Collection de musique en feuilles

Ce site présente des partitions de musique en feuilles publiées au Canada avant 1921 et conservées dans la collection de Bibliothèque et Archives Canada.

La collection complète de musique en feuilles compte plus de 20 000 partitions de chansons patriotiques et populaires, de musique de salon, de pièces pour piano, de musique sacrée et de nouveautés de l’époque, certaines remontant aux années 1700. On y trouve des œuvres publiées au Canada, d’autres écrites par des Canadiens, et d’autres traitant du Canada et publiées ailleurs dans le monde. Des illustrations particulièrement intéressantes figurent souvent sur les pages couvertures.

Qu’est-ce que la musique en feuilles?

La musique en feuilles est synonyme de partitions de musique. Le terme est couramment utilisé pour décrire, entre autres, des chansons sur feuilles volantes et des partitions pour piano imprimées sur une ou plusieurs feuilles, non reliées, pliées et mesurant jusqu’à 27 cm x 36 cm. Il s’agit souvent de musique populaire (par opposition à la musique intemporelle et « sérieuse » des grands compositeurs).

Dans le passé, la musique en feuilles était souvent considérée comme une production éphémère par les musicothèques, pour plusieurs raisons, dont ses dimensions, sa fragilité et les aspirations artistiques modestes des compositeurs. C’est pourquoi elle faisait rarement partie de collections permanentes. Toutefois, depuis quelques années, elle gagne en importance pour quiconque étudie l’histoire sociale, la culture populaire ainsi que l’histoire de l’édition et de l’impression.

Aide à la recherche

Dans le menu déroulant « Sélectionnez un index », choisissez d’abord l’époque visée par votre recherche. Dans le menu déroulant « Choisissez une option », indiquez ensuite si vous voulez faire une recherche par titre, par nom (compositeur, parolier, interprète, etc.), par sujet/vedette-matière ou par numéro AMICUS. Inscrivez tout mot-clé ou numéro AMICUS dans la troisième case.

Précisez la portée de votre recherche : vous pouvez la faire dans toute la base de données, ou la limiter aux titres pour lesquels il existe de la musique imprimée ou des enregistrements sonores.

Les valeurs par défaut sont les suivantes : « Toutes les époques », « Titre (mot-clé) » et « Base de données ».

Cliquez sur « Soumettre » pour lancer la recherche.

Les résultats apparaîtront comme suit à l’écran :

  1. Une description de la musique en feuilles. Il s’agit d’un hyperlien qui comprend les noms (compositeur, parolier, etc.), le titre, l’éditeur, la description de l’œuvre, des notes, ainsi que les sujets/vedettes-matière associés. Cliquez sur le lien pour voir les renseignements détaillés qui suivent.
  2. Une vignette couleur (petite image) de la couverture. Elle donne un aperçu de la couverture. Cliquez sur la vignette pour voir une plus grande image.
  3. Une image couleur (grand format) de la couverture. Elle montre la couverture en détail. Vous pouvez l’imprimer en format 8 ½ x 11.
  4. Une icône « Voir la musique en feuilles ». Elle comporte un lien vers la partition en format PDF, que vous pouvez imprimer en format 8 ½ x 11. Pour ouvrir les fichiers PDF, il vous faut le logiciel gratuit Adobe Acrobat Reader. La taille des fichiers variant de 250 ko à 700 ko, le téléchargement peut prendre plusieurs minutes. Si l’image est floue, réglez l’affichage en vous servant du bouton destiné à modifier la taille de l’image.
  5. « Audio ». Ce lien mène aux enregistrements audio, lorsqu’il y en a. Il peut s’agir de transferts numériques réalisés à partir de disques 78 tours, d’extraits d’enregistrements commerciaux ou de nouveaux enregistrements réalisés spécialement pour ce site. Pour pouvoir les écouter, vous aurez besoin du logiciel RealPlayer.

Imprimer de la musique en feuilles

La page couverture et la partition comme telle doivent être visualisées et imprimées séparément. Cette procédure a été adoptée pour conserver aux fichiers une taille raisonnable. L’impression se fait en format 8 ½ x 11.

