Rapprochement virtuel des archives et de la bibliothèque de Marshall McLuhan

  La présente page met en valeur des objets tirés des fonds d'archives et de la bibliothèque de recherche personnelle du père canadien de la théorie de la communication, Marshall McLuhan. Les objets ont été sélectionnés dans le but d'illustrer des recoupements entre les archives et la bibliothèque de M. McLuhan en mettant l'accent sur l'influence des ouvrages lus par M. McLuhan sur la formulation de ses pensées.

M. McLuhan lisait beaucoup, notant souvent dans les marges et sur les pages de garde de ses livres les réflexions que ses lectures suscitaient. De plus, il a échangé des lettres avec un réseau social et intellectuel international relatant ses lectures; parfois, il recommandait un livre en particulier, ou il en faisait simplement mention, en passant.

Bibliothèque et Archives Canada (BAC) garde les archives de M. McLuhan, tandis que la Thomas Fisher Rare Book Library de l'Université de Toronto garde sa bibliothèque de recherche personnelle. Bien que les deux collections soient maintenant des entités distinctes gardées par des institutions différentes, la division qui les sépare est artificielle : à l'origine, M. McLuhan les conservait ensemble dans son bureau à l'Université de Toronto et dans sa résidence privée, et, côte à côte, elles ont évolué tout au long de sa vie.

La présente page permet de rapprocher virtuellement ces collections qui se trouvent aujourd'hui dans des lieux distincts. En faisant des rapprochements entre les lettres de M. McLuhan et les annotations dans ses livres, il est possible de voir, sous un nouveau jour, la progression de ses idées à partir des notes prises en hâte au gré des lectures jusqu'aux textes finaux polis apparaissant dans ses ouvrages publiés.

Lettres et livres

Ci-après se trouvent des pages de livres sélectionnées de la bibliothèque de recherche de M. McLuhan où l'on voit des annotations manuscrites. En parallèle avec ces pages, il y a des lettres tirées des archives dans lesquelles il fait mention des mêmes livres. La lecture des lettres de pair avec les annotations révèle sa démarche créatrice, et illustre bien le lien intrinsèque entre la bibliothèque et les archives.

The Vanishing Adolescent

L'œuvre d'Edgar Z. Friedenberg, The Vanishing Adolescent, influence M. McLuhan à l'époque où il rédigeait The Gutenberg Galaxy (La Galaxie Gutenberg). Il écrit alors à David Riesman (un sociologue à Harvard et auteur de l'introduction de The Vanishing Adolescent) que, selon sa propre interprétation de la nature changeante de l'adolescence dans la société moderne, il faut imputer cette transformation à l'électronique, une référence à « lorsque la planète devient un seul appareil électronique » [TRADUCTION]. Il a cité Friedenberg dans The Gutenberg Galaxy.

 
  • Notes dans l'œuvre The Vanishing Adolescent
    Note 1

    Note 1

    Note 2

    Note 2

    Note 3

    Note 3

    Notes 4 et 5

    Notes 4 et 5

    Note 6

    Note 6

    Note 7

    Note 7

    Source :
    Université de Toronto, bibliothèque de livres rares Thomas Fisher – collection de la bibliothèque de Marshall McLuhan (mcluhan 02124)
    Friedenberg, Edgar Zodiag. The vanishing adolescent – Boston, Beacon Press [1959] – 144 p.
    © Edgar Z. Friedenberg

 

James Joyce and the Making of Ulysses

James Joyce and the Making of Ulysses (James Joyce et la création d'Ulysse) constitue les mémoires de Frank Budgen relatant l'époque à laquelle il se trouvait à Zurich en compagnie de James Joyce, qui écrivait alors Ulysses (Ulysse). Pour développer ses concepts d'espace visuel et d'espace acoustique, M. McLuhan s'est inspiré de l'éclairage que Frank Budgen apporte sur l'utilisation des sons et de l'imagerie visuelle dans Ulysses. Dans cette lettre adressée à l'universitaire Michael Wolff, M. McLuhan mentionne la valeur du livre de Frank Budgen pour son ouvrage Through the Vanishing Point: Space in Poetry and Painting (Au-delà du point de fuite, l'espace de la poésie et de la peinture), coécrit avec l'artiste Harley Parker.

 
  • Notes dans l'œuvre James Joyce and the Making of Ulysses
    Note 1

    Note 1

    Note 2

    Note 2

    Note 3

    Note 3

    Note 4

    Note 4

    Note 5

    Note 5

    Note 6

    Note 6

    Source :
    Université de Toronto, bibliothèque de livres rares Thomas Fisher – collection de la bibliothèque de Marshall McLuhan (mcluhan 02753)
    Budgen, Frank. James Joyce and the making of Ulysses – Bloomington : Indiana University Press, [1960]. – 339 p. : illus.
    © Indiana University Press

 

Preface to Plato

M. McLuhan avoue à Michael Wolff son admiration pour l'œuvre du spécialiste de la littérature antique Eric Havelock, Preface to Plato, dans la même lettre de 1964 dans laquelle il mentionne aussi James Joyce and the Making of Ulysses (James Joyce et la création d'Ulysse). L'interprétation que fait M. Havelock du choc entre les cultures orale et écrite de l'Athènes classique résonne encore chez M. McLuhan lorsqu'il écrit à l'auteur en 1970. M. McLuhan cite alors Preface to Plato dans l'édition révisée d'Understanding Media (Pour comprendre les médias) ainsi que dans From Cliché to Archetype (Du cliché à l'archétype).

