Colombie-Britannique

Depuis l'ouverture, en 1872, des premiers bureaux des Affaires indiennes en Colombie-Britannique, d'importants changements sont survenus au sein de l'administration des affaires indiennes. La création puis l'abolition des surintendances, auxquelles succèdent bientôt de multiples agences indiennes qui finiront tantôt par fusionner tantôt par être abolies, de même que l'ouverture de districts puis leur fermeture, attestent des efforts continus que déploie le ministère des Affaires indiennes pour trouver la formule qui lui permettra de s'acquitter le plus efficacement possible de ses responsabilités à l'égard des populations autochtones de la Colombie-Britannique. Ces changements successifs de l'appareil servant à l'administration des affaires indiennes, joints aux modifications des noms de bandes « qui ont par ailleurs elles-mêmes fusionné ou disparu au fil des ans », ne sont pas sans poser un certain nombre de difficultés aux chercheurs et aux chercheuses qui sont appelés à utiliser les archives ayant trait aux affaires indiennes.

À l'intérieur du Groupe d'archives fédérales 10 (RG 10) Bibliothèque et Archives Canada, les archives du ministère des Affaires indiennes respectent l'ordre que cet organisme a lui-même attribué aux documents et les numéros de dossiers qui leur ont été associés. Les dossiers sont donc classés suivant le bureau administratif plutôt que selon le nom de la bande puisqu'il s'agit là du système de classification qu'ont adopté tout aussi bien le ministère des Affairesnindiennes que les organismes qui l'ont précédé. C'est donc dire que, pour tirer pleinement parti des instruments de recherche du RG 10, les chercheurs doivent d'abord connaître le bureau qui était responsable, pendant la période à l'étude, de la bande à laquelle ils s'intéressent.

Chronologie

1872 : I. W. Powell est nommé surintendant des Affaires indiennes de la Colombie-Britannique, dont les bureaux sont situés à Victoria.

1873 : Un Conseil des commissaires des Indiens est formé pour voir, sous la direction du surintendant général des Affaires indiennes, à l'administration des questions autochtones.

1875 : Aux termes du décret du Conseil du 15 décembre, la Colombie-Britannique relèvera désormais de deux surintendances distinctes, à savoir la surintendance du Fraser, chargée de servir, sous la direction de James Lenihan, le territoire de la vallée du bas Fraser, et la surintendance de Victoria, chargée de servir, sous la direction d' I.W. Powell, l' île de Vancouver et la côte Nord-Ouest.

1880 : L'administration à deux surintendances est abandonnée.

1881 : La Colombie-Britannique est dotée d'une administration à six agences :

  • l'agence de Cowichan
  • l'agence du Fraser
  • l'agence de Kamloops
  • l'agence de Kwawkewlth
  • l'agence de l'Okanagan
  • l'agence de la côte Ouest

En 1880, I. W. Powell était devenu le surintendant des Indiens de la Colombie-Britannique, à Victoria; après 1881, il deviendra le seul surintendant visiteur.

1889 : A. W. Vowell remplace I. W. Powell.

1910 : Le bureau du surintendant des Indiens à Victoria est fermé. Le poste de surintendant est aboli, et l'on invite les agents à faire directement affaire avec le quartier général, à Ottawa. La Colombie-Britannique relèvera désormais de trois bureaux d'inspection, placés sous la direction d'inspecteurs des agences indiennes :

  • le bureau d'inspection du Nord, à Vancouver;
  • le bureau d'inspection du Sud-Ouest, à Victoria;
  • le bureau d'inspection du Sud-Est, à Vernon.

1917 : Le bureau d'inspection du Sud-Ouest est aboli et l'inspecteur qui en avait la charge, W. E. Ditchburn, est nommé inspecteur en chef de la Colombie-Britannique.

1918 : Le bureau d'inspection du Nord est aboli.

1923 : Le poste de commissaire des Indiens de la Colombie-Britannique est créé et W. E. Ditchburn en devient le titulaire.

1932 : À la mort de W. E. Ditchburn, le poste de commissaire des Indiens de la Colombie-Britannique demeure vacant.

1935 : Le poste de commissaire des Indiens de la Colombie-Britannique est aboli; il sera toutefois rétabli en 1936.

1948 : La région de la Colombie-Britannique est créée, et le commissaire des Indiens de la Colombie-Britannique continue d'assumer la direction des Affaires indiennes dans la province. Les agents des Indiens deviennent des surintendants des Indiens, alors que l'inspecteur des agences indiennes responsable du bureau d'inspection du Sud-Est obtient le poste de surveillant régional des agences indiennes.

1966 : La région de la Colombie-Britannique et la région du Yukon sont fusionnées pour créer la région de la Colombie-Britannique et du Yukon, dont le quartier général est établi à Vancouver.

1967 : Le ministère des Affaires indiennes et du Nord canadien amorce le processus de fusion des agences indiennes de la Colombie-Britannique pour en faire des districts indiens, de plus grande taille.

1970 : La région de la Colombie-Britannique et du Yukon est rescindée en régions distinctes, soit la région de la Colombie-Britannique et la région du Yukon.

Date de modification :