Pour imprimer la page couverture :

  1. Affichez l’image en grand format.
  2. Imprimez-la en utilisant la fonction Imprimer de votre navigateur.

Pour imprimer la musique en feuilles :

  1. Suivez le lien « Voir la musique en feuilles » pour télécharger le fichier PDF. Le téléchargement peut prendre plusieurs minutes, selon votre ordinateur et votre connexion Internet. Si la musique en feuilles est floue à l’écran, réglez l’affichage en vous servant du bouton destiné à modifier la taille de l’image.
  2. Imprimez la partition à partir d’Adobe Acrobat Reader.

Renseignements techniques

Les pages couvertures des partitions de musique en feuilles ont été balayées en RVB à 300 ppp, en utilisant Adobe Photoshop et un scanneur à plat Epson 836XL. Les fichiers TIFF ont été rajustés pour produire deux versions JPG pour le site Web :

  • Les images détaillées ont une largeur de 10 cm et une résolution de 150 ppp. La taille des fichiers varie de 60 ko à 200 ko. Ils peuvent être imprimés en format 8 ½ x 11.
  • Les vignettes (petites images) ont une largeur de 140 pixels et une résolution de 72 ppp; elles ne visent qu’à donner un aperçu des pages couvertures. La taille des fichiers varie de 8 ko à 12 ko.

Les partitions ont été balayées en noir et blanc à 600 ppp afin d’en maximiser la netteté et la qualité d’impression. On a ensuite redimensionné les fichiers TIFF pour permettre leur impression en format 8 ½ x 11, puis on les a sauvegardés en PDF et on les a liés pour créer des fichiers PDF à pages multiples, dont la taille varie de 250 ko à 700 ko.

Configuration du matériel et logiciels

Le balayage a été effectué à l’aide de deux postes de travail spécialisés.

Postes de travail de balayage

  • Poste de travail Windows NT 4.0 (SP 6 Pentium III @ 450 MHz, mémoire vive de 128 MB)
  • Graveur de CD-ROM CD Writer Plus, série 8200

Scanneur

Logiciels

Adobe PhotoShop 5.5

EPSON TWAIN Pro Interface V. 1.5A

Conventions pour les noms de fichiers

Les noms de fichiers suivront ce modèle :

[Numéro CSM] [-] [Numéro d'image] [Type de fichier] [.] [Format de fichier]

Numéro CSM

  • Les lettres doivent être en minuscules.
  • Le numéro d’accès CSM doit être présenté de la même façon que sur le dossier de la partition, y compris pour les zéros (0) de gauche et de droite.

Numéro d’image

  • Le numéro d’image représente l’ordre des pages de la partition.
  • Le numérotage commence à 1 (pour la page couverture) et continue dans l’ordre jusqu’à la dernière page

Type de fichier

  • Les fichiers TIFF bruts produits par le balayage couleur des pages couvertures sont codés en tant que fichiers « c » afin de les distinguer de la version bitonale de la couverture

Formats de fichier

  • TIFF : utilisé pour les fichiers TIFF bruts produits par le balayage des images
  • JPG : utilisé pour les fichiers couleur des vignettes et des images détaillées
  • PDF : utilisé pour les versions PDF des images balayées
  • RAM : utilisé pour les fichiers RealAudio
  • MP3 : utilisé pour les fichiers audio MP3

Exemples

  • csm04683-1.tiff : balayage bitonal de la couverture
  • csm04683-1c.tiff : balayage couleur de la couverture
  • csm04683-1.jpg : image détaillée de la couverture
  • /thumb/csm04683-1.jpg : petite vignette de la couverture

Mémoire fichier

Tous les fichiers TIFF de musique en feuilles seront conservés sur CD-ROM. Pour faciliter le repérage, on utilisera un tableur Excel qui spécifie la localisation (numéro de disque) de chaque partition.

Lorsque vous gravez un CD-ROM, assurez-vous que celui-ci peut contenir tous les fichiers ayant trait à la même partition. Il ne faut pas séparer les fichiers TIFF d’un même morceau entre plusieurs CD-ROM. Une fois le disque compact gravé, notez l’information dans le tableur. Tous les fichiers JPG et PDF de musique en feuilles seront enregistrés en vue d’une migration vers le serveur Web.

