveau-Brunswick. (page 26)
  • 14 novembre 1982 – On le voit sur une photo dans un article du Toronto Star relatant un dîner en l'honneur des vétérans du 2e Bataillon de construction. (Page 27)

London Gazette

Aucune mention

Médailles, honneurs et récompenses militaires

Aucune mention

Données de recensement

  • Recensement de 1911
    En 1911, « Seamore » (Seymour) Tyler a 15 ans et vit dans le quartier Ward de Saint-Jean, au Nouveau-Brunswick, avec sa mère, Mary McCarthy (37), et son beau-père, Clarence McCarthy (36). Son frère aîné, Elijah Tyler (18), demeure avec eux, ainsi que ses quatre demi-frères, les fils de Mary et Clarence : Clarence (13), Harold (10), Simon (7) et James (5). Une dénommée Julia (70) est identifiée comme belle-mère et vit aussi avec la famille. Le plus âgé des Clarence est camionneur, et le plus jeune est ouvrier. La famille est de confession anglicane.

Date de modification :