Rencontre Wallot-Sylvestre : Caroline Brazier, Bibliothécaire en chef de la British Library, le lundi 2 mai 2016

Rencontre Wallot-Sylvestre
 

Caroline Brazier
Caroline Brazier

Bibliothèque et Archives Canada présente :

Caroline Brazier, Bibliothécaire en chef de la British Library
« Savoir vivant : la valeur des bibliothèques nationales » [traduction]

Le lundi 2 mai, de 13 h 30 à 15 h 30
395, rue Wellington
Ottawa (Ontario)

Veuillez vous inscrire par courriel à : bac.rsvpseminaire-seminarrsvp.lac@canada.ca


L’allocution sera prononcée en anglais avec un service d’interprétation simultanée en français. Une période de questions suivra.

Ceux qui ne pourront être présents pourront suivre les discussions sur Twitter (#RWSS).

Les rencontres Wallot-Sylvestre favorisent les échanges dans des domaines touchant le mandat de notre institution : la bibliothéconomie, les sciences de l’information, l’archivistique, l’histoire, etc. Les conférenciers invités par BAC appartiennent au milieu universitaire ou aux secteurs public et privé, et ils comptent aussi bien des chercheurs que des praticiens.

Téléchargez l’affiche de l’événement [PDF 938 Ko]

Téléchargez la présentation de l’événement [PDF 7,81 Mo]

Résumé

Lors de ce séminaire, Mme Brazier explorera les différents angles sous lesquels nous pouvons analyser les avantages liés aux bibliothèques nationales et les moyens pris par ces institutions pour offrir leurs services et se développer dans un monde en réseau.

Biographie de Caroline Brazier

En sa qualité de bibliothécaire en chef de la Bibliothèque de la British Library, Caroline gère toutes les facettes englobant le développement et la gestion stratégiques des collections de la Bibliothèque de sorte qu’elles conservent leur renommée mondiale, qu’elles demeurent pertinentes pour tous les usagers de la Bibliothèque et accessibles aux chercheurs et aux universitaires. Elle est responsable du mandat principal de la Bibliothèque, soit de développer, préserver et organiser la collection de la British Library qui renferme plus de 150 millions de documents, en plus d’en assurer la disponibilité. Outre sa fonction qui consiste à répondre aux besoins des chercheurs britanniques et à ceux du monde entier, la Bibliothèque a également pour but de faire découvrir les documents de sa collection aux visiteurs et aux apprenants intéressés par la culture de tout âge grâce à un programme en pleine croissance qui mise sur des expositions et des événements culturels et éducatifs. Caroline est déterminée à faire connaître les collections de la Bibliothèque à une échelle la plus large que possible, tant au pays qu’à l’étranger.

Parmi ses principales tâches, mentionnons la mise en place de services de bibliothèque numériques, plus particulièrement l’instauration d’un dépôt légal numérique au Royaume-Uni. Elle consacre beaucoup d’énergie aux nouvelles compétences, normes et infrastructures dont nous avons besoin pour effectuer cette transformation, que ce soit en tant qu’institutions distinctes ou en tant que membres de la grande profession de l’information.

Caroline est une fervente adepte de la collaboration et du partenariat dans le monde des bibliothèques. Elle siège actuellement au conseil d’administration de la Research Libraries UK (Bibliothèques de recherche du Royaume-Uni) et de la UK Research Reserve (Réserve de recherche du Royaume-Uni) qui visent toutes deux à améliorer les services de collaboration et les services partagés afin de soutenir les bibliothèques. De plus, Caroline s’emploie activement à la collaboration entre les pays européens par l’entremise de la Conférence des directeurs de bibliothèques nationales européennes, pour laquelle elle agit comme trésorière. 

Avant de se joindre à la Bibliothèque de la British Library en 2002, Caroline a travaillé pour diverses bibliothèques universitaires et de recherche. Elle a alors mis au point des services de bibliothèque essentiels destinés à l’enseignement et à la recherche, et a aussi œuvré à des projets spéciaux portant sur de nouveaux bâtiments, de nouveaux systèmes et des modifications aux droits d’auteur.

Date de modification :