Réserves indiennes, ouest du Canada

  

Plan de la réserve indienne de Muskoday, 1884

Source

La présente base de données renferme des descriptions à la pièce d'environ 1 500 cartes et plans qui portent sur les réserves et les agglomérations autochtones dans l'Ouest du Canada (Colombie-Britannique, Alberta, Saskatchewan, Manitoba, Territoire du Yukon, Territoires du Nord-Ouest et Nunavut). Les cartes décrites ici sont des documents publiés ou inédits et, en règle générale, distincts et simples (monographiques). Environ 1 200 articles, maintenant passés dans le domaine public, ont été numérisés.

Les descriptions à la pièce contenues dans la base de données sont rédigées dans la langue originale de la carte ou du plan; la majorité des descriptions n'existent qu'en anglais.

Recherche : Base de données

Les documents

L'une des principales tâches des autorités fédérales relativement à l'administration des terres de l'Ouest consiste à réserver des terres pour l'utilisation exclusive des bandes indiennes qui ont signé un traité. En vertu de l'Acte de l'Amérique du Nord britannique de 1867, le gouvernement fédéral était responsable des « Indiens et des terres réservées aux Indiens » et le titre sur les terres de réserve était (comme aujourd'hui) dévolu à la Couronne. Pour que les terres des réserves ne puissent pas être vendues ou déclarées comme agglomération un jour par la communauté non autochtone, il fallait en déposer une description officielle complète auprès d'organismes fédéraux et des bureaux d'enregistrement locaux. Il était essentiel d'inclure des cartes et des plans dans la description officielle de toute réserve. Par la suite, ils faisaient également partie du développement qui se produisait une fois que les terres avaient été désignées. 

Au fil des ans, les organismes fédéraux responsables des affaires autochtones dans l'Ouest du Canada ont créé de nombreux documents cartographiques. Il s'agit de croquis de plans joints à des lettres adressées à des représentants du gouvernement, de plans cadastraux uniques et de cartes de série destinées au grand public.
 
Bien que cette base de données soit vaste, il ne s'agit pas d'une liste complète des fonds cartographiques sur les réserves indiennes de Bibliothèque et Archives Canada. Nombreux sont les articles anonymes uniques encore cachés dans les collections, particulièrement celles des ministères et employés fédéraux ayant un intérêt direct, comme les commissaires aux traités, les fonctionnaires de carrière et les ministres de la Couronne.

La base de données

Les documents cartographiques décrits dans cette base de données portent sur la Colombie-Britannique, l'Alberta, la Saskatchewan, le Manitoba, le Territoire du Yukon, les Territoires du Nord-Ouest et le Nunavut. Il n'y a pas de cartes des réserves et des agglomérations de l'Ontario, du Québec et des provinces de l'Atlantique. Les désignations territoriales et provinciales utilisées dans le présent guide correspondent à la carte actuelle du Canada (2003) et ne représentent pas les frontières utilisées au moment de la création des cartes.
 
La base de données est une version électronique à jour des volumesNMC1 et 2 de la compilation Maps of Indian Reserves and Settlements in the National Map Collection / Cartes des réserves et agglomérations indiennes de la Collection nationale de cartes et plans effectuée par Linda Camponi et publiée en 1980-1981 par Archives publiques Canada (ancien nom). Il faut l'utiliser comme liste des cartes des agences, réserves et agglomérations autochtones relevées principalement dans les fonds du ministère des Affaires indiennes (RG10, série noire) et dans les documents des deux commissions royales d'enquête chargées des terres autochtones, notamment la Commission Respecting Indian Lands, 1913 (RG33/104) et la Commission des revendications des Indiens, 1966-1977 (RG33/115). On y trouve également des cartes des réserves et agglomérations contenues dans les documents d'autres ministères fédéraux et dans des collections privées. Comme dans le cas d'une publication originale, les documents d'architecture et de génie ne figurent pas dans la base de données.
 
