Île-du-Prince-Édouard

L'Île-du-Prince-Édouard, connue tout d'abord sous le nom d'île Saint-Jean, est habitée depuis près de 2000 ans par les Mi'kmaq. Les Français s'y sont établis dans les années 1720.

En 1748, la population de l'île s'élève à 700 personnes. Ce nombre grimpe rapidement jusqu'à 5 000 au moment de l'arrivée, en 1755, d'Acadiens déportés de la Nouvelle-Écosse.

Trois ans plus tard, en 1758, les Britanniques expulsent la grande majorité de la population acadienne.

En 1767, les terres sont accordées à des anciens militaires britanniques et, en 1769, l'île devient une colonie indépendante.

Par la suite, la population croît rapidement pour atteindre 62 000 habitants en 1850, en raison d'une importante vague d'immigration en provenance des îles britanniques. Le toponyme Île-du-Prince-Édouard est adopté en 1799 et l'île devient une province canadienne en 1873.

Le chercheur qui tente de retracer des ancêtres ayant vécu à l'Île-du-Prince-Édouard utilisera les principaux types de sources généalogiques.

Dossiers criminels

Registres de l’état civil (documents de naissance, de décès et de mariage)

À l'Île-du-Prince-Édouard, l'enregistrement civil des naissances, des mariages et des décès a été instauré en 1906. Toutefois, certains des registres de mariages (registres de l'état civil) et de baptêmes (archives religieuses) remontent à 1886. Ces documents sont conservés par :

Prince Edward Island Vital Statistics (anglais seulement)
Department of Health and Wellness
C.P. 3000
Charlottetown (Île-du-Prince-Édouard)
C0A 1R0

Les registres de baptêmes antérieurs à 1886, les registres de décès antérieurs à 1906 et certains registres de mariages datant de 1832 à 1923 ont été transférés au Public Archives and Records Office (anglais seulement).

Sites Web provinciaux

Plusieurs bibliothèques possèdent aussi des ouvrages de référence, des histoires locales, des histoires de familles et d'autres ouvrages sur la généalogie.

Sociétés de généalogie

Succession

Le Public Archives and Records Office (anglais seulement) conserve les testaments de la Probate Court pour la période allant de 1807 à 1920.

Les dossiers postérieurs à 1920 sont conservés par :

Estates Division
Sir Louis Henry Davies Law Courts
42 Water Street
C.P. 2290
Charlottetown (Île-du-Prince-Édouard)
C1A 8C1

Terres

Le Public Archives and Records Office (anglais seulement) possède une vaste collection de documents relatifs aux terres pour les années antérieures à 1900.

Les documents postérieurs à cette date sont conservés au :

Registry of Deeds (anglais seulement)
C.P. 2000
Charlottetown (Île-du-Prince-Édouard)
C1A 7N8

Date de modification :