Joseph Dumais, monologuiste et interprète fantaisiste (1870-?)

Joseph Dumais voit le jour à Trois-Pistoles en 1870. Professeur de diction et historien, il étudie à Paris avec l'abbé Rousselot et fera plusieurs autres voyages d'études en Europe. Devenu journaliste en Nouvelle-Angleterre, il dirige à Manchester (NH), au début de XXe siècle, une revue mensuelle intitulée Cœur français axée sur la promotion de la langue française. En 1922, il fonde le Conservatoire de Québec et y enseigne la diction et le bon parler. Il devient par la suite chargé de cours à l'École normale Jacques-Cartier, à l'Académie Marchand et au Collège de France où il met sur pied un laboratoire de phonétique expérimental. Il publie, en 1932, le périodique L'Art de dire sur la phonétique.

Résidant rue de la Fabrique à Québec, il publie plusieurs essais sur la langue et l'histoire, notamment : Parlons français (Montréal, J. Dumais, 1905, 71 p.); Héros d'autrefois : Jacques Cartier et Samuel de Champlain (Québec, Imprimerie de l'Action sociale, 1913, 142 p.); Le Parler de chez nous (Québec, J. Dumais, 1922, 41 p.); Le Capitaine malouin Jacques Cartier, découvreur officiel du Canada (Québec, La Fierté française, [1934], 97 p.); Vive le doux parler de France (Québec, J. Dumais, 1937, 64 p.).

Joseph Dumais se produit sur scène au début du siècle sous le pseudonyme de « Du May d'Amour ». Il écrit des chansons d'actualité et des pièces humoristiques, dont À bas la marine : pièces de vers et chansons d'actualité (Montréal, 1910). À compter de 1917, il enregistre chez His Master's Voice à Montréal de nombreux monologues humoristiques mettant en vedette le Père Ladébauche, personnage de bandes dessinées publiées dans le journal La Presse. Il enregistre également des textes célèbres, dont « La leçon des érables » de Lionel Groulx, « Ô soldat de l'an deux » de Victor Hugo, « L'éternelle chanson » d'Edmond Rostand et « Les coquelicots », texte du barde breton Théodore Botrel. Dans les années 1920, Joseph Dumais se produit à l'occasion avec des troupes de vaudeville.

Il réunit plusieurs de ses monologues et chansons dans le livre Ma boutique, comptoir aux coupons, stock étamine, linon, coton ouaté, toile écrue, catalognes et « cheese cloth » : rimettes, chansonnettes et monologues (Québec, La Fierté française, [c1932], 132 p.) AMICUS 11308546.

Source: Notes de recherche inédites par Robert Thérien, chercheur en musique, Montréal

Les enregistrements sélectionnés disponibles

Pour trouver d'autres enregistrements, allez vers Recherche élaborée et dans le champ Tous les mots, entrez joseph ET dumais ET dans le champ Contenu numérisé sélectionnez MP3.

Date de modification :