Il est important de prendre note que, dans le présent outil de recherche spécialisé, on a simplement converti les notices catalographiques sur fiches en une base de données consultable. Autrement dit, les cartes et les plans originaux décrits dans ces notices n'ont pas été recatalogués. Comme les notices originales sur fiches ont été créées sur une période de vingt-cinq ans à l'aide de diverses normes de catalogage, la majorité des descriptions de pièces ne sont pas conformes aux normes actuelles de catalogage descriptif exposées dans les Règles de catalogage anglo-américaines (RCAA2).
 
Bibliothèque et Archives Canada offrent un programme d'acquisition actif et reçoivent régulièrement des documents cartographiques de ministères et de particuliers. Le présent outil de recherche et les images numérisées qu'il comporte seront mis à jour périodiquement, à mesure que le ministère acquerra de nouveaux plans et de nouvelles cartes de réserves. 

Les écrans de recherche

Les utilisateurs peuvent consulter la base de données à l'aide d'un ou de plusieurs des champs suivants : 

Mots clés

On peut faire des recherches au moyen de noms de particulier, d'agence, de réserve ou d'agglomération, ou encore par sujet. Une recherche par mot-clé portera sur l'ensemble des champs de la base de données. 

Province

On peut faire une recherche dans la province ou le territoire où se trouve l'agence, la réserve ou l'agglomération. Par défaut, le système affiche l'en-tête tous, ce qui signifie que toutes les recherches que vous ferez porteront automatiquement sur l'ensemble des provinces et territoires de la base de données. Pour restreindre votre recherche à une seule province ou à un seul territoire, sélectionnez l'option voulue dans le menu déroulant. Utilisez le nom actuel de la province ou du territoire où se trouve l'agence, la réserve ou l'agglomération. Rappelez-vous que vous n'avez accès qu'aux données de la Colombie-Britannique, de l'Alberta, de la Saskatchewan, du Manitoba, du Territoire du Yukon, des Territoires du Nord-Ouest et du Nunavut. 

Date

Une recherche peut porter sur une ou plusieurs années. Les dates sont celles qui figurent sur le document original. Lorsqu'il n'y a pas de date sur un document, il arrive souvent que le personnel des archives propose une date en fonction de l'information contenue dans la carte ou le plan. Dans de tels cas, la date est inscrite entre crochets. Les cartes pour lesquelles on ne peut établir de date porte la mention « N.D/S.D. » (No Date/Sans Date). 

Nom de réserve

Les utilisateurs peuvent faire une recherche par nom de réserve ou d'agglomération. Les diverses orthographes d'un même nom sont incluses dans la base de données qui comporte des renvois réciproques entre les diverses orthographes. Dans certains cas, il n'existe pas de carte de l'agence, de la réserve ou de l'agglomération autochtone que vous cherchez. N'indiquez pas le numéro de l'agence ou de la réserve, ni la population dans ce champ; utilisez plutôt le champ suivant (numéro d'agence ou de réserve).
Les noms d'agence, les noms de réserve et les numéros de réserve utilisés dans cette base de données sont établis d'après le document intitulé Schedule of Indian Reserves and Settlements publié en 1972 par le ministère des Affaires indiennes. Dans le cas des endroits non indiqués dans cette publication, on a utilisé les listes publiées dans les rapports annuels du ministère. Pour les régions non confirmées officiellement comme des réserves, on indique le nom utilisé au moment de la création de la carte. 

Numéro de réserve

Si vous faites une recherche dans ce champ, vous obtiendrez toutes les agences, réserves ou populations correspondant au numéro entré. Si vous avez tapé le nom d'une réserve ou d'une population dans le champ précédent, la recherche sera limitée à ce nom et au numéro que vous entrez dans le champ en cours. 

Numéro de micrographie


Tous les plans et les cartes répertoriés dans cet outil de recherche ont été reproduits en noir et blanc (quelques-uns ont été reproduits en couleur) sur une microfiche grand format (105 mm). Chaque microfiche porte un numéro unique précédé du préfixe « NMC ». Autrefois, on photographiait les cartes et les plans en noir et blanc sur une pellicule grand format de première qualité, et on attribuait un numéro « C » aux négatifs. Les chercheurs peuvent consulter la base de données à l'aide d'un de ces numéros.
Cochez la case Descriptions incluant une image numérisée pour limiter votre recherche aux cartes numérisées qui sont accessibles en ligne. 

