Juifs

Enfants de la communauté juive d'Ottawa sur les escaliers de l'ancien « Talmud Torah Hall », rue George, Ottawa, Ontario.
Source

Généalogie et histoire familiale

Les immigrants juifs, principalement de l'Europe de l'Ouest, ont commencé à arriver sur les rives de l'Amérique du Nord au milieu du XVIIIe siècle. Toutefois, selon les lois, la colonisation en Nouvelle-France était restreinte aux catholiques seulement. Quelques Juifs ont passé outre à cette restriction en se convertissant au catholicisme alors que d'autres ont choisi de s'établir plus au sud sur le territoire occupé par les Britanniques. Après la chute de la Nouvelle-France, les Juifs ont commencé à s'établir ouvertement au Canada puisque les autorités britanniques étaient plus tolérantes en matière de religion.

La première arrivée significative de Juifs au Canada est le résultat direct de l'établissement des forces militaires britanniques. Plusieurs immigrants juifs faisaient partie des troupes du général Jeffery Amherst qui a conquis la ville de Montréal en 1760. Plusieurs de ces hommes sont demeurés et quelques années plus tard la première communauté juive de Montréal a été établie. C'est cette communauté juive florissante qui a construit en 1768 Shearith Israel, la première synagogue au Canada.

En 1831, on retrouve 197 personnes juives dans les recensements du Haut et du Bas-Canada. Ce nombre avait doublé pour atteindre 451 en 1851. Alors que les premiers colons juifs venaient principalement des rangs des forces militaires britanniques, les Juifs canadiens de la seconde moitié du XIXe siècle faisaient partie principalement de la classe moyenne et étaient impliqués dans les affaires et le commerce.

Confrontés à une augmentation des épreuves, de la violence et de l'anti-sémitisme partout en Europe, 15 000 Juifs immigrent au Canada au cours de la fin de la seconde moitié du XIXe siècle. Lors du déclenchement de la Première Guerre mondiale, la population juive du Canada atteignait 100 000 personnes. Environ 75% de la population juive habitait les villes de Montréal et de Toronto. Les lois d'immigration du Canada deviennent plus restrictives et sélectives après la Première Guerre mondiale; seulement 15 000 Juifs obtiennent le droit d'entrée au Canada.

Au cours des années menant à la Seconde Guerre mondiale et durant celle-ci, le Canada ne met pas en place de programme pour les réfugiés. Au moment de l'arrivée au pouvoir des Nazis en Allemagne en 1933 et jusqu'en 1945, il était fondamentalement impossible pour les Juifs de demander asile au Canada. Avec la fin de la guerre, le Canada assouplit sa politique d'immigration et en 1949 plus de 40 000 survivants de l'Holocauste sont acceptés. Dans les années suivantes, le Canada est à nouveau une destination, en particulier pour des Juifs francophones cherchant refuge en raison des agressions et du climat volatile dans plusieurs pays d'Afrique du Nord.

Aujourd'hui, la présence de 370 000 Juifs fait du Canada le foyer de la quatrième plus grande population juive de la planète. La plupart des Juifs vivent dans les provinces du Québec et de l'Ontario, en particulier dans la ville de Toronto.

Recherche à Bibliothèque et Archives Canada

Collection Lowy

La Collection Jacob M. Lowy de livres hébraïques et judaïques anciens et rares compte 3 000 livres imprimés entre le 15e et le 20e siècle dans des villes et villages de quatre continents. L'envergure intellectuelle englobe la pensée religieuse, scientifique, historique et philologique. En outre, la collection de référence Lowy comprend environs 2 500 monographies et périodiques bibliographiques portant sur l'origine, la diffusion et la collection de livres hébraïques et judaïques imprimés et manuscrits, ainsi que des catalogues institutionnels, des catalogues d'exposition, des encyclopédies et d'autres outils de référence. La collection Saul Hayes de 200 manuscrits en hébreu et en d'autres langues juives se trouvent également dans la salle Lowy, avec des collections manuscrits en microformes des diverses bibliothèques d'Europe.

Collection Likacheff-Ragosine-Mathers (LI-RA-MA) (MG 30 E406)

La collection Likacheff-Ragosine-Mathers (LI-RA-MA) se compose de documents créés entre 1898 et 1922 par les bureaux consulaires de l'Empire russe au Canada. La série sur les passeports et les pièces d'identité est constituée d'environ 11 400 dossiers concernant des immigrants de l'Empire russe qui se sont installés au Canada, dont des Juifs, des Ukrainiens et des Finlandais. On y retrouve des demandes de passeports et des questionnaires qui renferment des renseignements généraux.

Immigration Branch, Central Registry Files (RG76)

  • Jewish Colonization Association, Montréal, 1920-1951, RG 76, volume 82, dossier 8520, parties 1 à 3, microfilm C-4749
  • Admission of Jewish children from unoccupied France, 1942-1948, RG 76, volume 477, dossier 739325, parties 1 et 2, microfilms C-10412 et C-10413
  • Canadian Jewish Congress, RG 76, volume 660, dossier B65714, microfilm C-10595

Fiches d'examens des enfants (RG 76 C4c)

Les inspecteurs de l'immigration créaient des fiches d'examens des enfants (Juvenile Inspection Reports) lorsqu'ils procédaient à l'évaluation périodique des enfants amenés au Canada par diverses agences, au début des années 1920. Chaque fiche, généralement une page par enfant, comprend le nom, l'âge ou la date de naissance, le nom du navire, et le nom et l'adresse de la famille d'accueil. Parmi ces fiches, on retrouve celles des enfants européens y compris ceux amenés au Canada par le Canadian Jewish War Orphans Committee (1920-1921).