La structure du répertoire sera organisée afin de séparer les fichiers PDF, les vignettes (/thumb) et les images détaillées (/detail) pendant la phase de production.

Balayage de la musique en feuilles

Préparation du scanneur

  1. Nettoyez le verre avec un souffleur à air comprimé pour ôter la poussière et les débris.
  2. Enlevez les empreintes et les taches avec un nettoyant pour verre et un linge doux. Ne vaporisez pas le nettoyeur directement sur le verre.
  3. Ouvrez Adobe Photoshop (V5.5).

Balayage couleur

  1. Seules les pages couvertures des partitions sont balayées en couleur.
  2. Placez la partition sur le scanneur et ouvrez le logiciel TWAIN Pro (Fichier - Import - Twain32).
  3. Vérifiez les réglages du balayage :

    Mode de balayage : 24 Bit RVB
    Résolution : 300 ppp
    Taille initiale : Variable
    Taille de sortie : 100 %

  4. Balayez l’image dans Photoshop.
  5. Faites les corrections requises dans Photoshop. (Voir Annexe 1 : Correction de l’image pour une liste des corrections effectuées dans le cadre de ce projet.)
  6. Sauvegardez le fichier TIFF en respectant les conventions pour les noms de fichiers décrites précédemment. Cette étape est essentielle, car on tient pour acquis que les fichiers ont été correctement nommés lorsqu’on les prépare pour le Web.
  7. Assurez-vous de sélectionner la bonne image.
  8. Activez la fonction « Traitement couleur ». Cette action accomplira toutes les tâches requises pour préparer les vignettes et les images détaillées, et pour les sauvegarder en couleurs sur le disque. (Voir Annexe 2 : Traitement de l’image pour une définition de toutes les tâches liées au traitement coloristique.)
  9. Fermer le fichier.

Balayage bitonal

  1. Toutes les pages, y compris la page couverture, sont balayées en tant qu’images bitonales.
  2. Placez la feuille sur le scanneur et ouvrez le logiciel TWAIN Pro (Fichier - Import - Twain 32).
  3. Vérifiez les réglages du balayage :

    Mode de balayage : Dessin au trait
    Résolution : 600 ppp
    Taille initiale : Variable
    Taille de sortie : 100 %

  4. Balayez l’image dans Photoshop.
  5. Effectuez les corrections requises dans Photoshop. (Voir Annexe 1 : Correction de l’image pour une liste des corrections qui seront effectuées dans le cadre de ce projet.)
  6. Sauvegardez le fichier TIFF en respectant les conventions pour les noms de fichiers décrites précédemment. Cette étape est essentielle, car on tient pour acquis que les fichiers ont été correctement nommés lorsqu’on les prépare pour le Web.
  7. Assurez-vous de sélectionner la bonne image.
  8. Activez la fonction « Traitement bitonal ». Cette action accomplira toutes les tâches requises pour préparer et sauvegarder les images bitonales sur disque, en tant que fichiers PDF. (Voir Annexe 2 : Traitement de l’image pour une liste de toutes les tâches liées au traitement bitonal.)
  9. Fermez le fichier.

Création de fichiers PDF à pages multiples pour le Web

À ce stade, un fichier PDF existe pour chacune des pages de votre partition de musique en feuilles. Pour être accessibles sur le Web, ces fichiers doivent maintenant être regroupés en un seul fichier PDF à pages multiples, à l’aide d’Adobe Acrobat.

Conventions pour les noms de fichiers

Les conventions pour les noms de fichiers PDF à pages multiples sont les suivantes :

    csm####-1.pdf
csm####-2.pdf
csm####-3.pdf ==> csm####.pdf
csm####-4.pdf
csm####-5.pdf

Par exemple :

  
    csm46056-1.pdf
csm46056-2.pdf
csm46056-3.pdf ==> csm46056.pdf
csm46056-4.pdf
csm46056-5.pdf

