Mennonites

               
Source

Généalogie et histoire familiale

L’Amérique du Nord est devenue la destination de choix des mennonites dès 1683. L’appel de la liberté religieuse et des terres agricoles gratuites a influencé leurs décisions de quitter le sud de l’Allemagne et la Suisse pour partir à la recherche du « Nouveau monde » dans l’État de la Pennsylvanie.

L’arrivée des mennonites au Canada remonte à la fin des années 1770. Les mennonites suisses ont quitté la Pennsylvanie et traversé la rivière Niagara pour s’établir au Canada. Durant cette même période, environ 2 000 Pennsylvania Dutch, comme on les a appelés par la suite, ont quitté les États-Unis pour s’installer au Canada. Les terres agricoles gratuites et la perspective d’éviter le service militaire durant la guerre de l'Indépendance ont été des facteurs de motivation pour se déplacer vers le nord pour s’établir au Canada.

Un groupe s’est établi dans le district de Niagara dans les comtés actuels de Welland, Lincoln et Haldimand; un second groupe s’est établi à Whitchurch dans le comté de York; un troisième groupe plus important a fondé la colonie de Grand River. Dans le comté de Perth, les collectivités de Milverton et de Millbank constituent la plus importante communauté amish au Canada, un groupe nommé en l’honneur de Bishop Jacob Ammon, un dirigeant conservateur de la fin du 17e siècle.

En 1807, Benjamin Eby a fondé Ebytown (maintenant Kitchener) dans le comté de Waterloo. À la fin des années 1800, 18 000 mennonites hollandais ont fui la Russie pour chercher refuge en Amérique du Nord et, lors d’une grande vague d’immigration, de nombreux mennonites d’Ukraine furent les premiers colons à arriver dans la nouvelle province du Manitoba en 1870. Au cours de la décennie suivante, plus de 7 000 mennonites s’établirent dans les régions de la réserve de l’Est et de la réserve de l’Ouest.

La Loi des des terres fédérales de 1872, qui accordait des terres bon marché et gratuites aux colons, la politique agressive en matière d'immigration publicisée en Europe centrale et la construction du Chemin de fer Canadien Pacifique ont tous contribué à favoriser l’établissement de communautés mennonites dans le centre et l’ouest du Canada. Au cours du siècle dernier, la Première Guerre mondiale, plus particulièrement la révolution d’Octobre, ainsi que la Seconde Guerre mondiale ont encouragé la migration massive d’objecteurs de conscience venus s’établir en Amérique du Nord.

Aujourd’hui, près de 200 000 mennonites appellent le Canada leur patrie. En 2010, la plus grande concentration urbaine de mennonites était située à Winnipeg (20 000), en faisant la plus importante ville de mennonites au monde. Ailleurs au Canada, de nombreux mennonites résident dans les villes de Kitchener, Waterloo, Vancouver et Saskatoon.

Recherche à Bibliothèque et Archives Canada

Correspondance générale, ministère de l’Agriculture (RG17)

  • Jacob Shantz, Berlin. Prospects, Mennonite Immigration, 1876 (RG17, vol. 153, dossier 15997) (MIKAN 1981762)

Dossiers du service central, Direction de l'immigration (RG76)

  • D.S. Bender, Milford, Nebraska, États-Unis. A colony of Amish Mennonites to be located in Alberta, 1906 (RG76 I-A-1, vol. 367, dossier 484379, microfilm C-10268) (MIKAN 1433482)

Bibliothèque et Archives Canada possède d’autres dossiers concernant les immigrants mennonites et amish au Canada. Consultez la base de données Recherche de fonds d’archives en utilisant des mots-clés tels qu’un nom de famille ou le nom d’une organisation.

Recherche dans les sources publiées

Cherchez des livres sur les mennonites dans AMICUS en utilisant les auteurs, les titres ou les sujets, par exemple :

  • Mennonites
  • Amish
  • Ukraine
  • Russie
  • Allemagne
  • Suisse
  • Prusse

Recherche dans d'autres institutions et en ligne

Date de modification :