La collection de livres rares

À propos de la collection

La collection de livres rares de Bibliothèque et Archives Canada (BAC) a été constituée grâce à la contribution de nombreuses sources, dont les institutions fédérales et les collectionneurs de livres. Après des débuts relativement modestes, elle est devenue l’une des meilleures collections de documents imprimés et rares au pays.

Recherche : Catalogue (AMICUS)
Illustrations tirées des livres rares, avant 1800

Historique

La collection commence à prendre forme dans les années 1960, quand la Bibliothèque du Parlement transfère des centaines de livres rares à la Bibliothèque nationale du Canada (BNC). En 1967, le gouvernement britannique célèbre le centenaire du Canada en offrant un certain nombre de livres rares exceptionnels à BNC.
 
En 1973, l’acquisition des livres de Georges Alphonse Daviault améliore considérablement la collection de documents canadiens rares de BNC. Daviault possédait environ 3 000 volumes et de nombreux ouvrages dignes de mention, dont 17 des rapports écrits au XVIIe siècle par les missionnaires jésuites en Nouvelle France, les Relations des Jésuites.
 
En 1981, la collection comprend plus de 13 000 volumes. Plusieurs dons importants et les programmes d’acquisition de BNC continuent de faire croître la collection au fil des ans. De plus, les collections de livres rares de deux anciennes institutions, les Archives nationales du Canada et BNC, ont été fusionnées et forment maintenant une seule collection à BAC.
 
La collection de livres rares est entreposée dans les chambres fortes du Centre de préservation de Gatineau. Selon les estimations, elle comprend maintenant plus de 100 000 documents. 

Éléments notables de la collection

  • Document le plus ancien : une page d’une bible de Gutenberg imprimée en Allemagne autour de 1454.
  • Document canadien le plus ancien : l’édition du 23 mars 1752 de la Halifax Gazette, produite par John Bushell, premier imprimeur du Canada. C’est le seul exemplaire connu de l’un des plus anciens documents imprimés au Canada qui sont parvenus jusqu’à nous.
  • Plus ancien livre canadien complet : le Catéchisme du diocèse de Sens. La firme Brown et Gilmore en a publié 2 000 exemplaires en 1765, à Québec.
  • Plus ancien livre autochtone complet imprimé au Canada : Nehiro-iriniui aiamihe massinahigan…, un livre de prières catholiques écrit en langue montagnaise qui a été imprimé par Brown et Gilmore en 1767, à Québec.

Contenu de la collection

La collection de livres rares de BAC comprend des livres et d’autres documents imprimés couvrant une vaste gamme de sujets et d’époques. Elle vise à conserver les documents qui doivent être entreposés et préservés dans des conditions spéciales en raison de leur ancienneté, de leur valeur, de leur rareté ou de leur fragilité. Les documents sont acquis au moyen d’achats, du dépôt légal, de dons ou de transferts en provenance de la collection générale de BAC.
 
La collection de livres rares est constituée des types de document suivants :
  • Les livres antérieurs à la Confédération et d’autres documents qui ont été imprimés au Canada ou à l’étranger par des Canadiens, qui portent sur le Canada ou qui ont un lien avec le Canada.
  • Les livres imprimés anciens, sans égard au lieu de publication ou au sujet traité.
    Les publications de l’Ouest canadien antérieures à 1900.
  • Les publications antérieures à 1950 écrites dans une langue autochtone canadienne.
  • Les exemplaires canadiens enrichis considérablement par des annotations manuscrites, l’origine, une association, etc.
  • Les éditions canadiennes des presses particulières limitées à 300 exemplaires ou moins.
  • Les livres-objets canadiens (c. à d. les livres qui mettent l’accent sur les aspects matériels plutôt que sur la lecture) et les livres d’artistes contenant une ou plusieurs œuvres d’art originales.

Collections spéciales

Les collections spéciales sont des documents publiés regroupés par provenance ou par sujet. Elles sont créées par des personnes ou des organisations et portent souvent sur un sujet particulier. Ce n’est cependant pas toujours le cas : une bibliothèque personnelle peut contenir des livres sur de nombreux sujets et témoigner de l’évolution des intérêts de son propriétaire au fil du temps.
 
