Chapitre 3 : Traitements – LINGUA FRANCA – Un langage commun pour les restaurateurs de documents photographiques

Version interactive iTunes

Version imprimable (PDF 122 Mo)

Chapitre 3 : Processus. Portrait de famille. Une petite fille debout lit un livre avec son père, qui est assis. À côté de lui, son épouse est debout. Une dame âgée est assise à côté d'elle, avec un petit garçon debout à ses côtés.

Traitements

Réduction ou retrait de la moisissure

Les moisissures sont éliminées d'une plaque de daguerréotype. Les spores de moisissures sont doucement frottées à l'aide d'un pinceau fin ne comptant qu'un ou deux poils. On utilise ensuite une poire à souffler pour se débarrasser des débris qui se sont détachés.

On utilise un pinceau sous microscope pour enlever les moisissures sur une photographie montrant trois jeunes filles (deux assises, l'autre debout au centre).

Retrait du ruban d'étanchéité pour les objets enchâssés

On retire le ruban scellant au verso d'une plaque de daguerréotype. Pour ce faire, on passe lentement sur le ruban un coton-tige imbibé d'eau distillée.

On retire le ruban blanc au verso d'une photographie à l'aide d'un coton-tige.

Consolidation d'une plaque de verre

On répare un négatif sur plaque de verre à l'aide d'un agent époxyde à deux composants. L'époxy est d'abord préparé, puis tamponné sur l'un des côtés brisés de la plaque de verre. Les deux morceaux sont ensuite collés et maintenus fermement en place. Finalement, on place la plaque sous des poids le temps que l'époxy sèche.

Un gros plan d'un homme portant des gants blancs et traitant un négatif sur plaque de verre brisé en essuyant le verre brisé. À côté de lui, il y a une boîte de négatifs sur plaque de verre et en face de lui se trouvent les morceaux du négatif. 
Négatif sur plaque de verre brisé en trois morceaux. La photo est un portrait de famille. Une petite fille debout lit un livre avec son père, qui est assis. À côté de lui, son épouse est debout. Une dame âgée est assise à côté d'elle, avec un petit garçon debout à ses côtés.
Image positive d'un négatif sur plaque de verre. La photo est un portrait de famille. Une petite fille debout lit un livre avec son père, qui est assis. À côté de lui, son épouse est debout. Une dame âgée est assise à côté d'elle, avec un petit garçon debout à ses côtés.

Fenêtre évidée

Technique d'encollage pouvant être utilisée lorsqu'une épreuve à l'albumine gauchie doit être montée à des fins d'exposition ou d'entreposage. L'épreuve est maintenue dans un cadre de papier légèrement plus épais que le papier de la photo. Pour ce faire, on découpe le contour de la photographie, puis on applique sur les quatre côtés d'étroites bandes de papier Japon réactivées et recouvertes de Klucel®-G, qu'on appose ensuite sur le papier de montage.

Un homme étend un solvant à l'aide d'un pinceau sur des bandes de papier japonais sur le dos d'une photographie et le cadre. Il y a des poids sur la photographie et le cadre. Dos d'une photo placée sur un montage évidé.

Nettoyage du verre d'origine

Le verre d'origine est nettoyé avec de l'eau distillée (et parfois un savon doux), puis essuyé avec un chiffon de coton doux non tissé. Le dernier rinçage se fait à l'éthanol ou à l'acétone. Le verre est ensuite placé sur un de ses côtés et séché à l'air, à l'abri de la poussière.

On asperge la surface du verre d'une solution aqueuse. Portrait d'un chef des Premières Nations portant une coiffe en plumes et tenant une hache. 

Humidification

Lorsqu'une photographie présente des déformations mécaniques telles que des plis, du tuilage ou du gondolement, le restaurateur effectue une mise à plat. Dans la majorité des cas, on procède au préalable à une légère humidification progressive qui permet d'assouplir la photographie. Cette opération doit être suivie d'un séchage lent et complet de l'image.

Photographie posée à plat dans une chambre d'humidification. La porte est ouverte et la vapeur s'échappe.

Nettoyage à sec

Afin de garantir la stabilité des oeuvres et leur lisibilité, le restaurateur procède à un nettoyage à sec des supports primaires et secondaires (ainsi que de la couche-image des photographies) lorsque ceux-ci présentent un encrassement. Après un dépoussiérage de surface, les salissures plus profondes sont éliminées à l'aide d'un bâtonnet de coton et/ou d'un pain de gomme, ou de gomme râpée appliquée à l'aide d'un morceau de coton. Après le nettoyage, les résidus de gomme sont enlevés à la brosse.

Deux images côte à côte. Celle de gauche montre de petits morceaux de gomme à effacer sur la surface d'une photo qu'une main gantée nettoie à l'aide d'un linge. Celle de droite montre de petits morceaux de gomme à effacer sur la surface d'une photo qu'une main gantée enlève à la brosse.

Nettoyage aux solvants

Lorsque les photographies présentent un encrassement profond ou des taches résistant à un nettoyage à sec, le restaurateur procède à un nettoyage aux solvants. Le choix du solvant – utilisé seul ou en mélange – ainsi que de son mode d'application dépend de la sensibilité du procédé et de la solubilité des résidus à éliminer.

Deux mains portant des gants bleus passent un coton-tige sur une photographie.

Constat d'état

Le constat d'état est l'acte par lequel les informations relatives à l'état de conservation d'une oeuvre sont consignées, avant toute intervention ou exposition : références de l'oeuvre; identification du procédé photographique; et identification des altérations mécaniques, biologiques et chimiques en présence. Il permet de déterminer les mesures préventives ainsi que les traitements de stabilisation ou de restauration adaptés.

Femme rédigeant un rapport placé à côté d'une photographie.

Démontage

Le démontage est l'intervention qui consiste à détacher une photographie de son support secondaire. Cet acte n'est réalisé que s'il est absolument nécessaire à la préservation de l'oeuvre.

Deux mains gantées de latex violet retirent une photographie noir et blanc de son support à l'aide d'un outil de plastique.

Crédit : Nathan Lerner

Doublage

Lorsque le support d'une photographie présente des fragilités telles que des plis ou des déchirures, le restaurateur procède à un doublage afin de garantir une manipulation sans risque. Cette opération de consolidation consiste à encoller un papier approprié sur le revers de la photographie.

À l'aide d'un pinceau, une personne applique un liquide sur un papier fin posé au dos d'une photographie.

Bordage

Le bordage consiste à réaliser un montage hermétique ou semihermétique afin d'isoler une photographie particulièrement sensible, et réduire ainsi au minimum les risques d'altération liés aux effets nocifs de l'environnement.

Une personne pose un ruban adhésif sur le rebord d'un passe-partout encadrant une photographie.
Date de modification :