Tomasaburo Inohara

Dossier de service

Tomasaburo Inohara (1888‑1923) est un Canadien d’origine japonaise né à Okayama. Il s’enrôle à Calgary, en Alberta, en août 1916. Son document d’attestation mentionne qu’il est vendeur et que son épouse vit au Japon. Inohara sert d’abord au sein du 175e Bataillon (Medicine Hat), puis avec le 50e Bataillon (Calgary). Environ 222 Canadiens d’origine japonaise se joignent au Corps expéditionnaire canadien. Tous ont servi sur le front de l’Ouest; environ le quart d’entre eux n’ont pas survécu. Le poste de recrutement de Calgary est le seul qui ne les refusait pas en raison de leur origine. Inohara survit à la guerre et vit à Vancouver jusqu’à sa mort, en 1923.

Dossier de service

Documents d’attestation 1

Date de naissance : 15 mars 1888 (préfecture d’Okayama, Japon)

Date de l’attestation : 15 août 1916

Âge lors de l’enrôlement : 28 ans

Taille : 5 pieds, 4 pouces

Poids : 135 livres

Description : teint foncé, yeux bruns, cheveux foncés. Trois marques de vaccin sur chaque bras. Méthodiste.

Lieu de résidence : Calgary, Alberta

Métier ou profession : vendeur

Marié : son épouse, Kazaye Inohara, vit à Obara Gonai Son, district de Kojima, préfecture d’Okayama, Japon

Plus proche parent : son épouse, Kazaye Inohara

Théâtre de guerre : France

Documents d’attestation 2

Blessures et historique médical

  • 19 mai 1917 – Il est admis à l’hôpital général australien no 2 à Wimereux, en France, pour soigner une blessure à la tête causée par un shrapnel. (Page 8)
  • Octobre-décembre 1917 – Il est hospitalisé deux fois en deux mois pour les hémorroïdes. (Pages 8 et 9)
  • Janvier‑mars 1918 – Après avoir souffert de constipation chronique pendant un an, il est admis à l’hôpital canadien pour convalescents Bear Wood, à Wokingham, en Angleterre, pour y recevoir des traitements pendant 30 jours. Il passera finalement plus de six semaines à l’hôpital. Il obtient son congé le 22 mars, après une certaine amélioration de son état. (Pages 20 et 53)
  • Mai 1918 – Des lunettes lui sont prescrites. (Page 29)

Faits intéressants tirés du dossier de service

  • 25 septembre 1916 – En plus de sa famille immédiate, Shigenori Fujii, d’Okayama‑Ken, au Japon, doit être informé si Inohara est malade ou blessé. (Page 5)
  • 13 octobre 1916 – Il arrive en Angleterre à bord du Saxonia. (Page 8)
  • 11 décembre 1917 – Dans son testament militaire, il lègue tout à son épouse. (Page 6)
  • 11 juillet 1919 – Au moment de sa libération, il fait partie du 21e Bataillon de réserve. (Page 16)
  • 23 mai 1922 – Après la guerre, il vit au 457, rue Powell à Vancouver, en Colombie‑Britannique. (Pages 37 et 38)
  • 21 novembre 1923 – Une note inscrite sur les documents de démobilisation indique qu’Inohara est mort le 28 septembre 1923. (Page 16)
  • 1924‑1925 – Une fiche montre que son épouse, madame Haru Inohara, du Japon, est décédée. Inohara s’est remarié après sa libération. (Pages 39‑40)

The London Gazette

  • Aucune mention

Médailles, honneurs et récompenses militaires (1812-1969)

  • Aucune mention

Données de recensement

  • Aucune donnée
Date de modification :