Utilisation d’Adobe Acrobat Reader

  1. Ouvrez Adobe Acrobat Reader et Windows Explorer.
  2. Dans Explorer, ouvrez le répertoire où sont sauvegardés les fichiers PDF individuels.
  3. Créez-y un nouveau répertoire secondaire appelé WebPDF, où vous sauvegarderez les fichiers PDF à pages multiples.
  4. Juxtaposez à l’écran les fenêtres Acrobat et Explorer.
  5. Dans Explorer, sélectionnez le premier fichier PDF (exemple : csm46056-1) et faites-le glisser dans Acrobat.
  6. Faites de même avec les autres fichiers PDF apparentés (exemple : csm46056-2.pdf, 46056-3.pdf, csm46056-04.pdf.)
  7. Choisissez l’option par défaut pour que les pages supplémentaires s’ajoutent à la première page. Acrobat créera ainsi un fichier PDF à pages multiples.
  8. Vérifiez que le fichier PDF comporte le bon nombre de pages (le même que le total des pages dans vos fichiers PDF individuels).
  9. Dans Acrobat, cliquez sur File ==> Save As.
  10. Une fenêtre s’ouvrira. Ouvrez le dossier contenant le fichier WebPDF, et sauvegardez le nouveau fichier en respectant les conventions de noms de fichiers expliquées ci-dessus. Ne remplacez aucun fichier existant. Si vous recevez un message vous demandant si vous voulez remplacer un fichier existant, répondez non et cherchez la cause du problème.
  11. Une fois le fichier sauvegardé, fermez-le et passez à la série suivante de fichiers PDF.

Annexe 1 : Correction de l’image

Arrière-plan

  • Si une couleur est endommagée, utilisez l’outil en forme de compte-gouttes pour choisir la bonne couleur de remplacement. Cliquez sur le compte-gouttes, placez-le sur la couleur souhaitée ailleurs sur l’image, et « prélevez » la couleur en cliquant sur le bouton gauche de la souris.
  • Sélectionnez l’outil en forme de baguette magique. Placez la baguette sur la section endommagée, et cliquez sur le bouton gauche de la souris. Attendre le signal visuel qui vous indique que vous pouvez passer à l’étape suivante.
  • Sélectionnez le pot de peinture, placez-le sur la section à réparer, et cliquez sur le bouton gauche de la souris pour effectuer le changement.

Note : Si l’image contient diverses séparations avec la même couleur de fond, il faudra peut-être répéter les étapes 2 et 3 pour que tout l’arrière-plan soit de la même couleur.

Il faut parfois utiliser le pinceau pour faire la finition le long des bords et dans les coins de l’image. Pour garder la plus grande uniformité possible, ne choisissez pas une couleur avec le compte-gouttes; utilisez plutôt celle du pot de peinture que vous avez choisie au début.

Marques de déchirure - Option 1

  • On peut souvent réparer les marques de déchirures en suivant la même procédure que celle utilisée pour corriger l’arrière-plan.
  • À l’aide de l’outil de cadrage rectangulaire, sélectionnez une partie intacte ailleurs sur la page; ce sera votre « pièce de rechange » pour masquer la déchirure.
  • Dans le menu déroulant Édition, choisissez Copier.
  • Toujours dans le menu Édition, choisissez Coller.
  • Utilisez l’outil de déplacement pour placer la pièce de rechange à l’endroit souhaité.

Marques de déchirure - Option 2

  • À l’aide de l’outil de cadrage rectangulaire, sélectionnez une partie intacte ailleurs sur la page; ce sera votre « pièce de rechange » pour masquer la déchirure.
  • Dans le menu déroulant Édition, choisissez Copier.
  • Toujours dans le menu Édition, choisissez Coller.
  • Utiliser l’outil de déplacement pour placer la pièce de rechange à l’endroit souhaité.
  • Au besoin, répétez sur différentes sections, en commençant toujours par la couche du fond.
  • Dans le menu déroulant sur les couches d’images, choisissez l’aplatissement de l’image.

Petites déchirures

  • Avec le compte-gouttes, choisissez la couleur appropriée.
  • Servez-vous du pinceau pour faire des retouches et cacher les déchirures.
  • Pour plus de précision, utilisez le zoom.

