Joseph-Henri Thibodeau, ténor (vers 1890-?)

Joseph-Henri Thibodeau voit le jour vers 1890. Nous savons peu de choses au sujet de sa formation et du début de sa carrière. Il se produit vers 1915 avec son frère Alphonse et sa belle-sœur Yvonne Thibodeau. Il est l'un des premiers artistes que choisit Roméo Beaudry pour enregistrer chez Columbia à New York. En août 1916, il enregistre onze titres, essentiellement des refrains populaires français, dont « La Légende du petit navire » (Missa) et « Reviens » (Christiné), ainsi que quelques pièces classiques, notamment « Élégie » (Massenet) et « Rondel du cœur » (Wittmann). La compagnie voulait manifestement mettre de l'avant ce nouvel artiste, car plusieurs de ses enregistrements apparaissent sur la face B des disques d'Hector Pellerin, la grande vedette francophone de l'époque.

Joseph-Henri Thibodeau devient membre de la Société nationale d'opéra comique dès sa fondation en février 1917. Il fait également partie du Quatuor Octave-Pelletier. En mai 1918, il enregistre avec cette formation 18 pièces folkloriques et religieuses chez Columbia à New York. On peut l'entendre particulièrement comme soliste dans la célèbre chanson « Sous les ponts de Paris » (Columbia E4459). Le ténor a repris « Rondel du cœur » chez HMV à l'été 1918. Avec Hercule Lavoie, Ulysse Paquin et Émile Gour, Joseph-Henri Thibodeau forme le Quatuor de Montréal en août 1919, donnant deux semaines de concerts au parc Dominion.

Le ténor est particulièrement actif sur la scène lyrique locale à la fin des années 1910. En avril 1917, il chante dans Les Sept Paroles du Christ de Théodore Dubois à la cathédrale de Montréal. Le 4 juin 1918, il se produit au Monument-National dans une reprise de l'opérette La Basoche et, en novembre, dans Carmen avec la Troupe canadienne d'opéra, aux côtés notamment de Sarah Fischer, rôle qu'il reprend en février 1919. À la même époque, il joue dans Le Portrait de Manon de Massenet et Le Caïd de Thomas. En avril 1919, il chante dans Les Dragons de Villars de Maillard au Monument-National, en septembre, dans Lakme, puis dans Werther, en novembre, au Théâtre Saint-Denis. Thibodeau se produit occasionnellement avec la Société canadienne d'opérette, entre autres dans Le Baron tzigane (1924) avec José Delaquerrière.

Source: Notes de recherche inédites par Robert Thérien, chercheur en musique, Montréal

Les enregistrements sélectionnés disponibles

Pour trouver d'autres enregistrements, allez vers Recherche élaborée et dans le champ Tous les mots, entrez thibodeau ET dans le champ Contenu numérisé sélectionnez MP3.

Date de modification :