Conseils de recherche

On peut utiliser le champ Mots clés pour effectuer une recherche par nom de personne autochtone, lieu, réserve ou agglomération, ou par tout autre sujet susceptible de figurer dans les descriptions de la base de données descriptions.
 
Si vous connaissez le nom de la réserve ou de l'agglomération, vous pouvez utiliser les champs Mots clés ou Nom de la réserve. Utilisez le champ Mots clés pour trouver toutes les références au mot indiqué; il peut s'agir d'une carte de votre réserve, d'une référence à une autre réserve ou d'une référence à votre mot. Lorsque vous tapez le nom de la réserve dans le champ Nom de la réserve, vous obtenez uniquement les cartes qui portent le nom de cette réserve.
 
Les chercheurs doivent consulter le guide Bandes et agences amérindiennes pour trouver le nom d'une réserve ou d'une agglomération, mais à des fins de référence uniquement. Ce nom peut ne pas figurer dans le guide des réserves et des agglomérations autochtones. Rappelez-vous que le guide ne contient aucune donnée pour l'Ontario, le Québec et les provinces de l'Atlantique.
 
La Commission de toponymie du Canada (http://geonames.nrcan.gc.ca/index_f.php) est l'organisme de coordination officiel pour l'attribution et l'utilisation des noms géographiques. Depuis 1897, la Commission tient à jour une base de données sur les noms approuvés pour toutes les entités géographiques (villages, villes, lacs, montagnes, etc.). La base de données indique l'orthographe autorisée et l'emplacement actuel des réserves indiennes, y compris la longitude et la latitude. Elle offre également une carte de référence de la réserve et de la région environnante. Les chercheurs trouveront peut-être utile de pouvoir utiliser les noms de réserve et les orthographes officiels lors de la consultation de la base de données.
 
Si c'est possible, faites votre recherche en anglais et en français. Les descriptions sont actuellement fournies dans la langue de l'auteur/du donateur, mais ça n'a pas toujours été le cas. La majorité des descriptions sont en anglais uniquement, mais les titres demeurent dans leur langue originale et sont rarement traduits.
 
Par exemple :
Si vous tapez map, puis carte, les résultats ne s'annulent pas.
 
Faites attention dans le cas des dates. Les chercheurs ne peuvent extraire que les dates qui correspondent exactement à celles qu'ils ont entrées.
 
Par exemple :
Tapez 1890-1910 pour obtenir seulement les descriptions comportant cette expression, le cas échéant.
 
Comme la base de données contient des descriptions de documents anciens, n'utilisez pas uniquement des mots et des expressions modernes ou actuels dans vos recherches. Il se peut que vous deviez utiliser des expressions périmées et des mots dont la signification a changé avec le temps pour obtenir de meilleurs résultats.
 
Par exemple :
North-West Territories, Northwest Territories
Klondike, Klondyke, Clondyke
 
N'utilisez pas de ponctuation. Par exemple, tapez st peters et non pas st. peters.
 
N'utilisez pas l'apostrophe. Par exemple, tapez quappelle et non pas qu'appelle, ou tobys meadow au lieu de toby's meadow.
 
N'utilisez pas les mots le (the) ou de (of) même s'ils figurent dans le nom de la réserve. Par exemple, pour trouver la réserve appelée the pas, tapez seulement pas, ou encore lac bois pour remplacer lac des bois

Comment interpréter les résultats obtenus

Les résultats de la recherche seront inscrits sous forme de liste récapitulative où vous pouvez obtenir des descriptions plus détaillées. 

