Les Français

L'Arrivée des Filles du Roi
Source

Généalogie et histoire familiale

Les Français commencent à traverser l’océan Atlantique au milieu du XVIe siècle dans le but d’explorer le Nouveau Monde et de s’y établir. Ils arrivent à Port Royal en 1604 et colonisent d’abord l’Acadie. Dans les années 1630, environ 20 familles de la région du Loudunais arrivent avec des soldats et des travailleurs (les engagés). En 1670, la population acadienne compte 400 âmes.

Les Français s’établissent aussi un peu plus à l’ouest, dans la vallée du Saint Laurent, lorsqu’ils fondent Québec en 1608. En 1660, seulement 3 000 personnes habitent dans la vallée. Cinq ans plus tard, 1 200 hommes du régiment de Carignan Salières arrivent sur les côtes du Canada pour combattre la nation iroquoise, qui menace constamment le développement de la colonie. Le roi demande à l’intendant, Jean Talon, d’inciter les soldats à s’établir dans la colonie à la fin de la guerre contre les Iroquois. En guise d’incitatif, une somme de 12 000 livres est accordée aux soldats qui prennent épouse et s’établissent dans la colonie. Cette politique coloniale convainc 400 soldats et officiers de s’installer en Nouvelle France.

Toutefois, pour arriver à maintenir un établissement permanent, il faut que ces hommes se marient et élèvent des familles. Par conséquent, des groupes de femmes arrivent en Nouvelle France pendant deux périodes distinctes : de 1634 à 1662 et de 1663 à 1673. Le premier groupe arrive sous l’administration de la Compagnie des Cent Associés, et le second, sous celle du roi – d’où leur nom de Filles du roi.

Au début du XVIIe siècle, les chapeaux en fourrure de castor sont de plus en plus prisés, et un commerce des fourrures très lucratif se forme en Nouvelle France. Pour répondre à la demande, les trappeurs et les explorateurs élargissent graduellement leur terrain de chasse. Ils dépassent la vallée du Saint Laurent pour se rendre à l’intérieur du continent. Des Français explorent aussi plusieurs régions des États Unis et s’y installent. Au tournant du XVIIIe siècle, il y a des colonies françaises dans les États actuels de l’Illinois, de l'Indiana, de la Louisiane, du Michigan, du Mississippi de l’Ohio, et du Wisconsin.

Entre 1820 et 1910, la quantité de terres labourables disponibles au Canada diminue, ce qui amène près de 470 000 Français à émigrer aux États Unis. Ils s’établissent surtout en Nouvelle Angleterre et au Michigan, où ils trouvent des emplois convenables dans les célèbres « factories » (des fabriques de textiles) pendant une période économique difficile.

On estime que près de 40 000 Français vivaient en Nouvelle France sous le Régime français. Dix mille d’entre eux sont restés en Nouvelle France et sont devenus les ancêtres de près de 6 millions de Canadiens français.

Recherche à Bibliothèque et Archives Canada
[a]

Recensements

Notre page des recensements donne accès à d’autres recensements du Canada.

Le Régiment de Carignan-Salières (1665 1668)

Un guide thématique (MSS1943) [PDF 1.1 Mo] donne des références à des sources manuscrites et comprend une bibliographie exhaustive.

Répertoires de mariages

Il existe de nombreux répertoires de mariages couvrant de vastes étendues géographiques, dont les suivants :
Fichier Loiselle
Index des mariages catholiques célébrés dans la province de Québec, dans des régions de l’Ontario, du Nouveau-Brunswick et de la Nouvelle Angleterre, surtout entre 1750 et le début du XXe siècle. Ce fichier est accessible sur microfiche et doit être consulté sur place.
Collection Drouin
Différents index pour les mariages catholiques canadiens français célébrés entre 1760 et 1935, incluant La Masculine, La Féminine et le Kardex. Cette collection, qui comprend plusieurs volumes et des microfilms, doit être consultée sur place.
Fichier Histor
Cette collection réunit l’ensemble des mariages catholiques et protestants célébrés au Québec de 1730 à 1825, en plus des mariages célébrés dans les forts français de l’Ouest, comme Détroit (série C), et des mariages acadiens (série D). Ce répertoire est disponible sous forme de volumes et doit être consulté sur place.
Collection Jacques Henri Fabien (MG 25 G231)
La collection sur microfilm se compose de renseignements généalogiques pour la période de 1657 à 1974. L’information est répartie sur plus de 250 000 fiches, surtout de mariage, qui indiquent la date, les noms des époux et de leurs parents et la paroisse où a lieu l’événement. La collection couvre des paroisses de la région de l’Outaouais (Québec et Ontario), plusieurs paroisses de l’Est et du Nord de l’Ontario et les comtés de Pontiac, Vaudreuil, Châteauguay, Huntingdon, Beauharnois, l’Assomption, Laval, Deux Montagnes et Argenteuil au Québec. Les microfilms sont numérisés et peuvent être consultés en ligne sur le projet Héritage.

Direction de l’immigration, dossiers du registre central (RG 76)

  • Admission to Canada of French subjects for enlistment with the forces of General Charles de Gaulle, 1940 1942, RG 76, volume 462, dossier 706126, microfilm C 10402
  • Reverend Father H. Peran, St. Laurent, Manitoba—Special agent to Brittany France, 1906 and 1921, RG 76, volume 364, dossier 471120, microfilm C 10265
  • Currie and Co., Havre and Paris, France. Booking agents, 1907 1924, RG 76, volume 434, dossier 652754, microfilm C 10314
  • Admission of Jewish children from unoccupied France, 1942 to 1948, RG 76, volume 477, dossier 739325, microfilm C 10413
Bibliothèque et Archives Canada (BAC) possède d’autres documents d’archives sur les familles françaises, notamment des copies de microfilms provenant du gouvernement colonial français (MG 1 à 9). Les documents contenus dans le « Fonds des colonies », 1540 1898 (MG 1), sont les archives officielles de la présence et de l’expansion française dans le monde. BAC détient une copie de ceux qui portent particulièrement sur le Canada et le reste de l’Amérique du Nord. Ces documents couvrent surtout la période entre les débuts de l’exploration du continent américain et la fin de l’occupation française de la Nouvelle France dans la seconde moitié du XVIIIe siècle.
 
Consultez la base de données Recherche de fonds d’archives en utilisant des mots clés comme le nom de famille, le nom d’un organisme, un sujet ou un nom de lieu.

Recherche dans d'autres institutions et en ligne

Le répertoire AVITUS permet de trouver d'autres sites Web sur les Français au Canada.

Recherche dans des sources publiées

Date de modification :