Effacement des notes manuscrites - Option 1

  • À l’aide de l’outil de cadrage rectangulaire, sélectionnez une partie non marquée sur la page; ce sera votre « pièce de rechange » pour masquer les notes.
  • Cliquez sur le bouton gauche de la souris.
  • Utilisez l’outil de déplacement pour placer la « pièce de rechange » à l’endroit requis.
  • Au besoin, répétez sur différentes sections, en commençant toujours par la couche du fond (menu sur les couches d’images – aplatir l’image).

Effacement des notes manuscrites - Option 2

  • Avec le compte-gouttes, choisissez la couleur appropriée.
  • Servez-vous du pinceau pour peindre par-dessus les notes indésirables et les faire disparaître.
  • Pour plus de précision, utilisez le zoom.

Dessin au trait

Effacement des notes manuscrites

  • Faites disparaître toutes les marques ou les notes indésirables avec l’aérographe (choisissez la bonne grosseur d’outil).
  • Utilisez le zoom pour accroître la précision du nettoyage.
  • Utilisez l’outil de découpe pour enlever toutes les marques indésirables de l’image.

Cadrage et centrage

Si l’image numérisée n’est pas bien cadrée et que la disposition et l’aspect s’en trouvent modifiés, utilisez l’outil de recadrage pour faire les ajustements requis.

  • Placez l’outil de recadrage sur l’image et repositionnez celle-ci jusqu’à ce qu’elle soit centrée.
  • Si l’image numérisée n’occupe pas tout l’espace, ajoutez un arrière-plan plus sombre pour combler les lacunes.
  • Utilisez l’outil de découpe pour enlever toute section indésirable et bien cadrer l’image initiale, avant de passer au nettoyage habituel de l’image.

Remarques

  • Les outils requis se trouvent dans la boîte d’outils Adobe, sous le menu déroulant Window. Pour afficher la boîte d’outils en permanence, choisissez « Show Tools ».
  • Le navigateur, les couches, le pot de peinture et le pinceau se trouvent dans le menu déroulant Window. Choisissez « Show » ou « Hide » pour les afficher ou les masquer.
  • Voici les réglages pour le pot de peinture :
    • Normal
    • Capacité : 100 %
    • Tolérance : 32
    • Contenu : premier plan

Annexe 2 : Traitement de l’image

Les fonctions suivantes de Photoshop permettent d’automatiser le traitement des images, en plus d’accélérer le processus et d’éliminer la majorité des erreurs qui pourraient résulter du balayage.

Traitement coloristique

Le traitement coloristique sert à changer le format et la résolution du fichier TIFF de base, avant sa sauvegarde sur CD-ROM pour produire les vignettes et les images détaillées. Avant de procéder, vous devez sauvegarder le fichier TIFF de base en respectant les conventions de noms de fichiers décrites précédemment. Cette étape est essentielle puisque le traitement tient pour acquis que cette mesure a été prise.

Le traitement coloristique comprend les étapes suivantes :

  • Pour l’image détaillée :

    • redimensionner l’image :
      • changer la résolution de 300 ppp à 150 ppp
      • changer la largeur de l’image (à 10 cm environ)
    • sauvegarder le fichier sous - /détail/nom du fichier

    Pour la vignette :

    • redimensionner l’image :
      • changer la résolution de 150 ppp à 72 ppp
      • changer la largeur de l’image à 140 pixels
    • sauvegarder le fichier sous - /vignette/nom du fichier

Traitement bitonal

Le traitement bitonal sert à changer la résolution du fichier TIFF de base et à le redimensionner avant sa sauvegarde sur CD-ROM pour produire le fichier PDF.

Avant de procéder, vous devez sauvegarder le fichier TIFF de base en respectant les conventions pour nommer les fichiers décrites précédemment. Cette étape est essentielle puisque le traitement tient pour acquis que cette mesure a été prise.