Plusieurs collections spéciales font partie de la collection de livres rares. Chacune d’entre elles formait déjà une unité avant d’être transférée à BAC. Ces collections uniques gardent leur caractère distinct dans la collection de livres rares.
 
Voici quelques exemples de collections spéciales à BAC :
  • La collection de livres d’Alexander E. MacDonald sur la géographie canadienne, l’exploration et les voyages
  • La collection de bandes dessinées canadiennes de John Bell
  • La collection d’ouvrages de Stephen Leacock ayant appartenu à Carl Spadoni
  • La collection de livres de William Lyon Mackenzie King
  • La collection d’ouvrages de Lucy Maud Montgomery ayant appartenu à Ronald I. Cohen

 

Richesses de la collection

La collection de livres rares de BAC vise à recueillir les documents canadiens imprimés avant la Confédération et les documents canadiens rares qui ont été imprimés ultérieurement. En plus de couvrir ce mandat général, la collection est particulièrement riche dans certains domaines :
  • Les imprimés canadiens antérieurs à 1800 : plus de 500 documents forment l’une des plus grandes collections d’ouvrages publiés par les premiers imprimeurs du Canada.
  • Exploration et découverte : de grandes collections sur les premières explorations du Canada, notamment de la Nouvelle France et du nord.
  • Documents gouvernementaux : publications gouvernementales françaises et britanniques du XVIIe au XIXe siècle concernant le Canada et publications officielles canadiennes antérieures à la Confédération.
  • Publications populaires et éphémères : des almanachs, des dépliants, des journaux, des livres de poche et des catalogues commerciaux canadiens ainsi que la plus grande collection de bandes dessinées et de magazines bon marché canadiens.
  • Impression de luxe et arts du livre : tirages limités canadiens, reliures de luxe et artistiques, livres d’artistes et livres-objets.
  • Imprimés en langue autochtone : environ 750 publications antérieures à 1950 imprimées dans des langues autochtones d’Amérique du Nord.

Consultations et recherche

Trouver des livres rares

De nombreux documents de la collection de livres rares de BAC peuvent être trouvés à l’aide du catalogue en ligne AMICUS. Les notices AMICUS fournissent des renseignements importants au sujet des documents de la collection et des conditions qui régissent leur accessibilité.

Pour savoir si un document fait partie de la collection de livres rares, consultez le champ « Exemplaires BNC » au haut de la notice AMICUS (« BNC » veut dire Bibliothèque nationale du Canada). Ce champ fournit des renseignements utiles sur le document.
 
No AMICUS 18183689
Monographie
 
EXEMPLAIRES BNC: Réserve - F5458 M86 1876 - LAC copy: In original pale
green printed wrappers. Very fragile. Untrimmed and
partially unopened. - AUCUN PEB
 
NOM(S):*Moodie, Susannah Strickland, 1803-1885
TITRE(S): Roughing it in the bush, or, Life in Canada / by
Susanna Moodie
ÉDITEUR: New York : R.M. De Witt, 1876.
DESCRIPTION: 2 v. in 1 ([10], 211, 224 p.) ; 20 cm.

Emplacement

La première section indique dans quelle partie de la collection de BAC se trouve le document. Le principal emplacement de la collection de livres rares est la Réserve. Si vous voyez ce mot dans le champ Exemplaires BNC, qu’il soit seul ou joint à une autre expression (p. ex. « COP.RESERVE » c’est à dire l’endroit où sont conservées les publications canadiennes officielles antérieures à la Confédération), le document est un livre rare.
 
Deux autres emplacements associés à la collection des livres rares ne comprennent pas le mot Réserve : MusRare, qui fait référence aux livres rares et anciens de la collection de musique rare (ex. : AMICUS 2933482), et Merrilees, qui indique que les documents font partie de la collection Andrew Merrilees sur les transports (ex. : AMICUS 27763333).

Cote

Dans le champ Exemplaires BNC, vous trouverez également la cote du document. BAC attribue des cotes alphanumériques à l’aide du système de classement de la Bibliothèque du Congrès (site en anglais seulement). La plupart des livres se voient attribuer une cote à l’aide de ce système, mais dans certains cas exceptionnels, une autre méthode est plus appropriée. Par exemple, les documents de la collection John Davis Barnett de catalogues et de brochures ne sont classés qu’à l’aide d’un numéro indiquant la boîte dans laquelle ils sont entreposés (ex. : AMICUS 8561078).
 