Liste sommaire des résultats

La liste sommaire des résultats renferme de l'information, dans plusieurs colonnes, ce qui permet aux utilisateurs de déterminer si les documents repérés sont pertinents. Les renseignements entre crochets ont été fournis par le personnel de Bibliothèque et Archives Canada et sont fondés sur des indices relevés dans les cartes, les plans et les tableaux. Chaque page de cette liste fournit au plus 20 références (cette valeur par défaut peut être changée). Les utilisateurs peuvent exporter ces résultats vers une disquette ou les télécharger dans leur propre ordinateur.
 
La première colonne est rattachée à la Description détaillée (voir ci-dessous). Si vous cliquez sur l'icône, le système affiche la description détaillée.
 
La colonne Titre contient le titre de la carte ou du plan; dans certains cas, il s'agit d'une abréviation. Le titre au long s'affiche dans la description détaillée.
 
La colonne Date indique la date exacte ou approximative de la carte.
 
La présence d'une croix dans la colonne Image numérisée veut dire qu'une reproduction numérisée de la carte ou du plan est incluse dans la description détaillée. 

Description détaillée

À partir de la liste sommaire des résultats, vous pouvez consulter une description détaillée à la fois. Certaines des descriptions renferment une image miniature que vous pouvez agrandir pour voir la carte ou le plan plus en détail. Ces images ont été compressées à l'aide du logiciel MrSID (Multi-resolution Seamless Image Database). La première fois que vous cliquerez sur une image pour l'agrandir, votre ordinateur vous invitera à télécharger un plugiciel gratuit appelé MrSID (le système n'affiche ce message que si ce plugiciel n'est pas déjà installé). Veuillez noter que, selon la vitesse de votre lien Internet, ce processus pourrait prendre environ cinq minutes. MrSID vous permet de voir l'image et d'agrandir des portions de celle-ci sans perte de résolution. Les chercheurs devraient consulter notre document d'aide intitulé Utilisation de MrSID pour obtenir plus d'information sur ce plugiciel.
 
Les chercheurs doivent également prendre note que lorsqu'ils cliquent sur une deuxième ou une troisième page, les nouvelles images sont extraites dans une deuxième fenêtre de navigateur. Ce deuxième navigateur ne s'agrandit pas automatiquement et l'utilisateur doit l'agrandir à partir de la barre des tâches.
 
La description détaillée comprend la totalité ou une partie des sections décrites plus bas. Si l'information semble insuffisante ou si elle n'est pas claire - par exemple, à cause d'erreurs d'orthographe ou d'autres erreurs, l'utilisateur doit communiquer avec les Services de référence de Bibliothèque et Archives Canada pour obtenir plus d'information.

Titre

Il s'agit du titre complet qui figure sur la carte ou le plan. Normalement, le titre a été transcrit tel qu'il apparaît afin de préserver la langue, l'ordre des mots et l'orthographe (mais pas nécessairement la ponctuation et les majuscules). Les formes anciennes des lettres (p. ex., ƒ = ss) et des signes diacritiques ont été transcrites en leur forme moderne. Il arrive que des données de titre plus particulières soient indiquées entre crochets par le personnel des archives; elles sont basées sur l'information que l'on trouve dans l'entité. 

Date

Il s'agit de la date de compilation, de publication, de distribution, d'impression, de droit d'auteur, etc. Les dates indiquées entre crochets ne figurent pas sur l'entité, mais ont été déduites par le personnel d'après diverses sources. Les doubles dates, par exemple 1755 (1803), indiquent que des données plus récentes ont été ajoutées à une entité après la première compilation. La première date représente la date de la première compilation, alors que la deuxième désigne la date de la dernière mise à jour de l'entité. L'expression n.d./s.d. désigne des entités auxquelles aucune date n'a été attribuée. 

Numéro de microfiche

La plupart des cartes et des plans répertoriés dans la présente base de données ont été reproduits en noir et blanc (quelques-uns ont été reproduits en couleur) sur une microfiche grand format (105 mm). Chaque microfiche porte un numéro unique précédé du préfixe « NMC ». On peut utiliser le numéro « NMC » pour commander des reproductions photographiques et des images numérisées. Ce numéro devrait être inclus par les auteurs et les éditeurs dans leur mention de source (par exemple, source : Bibliothèque et Archives Canada, NMC-123456). On devrait aussi utiliser ce numéro, avec la cote et le titre, pour faire des demandes de consultation de documents originaux ou pour commander des reproductions. 