Les fiches d'examens des enfants (Juvenile Inspection Reports) se trouvent sur les bobines de microfilm suivantes, classées dans un ordre alphabétique approximatif.

  • T-15420 A à CARDNO, Leslie
  • T-15421 CARDWELL, Andrew à EVANS, Arthur E.
  • T-15422 EVANS, Arthur L. à HENDERSON, Ann F.
  • T-15423 HENDERSON, Charles H. à LOCK, Annie
  • T-15424 LOCK, Herbert à O'BRIEN, Samuel
  • T-15425 O'BRIEN, Thomas à SHAW, Victor
  • T-15426 SHAW, Walter A. à WEALE, Walter
  • T-15427 WEALLS, Eric à ZYCZYNSKI, Leon

Collection du Canadian National Committee on Refugees, 1934-1948 (MG 28 V43)

Le Canadian National Committee on Refugees and Victims of Political Persecution a été actif de 1938 à 1948. La collection comprend des dossiers administratifs, de la correspondance, des dossiers par sujet, des procès-verbaux, des rapports, des dossiers financiers, des imprimés, un album et du matériel concernant la Société de la Ligue des nations. La collection contient aussi des photographies représentant des réfugiés au Canada et en Europe, ainsi que dans les camps européens de personnes déplacées.

Chesed Shel Emes Chapel (Winnipeg), 1946-1969 (MG 28 V153)

La chapelle Chesed Shel Emes a été établie en 1930 pour desservir la communauté juive de Winnipeg et dans une certaine mesure celle de l'ouest du Canada. Le fonds comprend un Directory of Deceased (1946-1969), qui couvre toutes les sépultures juives de Winnipeg, et qui donne le nom de la personne décédée, la date du décès et de la sépulture, et le nom du cimetière où la personne a été enterrée. Les entrées sont en anglais et en hébreu, et elles sont arrangées en ordre alphabétique et chronologique. Microfilm M-7762.

Congrégation Shaarey Zedek, 1889-1983 (MG 9 E5-5)

La congrégation Shaarey Zedek est la plus ancienne congrégation avec un service continu auprès de la communauté juive de l'ouest du Canada. Le fonds comprend des dossiers administratifs et financiers, des registres de l'état civil et des dossiers concernant les cimetières. Microfilms M-7471 à M-7477.

Congrégation Shearith Israel, ca. 1778-1952, 1987 (MG 8 G67)

En 1768, un petit groupe de colons juifs originaires de l'Angleterre, des colonies américaines et de l'Allemagne a établi la première congrégation juive au Canada, soit neuf ans après la conquête de la Nouvelle-France par les anglais. Le fonds comprend des procès-verbaux, des registres des délibérations, des communiqués, des registres de protonotaires, de la correspondance, des textes de conférences, et des programmes. Le fonds comprend aussi des règlements, des registres de naissance, de mariage et de décès et des dossiers concernant les assemblées générales annuelles. Microfilms H-985 à H-987, M-3786, M-3789, M-4601.

Congrégation Holy Blossom Hebrew, 1856 - 1969 (MG 9 D7-57)

La congrégation de Holy Blossom Temple de Toronto, est la plus ancienne congrégation juive au Canada à l'ouest de Montréal. Le fonds consiste en des dossiers de la congrégation, y compris des procès-verbaux, des dossiers financiers, de la correspondance, des règlements et des registres de naissance, de mariage et de décès. Microfilms M-4601, M-5925 à M-5931.

Autres séries de documents

Bibliothèque et Archives Canada conserve aussi d'autres fonds privés relatifs aux familles juives. Consultez la base de données Recherche de fonds d'archives en utilisant des mots clés comme le nom de famille ou le nom d'un organisme.

Journaux

Bibliothèque et Archives Canada conserve aussi des journaux dignes d'intérêt pour les personnes retraçant leurs ancêtres juifs comme :

  • Canadian Jewish Chronicle
  • Canadian Jewish News
  • Canadian Jewish Review
  • Canadian Jewish Times
  • Canadian Zionist
  • Jewish Daily Eagle
  • Jewish Standard
  • Jewish Times
  • Orah
  • Toledot : the journal of Jewish genealogy

Recherche dans des sources publiées

Faites une recherche pour des livres sur les juifs et l'immigration juive dans AMICUS, en utilisant des mots clés comme le nom de l'auteur, le titre ou le sujet tel que :

  • juifs canadiens
  • juifs généalogies
  • généalogies juifs
  • immigration juifs
  • Immigrants juifs

Recherche dans d'autres institutions et en ligne

Le Comité international de la Croix-Rouge a la garde de dossiers concernant les camps de concentration et des dossiers concernant les personnes déplacées. Les résidents canadiens doivent contacter leur bureau de la Croix-Rouge canadienne, qui fera suivre la demande au bureau approprié en Europe.

Date de modification :