Le traitement bitonal comprend les étapes suivantes :

  • redimensionner l’image : changer sa largeur (à 20,3 cm environ)
  • sauvegarder le fichier sous - /pdfl/nom du fichier

Annexe 3 : Caractéristiques techniques du scanneur EPSON 836XL

Caractéristiques générales

  • Type de scanneur :
    Scanneur couleur à plat
  • Méthode de sous-balayage :
    Déplacement du miroir de lecture
  • Cellule photoélectrique :
    Palpeur linéaire couleur à CCD
  • Superficie maximale de lecture :
    Transparent (de 29 cm x 42 cm environ) reflété à 31 cm x 45,5 cm environ

Caractéristiques de balayage

  • Source lumineuse :
    Lampe fluorescente à cathode froide au xénon
  • Résolution optique :
    800 x 1 600 ppp
  • Résolution maximale :
    6 400 x 6 400 ppp (interpolée)
  • Pixels réels :
    9 760 x 13 760 (800 ppp)
  • Couleur des données de l’image :
    36 bits/pixel (interne/externe) ou 24 bits/pixel externe, au choix
  • Échelle des gris :
    12 bits/pixel (interne/externe) ou 8 bits/pixel externe, au choix
  • Dessin au trait :
    1 bit/pixel
  • Changement d’échelle :
    de 50 % à 200 % en gradation de 1 %
  • Brillance :
    7 niveaux
  • Séquence de lecture :
    Balayage en une passe
  • Gamme dynamique :
    3,3 DE (3,4 Dmax)
    Fonction de focalisation :
    système optique AutoFocus (CCD et objectifs)
  • Interface :
    SCSI et parallèle bidirectionnel

Vitesse de balayage

  • (A4 vertical, 800 ppp, mode brouillon :
    Dessin au trait - 7,5 msec/ligne (environ)
    Échelle des gris - 7,5 msec/ligne (environ)
    Polychromie - 10 msec/ligne (environ)
  • (A4 vertical, A3 vertical, 800 ppp, mode brouillon) :
    Dessin au trait - 10,8 msec/ligne (environ)
    Échelle des gris - 10,8 msec/ligne (environ)
    Polychromie - 15 msec/ligne (environ)

Grisé numérique

  • Monochrome : 3 modes (A,B,C)
  • Cadrat : 3 modes (A,B,C)
  • Juxtaposition : 4 modes
  • Prescrit par l'utilisateur : 2 modes

Correction de gamma

  • 5 modes :
    Matrice de points
    Thermique couleur
    Jet d'encre
    TRC
    Prescrit par l'utilisateur

Fiabilité

  • MCBF :
    100 000 cycles

Conditions ambiantes

  • Température (exploitation) :
    41°F à 95°F (5°C-35°C)
  • Humidité :
    10 % à 80 %, sans condensation

Caractéristiques électriques

  • Tension : CA 100 V - 120 V
  • Période : 49,5 - 60,5 Hz
  • Puissance consommée :
    60 W (environ) 75 W en fonctionnement maximal avec unité optionnelle

Dimensions réelles

  • Largeur : 25,9 po (6,56 cm)
  • Profondeur : 18 po (4,58 cm)
  • Hauteur : 6,7 po (1,7 cm)
  • Poids : 44 lb (20 kg environ)

Information sur les droits d’auteur et la source des documents

Pour en savoir plus sur la source d’un document ou sur les droits d’auteur qui y sont rattachés, cliquez sur le lien qui se trouve juste sous l’élément.

Avant de reproduire les documents contenus dans le site Web de Bibliothèque et Archives Canada, veuillez lire les renseignements supplémentaires sur les droits d’auteur publiés sur la page Avis.

Remerciements

Bibliothèque et Archives Canada tient à remercier Helmut Kallmann (1922-2012), qui a collectionné tout ce qu’il pouvait trouver sur la musique en feuilles canadienne d’antan à l’époque où il était musicothécaire à la Société Radio-Canada, dans les années 1950. Il a également colligé des données connexes tirées de catalogues de distributeurs, de journaux, de magazines, de fichiers de bibliothèque et de collections privées. En 1966, l’Association canadienne des bibliothèques musicales a pris le relais de son travail dans le cadre d’un grand projet du centenaire.

En 1970, M. Kallmann devint le fondateur et premier chef de la Division de la musique à la Bibliothèque nationale, où ses travaux ainsi que ceux de l’Association canadienne des bibliothèques musicales l’ont suivi.

Date de modification :