Louise McKinney

Louise McKinney née Crummy (22 septembre 1868 – 10 juillet 1931) a été la première femme assermentée à l'Assemblée législative de l’Alberta et la première femme élue à ce titre dans tout l'Empire britannique.

Louise McKinney a fréquenté l'école normale à Ottawa et a enseigné pendant sept ans en Ontario, puis au Dakota du Nord, avant de déménager, en 1903, avec son mari sur une concession de terres près de Claresholm, dans les Territoires du Nord-Ouest (plus tard l'Alberta).

Pendant son séjour au Dakota du Nord, elle devient membre de la Women's Christian Temperance Union (W.C.T.U.). À Claresholm, elle fonde une section locale du mouvement et, au cours des 20 années suivantes, elle y joue un rôle important comme représentante aux niveaux local, provincial et national. Sa carrière au sein du mouvement atteint un point culminant en 1931 lorsqu'elle devient présidente par intérim au niveau national et vice-présidente au niveau mondial. Dans le cadre de ce travail, Louise consacre ses efforts plus particulièrement à l'éducation sur la tempérance dans les écoles et l'exercice de ses fonctions l'amène à voyager à des congrès tenus partout en Amérique et en Europe.

En tant que leader, activiste et organisatrice, elle contribue à la réforme sociale et à l'éducation par sa participation à long terme à la W.C.T.U., à l'Ordre impérial des filles de l'Empire et à l'église méthodiste. Comme partisane de l'union de l'église, elle est la seule femme à parapher le document qui mène à la fondation de l'Église unie du Canada en 1925.

Au cours des élections générales de l'Alberta en 1917, Louise est désignée comme candidate pour la Ligue non partisane (un mouvement agraire) et elle remporte la victoire, après avoir fait campagne en faveur de la prohibition. Avec Roberta MacAdams (aussi élue en Alberta en 1917), elle partage la distinction d'être la première femme élue à une législature dans l'Empire britannique, mais c'est elle qui a été  assermentée en premier, devenant ainsi la première à siéger. Après avoir été défaite en 1921, elle ne se présente pas de nouveau.

Au dire de tous, excellente législatrice et oratrice, Louise travaille afin d'améliorer les lois pour aider les immigrants, les veuves, les femmes séparées et d'autres groupes de la société. Elle se prononce aussi en faveur de lois plus strictes pour réglementer l'alcool. Elle est choisie, après Emily Murphy, pour signer la pétition de l'appel judiciaire dans l'affaire « Personnes ». Cet appel devant les tribunaux a finalement accordé aux femmes le droit de siéger au Sénat canadien.

On a commémoré cette pionnière, suffragette, prohibitionniste et législatrice de l'Alberta en mettant sur pied une Bourse d'études postsecondaires en Alberta de même qu'une plaque commémorative (située à l'entrée du Sénat canadien) qui est dédiée aux  ces cinq femmes de l'Alberta qui ont été associées à l'affaire « Personnes ».

« Célèbres cinq »

Connues sous le nom « Célèbres cinq » (Henrietta Muir Edwards, Irene Parlby, Nellie McClung, Louise McKinney et Emily Murphy), ces femmes ont gagné l'affaire « Personnes », un jugement de 1929 qui a établi en vertu de l'Acte de l’Amérique du Nord britannique, le droit des femmes à être nommées au Sénat du Canada.

Sites connexes

Bibliographie

Cavanaugh, Catherine Anne. — In search of a useful life [microform] : Irene Marryat Parlby, 1868-1965. — Ottawa : National Library of Canada, 1995. (Canadian theses on microfiche ; no. 95159). — Ph.D. thesis, University of Alberta, 1994.

Cormack, Barbara Villy. — Perennials and politics : the life story of Hon. Irene Parlby, LL.D. — Sherwood Park, Alta. : Printed by Professional Print, [1968]. -- 160 p.

MacEwan, Grant. — ...and mighty women too : stories of notable western Canadian women. — Saskatoon, Sask. : Western Producer Prairie Books, 1975. -- P. 146-158

MacLean, Una. — "The Honourable Irene Parlby". — Alberta historical review. — Vol. 7, no. 2 (Spring 1959). — P. 1-7

McKinlay, Claire. — The Honorable Irene Parlby. — 125 p. — M.A. thesis, University of Alberta, 1953. (copie sur microfilm détenue aux Archives nationales du Canada, Ottawa)

De plus amples renseignements et des documents sur Irene Parlby sont disponibles aux archives Glenbow, Alberta.

Date de modification :