Architecture et paysage

Les exigences de conception du nouveau centre de préservation de Bibliothèque et Archives Canada (BAC) seront plus que conformes aux normes de préservation modernes : elles les dépasseront.

Apparence de simplicité

Derrière ses lignes simples, l’installation comportera un système de préservation sophistiqué qui optimise l’utilisation de l’espace et répond à des exigences environnementales strictes. La conception compacte et minimaliste en diamant réduira au minimum l’empreinte de l’installation sans porter ombrage à l’emblématique Centre de préservation et à l’environnement naturel du site.

La nouvelle installation permettra d’entreposer 21 238 m3 d’archives, comparativement à 19 000 m3 dans le Centre de préservation actuel.

Exposition à la lumière du jour

La nouvelle installation sera située à 20 mètres au nord du Centre de préservation actuel, à un angle de 45 degrés. Ainsi, les employés des laboratoires de conservation situés au cinquième étage du Centre actuel recevront toujours la lumière du jour dont ils ont besoin. En outre, la vitesse du vent à la hauteur des piétons sera réduite et la cour environnante sera exposée au maximum de soleil.

Sous la surface

Dans un clin d’œil symbolique à la géologie naturelle du sous-sol, les couches stratifiées de sol et de roche seront représentées sur la façade de l’installation :

Image de gauche : Rendu architectural de la nouvelle installation de préservation montrant les couches stratifiées de la façade.
Image de droite : Couches stratifiées de sol et de roche, de haut en bas : 15 % d’argile, 8 % de till, 37 % de calcaire, 22 % de grès et 15 % de granite.

Protection de la collection

La nouvelle installation comprendra six chambres fortes munies d’étagères à haute densité pouvant entreposer l’équivalent de 600 000 contenants d’archives. Les chambres fortes seront situées au deuxième étage, au-dessus de l’espace de travail au rez-de-chaussée. Ainsi, la collection se trouvera bien au-dessus des eaux souterraines et ne courra aucun risque en cas d’inondation.

À l’instar des chambres fortes du Centre de préservation, celles de la nouvelle installation auront des points de réglage de la température et de l’humidité pour assurer des conditions de préservation optimales. Des systèmes de sécurité et de prévention et d’extinction des incendies à la fine pointe de la technologie assureront une protection maximale de la collection.

Système d’entreposage et de récupération automatisé

Le nouvel édifice sera la plus vaste installation de préservation d’archives au monde dotée d’un système d’entreposage et de récupération automatisé. Celui-ci permettra de récupérer les contenants ou de les remettre dans les chambres fortes au moyen d’un élévateur et d’une grue automatisés.

Les températures froides sont habituellement propices à l’entreposage des archives. Comme le personnel de BAC n’aura pas besoin d’entrer dans les chambres fortes pour récupérer les documents, les températures froides seront constamment maintenues.

De plus, puisque le système automatisé fonctionnera dans l’obscurité, la consommation d’énergie sera réduite et la collection sera moins exposée à la lumière.

Durabilité de la construction

L’installation est conçue pour durer un siècle et pour fournir un environnement d’entreposage qui favorisera la conservation des documents papier pendant 500 ans. Autrement dit, même si l’installation devra un jour être rénovée ou remplacée, toute nouvelle feuille de papier qui y serait placée le jour de l’inauguration devrait encore être lisible dans cinq siècles si les conditions d’entreposage ne changent pas.

Date de modification :