Chapitre 5 : Techniques d'examen – LINGUA FRANCA – Un langage commun pour les restaurateurs de documents photographiques

Version interactive iTunes

Version imprimable (PDF 122 Mo)

Chapitre 5 : Techniques d'examen. Image d'un ordinateur avec un graphique à l'écran. À côté, on voit un daguerréotype placé sur un support; une sonde est placée au-dessus.

Techniques d'examen

Contrôle des microdécolorations

Technique d'analyse extrêmement sensible et quasi non destructive, qui consiste à effectuer des essais de vieillissement accéléré sur des échantillons de colorants ou de matériaux prélevés sur une photographie. Elle est principalement utilisée pour identifier les colorants et les matériaux très sensibles à la lumière.

Ordinateur avec un graphique à l'écran. À côté, on voit un daguerréotype placé sur un support; une sonde est placée au-dessus. Gros plan d'un daguerréotype placé sur un support. Au-dessus, une sonde émet un faisceau lumineux qui traverse une inscription manuscrite sur le boîtier du daguerréotype.

Lumière rasante

Source lumineuse positionnée d'un côté de la photographie de manière à ce que la lumière en rase la surface. Cette technique d'éclairage met en évidence les textures et les déformations planaires de la photographie. Ici, les traces laissées sur l'émulsion par un chat ayant marché sur la photographie sont bien visibles.

Photo de silos industriels.
Empreintes de pattes sur une photographie.

Fluorescence

Émission de lumière par une substance ayant absorbé de la lumière lors d'une exposition à des radiations ayant une longueur d'onde différente (p. ex. des rayons ultraviolets ou une lumière noire). La fluorescence est une technique d'analyse souvent utilisée aux fins de conservation pour identifier les enduits, les agents de blanchiment optique (ou azureurs), les ternissures sur les daguerréotypes, les matériaux utilisés pour les retouches, les moisissures, les rousseurs, les taches causées par les colles et les rubans adhésifs, les huiles et les colles protéiniques, les vernis ainsi que certains pigments et teintures.

Photographie d'une jeune femme assise, adossée à un arbre. L'image paraît bleue en raison de l'éclairage fluorescent.

Lumière transmise

Source lumineuse placée derrière ou sous le support, de manière à ce que la lumière traverse la matière et la matrice de la fibre, le filigrane, les pontuseaux, etc.

Une petite fille, une femme et un homme, tous en maillot de bain, se lancent un ballon de plage en eau peu profonde.
Un fil de cuivre est chauffé à l'aide d'une torche, ce qui génère une flamme verte.
Un fil de cuivre est chauffé à l'aide d'une torche, ce qui génère une flamme bleue.

Test d'identification des plastiques

Certains plastiques peuvent endommager les photographies; il est donc essentiel de les tester pour en déterminer la nature. Le test de Beilstein est employé à cette fin. On chauffe d'abord un fil de cuivre, sur lequel on laisse fondre le plastique à tester. Le fil est ensuite placé sur une flamme. Si la flamme devient bleue, cela signifie que le plastique comporte du bromure et ne pose aucun danger pour les photographies; si elle devient verte, le plastique comporte plutôt du chlore et ne doit pas entrer en contact avec des photographies.

Image d'une photo rangée dans une enveloppe de plastique. Sur la photo, un homme est debout au milieu d'une salle. Il est entouré d'hommes assis qui le regardent, dans un tribunal.

Examen visuel sous loupe binoculaire

L'examen visuel sous loupe binoculaire permet d'examiner de manière plus précise qu'à l'oeil nu la nature des matériaux photographiques. Il s'agit de l'un des modes d'identification des oeuvres, étape parfois essentielle permettant d'adapter les mesures de conservation-restauration.

Femme portant un sarrau et des gants, observant une photo au microscope.
Date de modification :