Numéro C

Autrefois, on photographiait les cartes et les plans en noir et blanc sur une pellicule grand format de première qualité, et on attribuait un numéro « C » aux négatifs. Ce numéro, ainsi que le titre, la cote et le numéro de microfiche, devrait être indiqué dans les commandes d'épreuves en noir et blanc. S'il n'y a pas de numéro « C » ni de négatif, des épreuves en noir et blanc peuvent être créées à partir de la microfiche. 

Numéro d'acquisition

Il s'agit d'un numéro de contrôle administratif attribué à des documents ou à un groupe de documents acquis par Bibliothèque et Archives Canada en même temps et auprès d'une même source.

Restrictions

Ce champ fournit aux chercheurs de l'information sur les restrictions existantes en matière de consultation de documents originaux, et d'utilisation de cartes et de plans originaux et de leurs images. Pour des raisons de conservation, certains documents originaux ne peuvent être copiés ni consultés. De plus, dans les cas où Bibliothèque et Archives Canada ne possèdent qu'une reproduction photographique d'une pièce originale détenue par une autre institution d'archives, cette carte ou ce plan peut être consulté (et, parfois, copié) uniquement à des fins de recherche. Si les chercheurs désirent utiliser cette pièce à toute autre fin, ils doivent obtenir la permission de l'institution qui possède la pièce originale.

Pour consulter le document ou en commander une reproduction

Actuellement, plus de 1 200 cartes et plans de réserve numérisés sont disponibles en direct et ce nombre continuera d'augmenter à mesure que Bibliothèque et Archives Canada feront l'acquisition de nouvelles collections. Certaines conditions régissent l'utilisation des images numérisées. Voyez : Dispositions régissant la reproduction et l'utilisation des documents de la collection de Bibliothèque et Archives Canada.
La consultation des documents originaux, pour des motifs de conservation, n'est pas toujours possible. Lorsqu'elle est autorisée, elle doit se faire, sur rendez-vous, à l'immeuble principal de Bibliothèque et Archives Canada, à Ottawa.
Pour obtenir plus d'information sur les services de reproduction et de consultation offerts par Bibliothèque et Archives Canada, veuillez voyez : Services au public.

Droit d'auteur

La reproduction de documents d'archives est assujettie à la Loi sur le droit d'auteur et à son règlement. Cette question est d'une grande complexité pour les Archives et les chercheurs et a de profondes répercussions sur la manière dont Bibliothèque et Archives Canada fournissent leurs services aux chercheurs en ce qui concerne les documents protégés.
 
Le droit d'auteur peut échoir à une personne ou à un groupe de personnes, à une société, à la Couronne ou au public. Les modalités de cette protection varient selon l'auteur, la nature et la disposition des documents en question, ainsi qu'en fonction d'autres facteurs. Bibliothèque et Archives Canada possèdent divers documents pour lesquels le titulaire du droit d'auteur ne peut être déterminé avec certitude. Pour le personnel des Archives et les chercheurs, l'une des tâches les plus difficiles est l'identification et la localisation du détenteur du droit d'auteur.
 
On conseille aux chercheurs de consulter la Loi sur le droit d'auteur (http://lois.justice.gc.ca/fr/C-42/index.html) et d'obtenir des conseils juridiques concernant toute interprétation en matière de droit d'auteur.
 
Il n'appartient pas à Bibliothèque et Archives Canada d'interpréter la Loi sur le droit d'auteur pour les chercheurs, et ceux-ci doivent se charger de déterminer toute obligation existante en matière de droit d'auteur. Les chercheurs devraient prévoir suffisamment de temps pour effectuer leurs recherches sur le droit d'auteur et obtenir les permissions nécessaires.

 

Date de modification :