Des renseignements supplémentaires sont parfois ajoutés à la fin de la cote. À titre d’exemple, les cotes des documents de la collection Alexander Edward MacDonald de livres sur la géographie canadienne, les explorations et les voyages comprennent la mention « MacDonald coll. », qui indique l’origine des documents (ex. : AMICUS 18573322).

Remarque

Après la cote, le champ Exemplaires BNC comprend des notes particulières, comme une description matérielle ou une note sur l’origine. Dans l’exemple donné précédemment, les notes montrent que l’exemplaire de 1876 de Roughing it in the Bush conservé à BAC est encore emballé dans le papier utilisé au moment de sa publication et que certaines pages ne sont pas encore ouvertes, c’est à dire que le haut de la page n’a jamais été coupé après le pliage du papier.

Accès aux livres rares

Tous les documents de la collection de livres rares de Bibliothèque et Archives Canada sont accessibles au public. Ils sont généralement lus dans la salle de consultation des collections spéciales (salle 326) au 395, rue Wellington à Ottawa. Avant de nous visiter, veuillez consulter les pages En préparation pour une visite, Consultation et prêt des documents et Visitez nous qui se trouvent sous l’onglet Reproductions et visites du site Web de BAC. Les consultations doivent être planifiées au moins trois jours ouvrables à l’avance.
 
Si un document est particulièrement fragile ou si un chercheur a des besoins particuliers, le personnel de BAC peut organiser une consultation au Centre de préservation de Gatineau.

Commander un livre rare dans AMICUS

Quand vous demandez un document de la collection de livres rares dans AMICUS, le message suivant apparaît :
 
Ce document fait partie de la collection des livres rares. Si vous ne pouvez retracer un exemplaire disponible dans un autre format (en ligne, microforme) ou une autre édition de ce document, veuillez vous présenter au bureau de référence au 2e étage [du 395, rue Wellington à Ottawa].
 
Si les autres formats ou éditions ne conviennent pas pour votre recherche ou ne sont pas disponibles, nous fournirons l’original. Le personnel de référence de BAC vous aidera à soumettre votre commande.

Délai

En général, trois jours ouvrables s’écoulent entre la présentation d’une demande et la livraison des documents aux fins de consultation. Veuillez planifier votre visite en conséquence.

Accès restreint

Le champ Exemplaires BNC de certaines notices AMICUS mentionne que les droits d’accès et de photocopie sont restreints. Par exemple :
 
LE DOCUMENT NE DOIT PAS CIRCULER. Veuillez contacter le personnel responsable des livres rares pour demander une consultation.
Le personnel de BAC vous aidera à faire les démarches permettant de consulter des documents au Centre de préservation qui ne peuvent circuler.

Manipulation des livres rares

Les livres rares sont manipulés avec soin et les mains doivent être propres; il ne faut pas porter de gants blancs.

Période de prêt

La période de prêt des documents de la collection de livres rares dure généralement trois jours. Cependant, BAC se fera un plaisir d’accommoder les chercheurs qui ont besoin de plus de temps.

Reproductions

Demandes de reproduction

Il est possible de demander la reproduction d’un livre rare sur le site Web de BAC. Il est nécessaire d’évaluer l’état des documents rares avant de donner suite aux demandes de reproduction. Si BAC estime que la reproduction endommagerait le document, la demande est rejetée.
 
Si un livre a déjà été jugé trop fragile pour être reproduit, la note suivante apparaît dans le champ Exemplaires BNC, au haut de la notice AMICUS :
 
FRAGILE – NE PAS REPRODUIRE.
 
Il est malheureusement impossible de demander la reproduction ou la photographie de ces documents.

Photocopie libre service

Il est interdit de photocopier des livres rares.

Photographie libre service

Tous les livres rares de BAC qui sont demandés font l’objet d’une évaluation aux fins de conservation avant d’être livrés au demandeur. Si le livre est trop fragile pour être photographié, une note restreignant les droits de reproduction accompagne le document livré dans la salle de consultation.
 
Si aucune note restreignant les droits de reproduction n’accompagne un livre rare, celui ci peut être photographié à condition que le flash ne soit pas activé.

Ressources complémentaires

Facebook

Blog Post

Flickr