 
  • Notes dans l'œuvre Preface to Plato
    Note 1

    Note 1

    Note 2

    Note 2

    Note 3

    Note 3

    Note 4

    Note 4

    Note 5

    Note 5

    Note 6

    Note 6

    Notes 7 et 8

    Notes 7 et 8

    Note 9

    Note 9

    Note 10

    Note 10

    Source:
    Université de Toronto, bibliothèque de livres rares Thomas Fisher – collection de la bibliothèque de Marshall McLuhan (mcluhan 01853)
    Havelock, Eric A. Preface to Plato – Cambridge, Mass. : Belknap Press of Harvard University Press, 1963. – xiv, 328 p.
    © The President and Fellows of Harvard College

 

The Paper Economy

M. McLuhan a recommandé que le réviseur et éditeur William Jovanovich lise l'œuvre du critique social David T. Bazelon, The Paper Economy, dans le cadre d'un projet de collaboration qu'ils envisageaient de publier plus tard. Selon l'interprétation de McLuhan, le papier-monnaie correspondait aux « vieux habits de l'empereur » et les circuits électriques étaient ses « habits neufs ». [TRADUCTION] Il a fait un calembour dans ses annotations en utilisant le terme anglais « close » (à proximité) au lieu de « clothes » (habits).

 
  • Notes dans l'œuvre The Paper Economy
    Note 1

    Note 1

    Note 2

    Note 2

    Note 3

    Note 3

    Note 4

    Note 4

    Source:
    Université de Toronto, bibliothèque de livres rares Thomas Fisher – collection de la bibliothèque de Marshall McLuhan (mcluhan 01276)
    Bazelon, David T.  The paper economy – New York : Vintage Books, 1965. – 467 p.
    © David T. Bazelon

 

The Art of Memory

Lorsqu'il recommande à M. Jovanovich de lire The Art of Memory (L'Art de la mémoire) rédigé par l'historienne de la Renaissance Frances Amelia Yates dans le cadre de leur projet de collaboration, M. McLuhan relate, enthousiaste, que Mme Yates « a ravivé certaines perspectives disparues de l'histoire de la culture occidentale ». [TRADUCTION] Plus particulièrement, le passage où elle compare L'Enfer de Dante à un système mnémonique, ou à un théâtre des souvenirs, éveille son imagination. La collaboration prévue entre MM. McLuhan et Jovanovich, qu'ils avaient temporairement intitulée The Future of the Book, ne s'est jamais concrétisée.

 
  • Notes dans l'œuvre The Art of Memory
    Note 1

    Note 1

    Note 2

    Note 2

    Note 3

    Note 3

    Notes 4 et 5

    Notes 4 et 5

    Note 6

    Note 4

    Source:
    Université de Toronto, bibliothèque de livres rares Thomas Fisher – collection de la bibliothèque de Marshall McLuhan (mcluhan 02964)
    Yates, Frances Amelia. The Art of memory – Londres, Routledge, 1966. – 400 p.
    © Francis A. Yates

 

Machina ex Deo

Dans un essai de la collection Machina ex Deo, l'historien Lynn White explore la transition spirituelle survenue dans le monde occidental lorsqu'il est passé du paganisme au christianisme. Ce faisant, l'humanité a pu cesser de se voir comme faisant partie de la nature pour se percevoir dorénavant comme un être capable d'exploiter la nature. Dans la lettre adressée à l'anthropologue Edward Hall, M. McLuhan renvoie au lien qu'établit M. White entre la propagation de l'optimisme chrétien et les innovations techniques de l'ère moderne. Il utilise aussi les concepts avancés par M. White dans War and Peace in the Global Village (Guerre et paix dans le village planétairel), coécrit avec Quentin Fiore.

 
  • Notes dans l'œuvre Machina ex Deo
    Note 1

    Note 1

    Note 2

    Note 2

    Note 3

    Note 3

    Note 4

    Note 4

    Note 5

    Note 5

    Note 6

    Note 6

    Notes 7 et 8

    Notes 7 et 8

    Note 9

    Note 9

    Source :
    Université de Toronto, bibliothèque de livres rares Thomas Fisher – collection de la bibliothèque de Marshall McLuhan (mcluhan 03332)
    White, Lynn Townsend. Machina ex deo : essays in the dynamism of of Western culture – Cambridge, Mass. : MIT Press, c1968. – ix, 186 p.
    © The Massachusetts Institute of Technology

 

The Step to Man

En 1974, M. McLuhan recommande The Step to Man, publié par le physicien John R. Platt en 1966, au scientifique et futur lauréat du prix Nobel, John Polanyi, en raison de la compréhension, chez M. Platt, de l'histoire et de la philosophie des sciences. Il mentionne à M. Polanyi que sa propre démarche ressemble à une expérience scientifique.

 
  • Notes dans l'œuvre The Step to Man
    Note 1

    Note 1

    Note 2

    Note 2

    Note 3

    Note 3

    Notes 4 et 5

    Notes 4 et 5

    Source:
    Université de Toronto, bibliothèque de livres rares Thomas Fisher – collection de la bibliothèque de Marshall McLuhan (mcluhan 00327)
    Platt, John Rader. The step to man – New York : Wiley, [1966] – 216 p.
    © John Wiley & Sons, Inc.

 
Date de modification :